Jacques Stoquart - Sur les pas d'un scénariste

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

Des ronds dans l'O

Genre :

Biographie

Sortie :
ISBN : 9782917237021

Résumé de l'album Jacques Stoquart - Sur les pas d'un scénariste

 
Jacques Stoquart est né en Belgique. Il s’est lancé dans le monde de la publicité bien que la communication n’est pas l’aspect qui aurait le mieux défini l’enfant qu’il a été : un enfant qui préférait lire plutôt que d’aller jouer avec ses camarades... Mais la publicité n’a pas été sa seule carrière puisqu’il a également creusé son petit espace dans l’univers de la bande dessinée après avoir fait quelques rencontres décisives.

Répondant aux questions de Marie Moinard, Jacques Stoquart revient sur sa vie et plus particulièrement sur sa carrière de scénariste de BD, une carrière dont il analyse avec le recul les victoires et les ratés...
 

Par Sbuoro, le NC

Notre avis sur l'album Jacques Stoquart - Sur les pas d'un scénariste

 
Jacques Stoquart – Sur les pas d’un scénariste est la biographie d’un homme que la vie a mené à la bande dessinée mais qui est resté méconnu malgré un nombre d’albums de bandes dessinées parus et des collaborateurs que beaucoup lui envieraient.

Paru aux éditions Des Ronds dans l’O, cet ouvrage est la concrétisation d’une volonté de Marie Moinard, l’éditrice et l’auteure, qui vient ainsi compléter un travail de sauvegarde patrimonial initié par la réédition de deux albums des aventures d’Ivan Zourine puis sublimé par le doublé qu’a proposé ensuite le catalogue de sa maison d’édition : un album recueillant 3 anciennes histoires courtes du même héros augmenté de textes et de dessins inédits créés pour l’occasion par les pères de Zourine, le dessinateur René Follet et Jacques Stoquart.

Jacques Stoquart – Sur les pas d’un scénariste débute avec la retranscription d’échanges d’e-mails entre Marie Moinard et Jacques Stoquart. Cette introduction met à l’aise les internautes que nous sommes et nous fait mesurer à quoi peu tenir un projet d’interview : à pas grand-chose ! Mais dès que le feu vert est donné par l’auteur (probablement tout aussi flatté par l’initiative qu’il avait dû l’être par la politique éditoriale de Des Ronds dans l’O ayant remis à flot quelques-unes de ses barques toujours à l’épreuve du temps), voilà notre homme répondant bien volontiers aux questions sans se faire prier pour partir dans la narration d’anecdotes rendant ses réponses moins académiques. Un scénariste bavard, en même temps, ça ne surprend pas trop ! Et quand l’humour s’en mêle, la lecture n’en est que plus agréable : il n’y a pas de distance entre l’auteur interrogé et le lecteur.

S’il tient la barre sur le cap défini par Marie Moinard, il n’est pour autant pas le seul à intervenir. Des membres de sa famille apporteront leurs témoignages, tout comme des auteurs avec qui il a travaillé, parmi lesquels pas les moindres (René Follet, William Vance, Eric Loutte...)

La mise en page de l’ouvrage fait cohabiter les pages de textes avec un choix très généreux d’illustrations et de reproductions. Composé de différentes parties, Jacques Stoquart – Sur les pas d’un scénariste offre même un chapitre rassemblant inédits et anciens extraits à qui le papier de qualité offre un regain d’immortalité !

Jacques Stoquart, sollicité par une fan éditrice, ne masque pas pour autant les déceptions et les déconvenues qui auront ponctué sa carrière de scénariste BD, une carrière qu’il compare presque à une période d’essai qui s’est prolongée dans l’attente d’une reconnaissance qui n’est jamais vraiment venue. A le lire, et bien qu’il ait côtoyé des gens importants dans le monde de l’édition, on ressent l’amertume de n’avoir pas pu percer autant que son talent aurait pu le lui permettre. En observateur éclairé, il donne ses explications, reconnaissant que son offre n’a pas toujours été en phase avec la demande, ou égratignant à l’occasion untel ou untel... C’est instructif, c’est intéressant. Pour autant, c’est relatif à une certaine époque : ce témoignage n’aidera pas forcément un scénariste débutant vivant et travaillant à l’ère d’internet.

Les lecteurs 70’s et 80’s de Spirou et du Journal de Tintin aimeront assurément cette lecture les replongeant dans les ambiances créatrices d’une époque qui les a marqués. D’autres mettront un visage et une histoire sur un nom qui apparaît sur une de leurs vieilles BD. D’autres enfin découvriront un auteur dont la bibliographie mérite qu’on y revienne : la centaine de pages de Jacques Stoquart – Sur les pas d’un scénariste se laisse lire très facilement et devient le début d’une phase de redécouverte d’un talent du 9ème art. La bibliographie très complète de ses œuvres en fin d’ouvrage pourrait bien, en effet, tenir lieu de sommaire pour vos lectures futures !
 

Par , le