JACK #1 Les malfaisants

voir la série JACK
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DUPUIS

Genre :

Aventure

Historique

Sortie :
ISBN : 9782800148663

Résumé de l'album Les malfaisants

En cette période de Terreur révolutionnaire, où le pouvoir repose sur la force et la répression, le jeune Jack, commerçant suédois fasciné par la révolution est tombé amoureux de la jeune et jolie Claire, fille d'un général héros de la révolution.
Injustement accusés d'être des contre révolutionnaires, les parents de Claire sont exécutés et Jack qui n'a pu empêcher ce drame voit sa fiancée s'engager dans une folie vengeresse et lui échapper.

Par Olivier, le 02/05/2011

Notre avis sur l'album Les malfaisants

Alors que la guillotine œuvre à tout va, tranchant net le col des opposants, ou prétendus tels, à la révolution, dans les catacombes de Paris, deux soldats révolutionnaires sont à nouveau découverts : décapités.
Un groupe de contre révolutionnaires est à l'œuvre : Les Malfaisants. Avançant masqués, leurs sabres tranchent les têtes des soldats en répression à la terreur institutionnelle.
C'est dans ce contexte troublé et violent que Jack, débarque pour vendre du fer aux révolutionnaires. Jeune suédois élégant aux yeux bleus, il s'éprend de Claire qui partage ses sentiments et les parents de cette dernière voient leur future union d'un très bon oeil.
Malheureusement, le Général Daumas et son épouse sont arrêtés et exécutés, leur fille rejoint alors le groupe des malfaisants. Prise d'une folie meurtrière, sa haine l'entraine alors beaucoup plus loin dans les exactions que ce que pratiquaient jusqu'à présent ce groupuscule monarchique.
Balloté par les événements, malmené par les hommes, Jack voit ses idéaux s'écrouler, ses espoirs, son amour, il va tout perdre hormis son bateau et son équipage.

Un album de mise en place de l'histoire et des personnages mené tambour battant, cela sent la poudre, le sang et la mort et préfigure une grande fresque d'action.

Sylvain Runberg, après les Carnets de Darwin, s'attaque à un scénario beaucoup plus aventure, romantisme et passion. Quel meilleur écrin pour cela que la période troublée de la Terreur, source de tous les dangers, de l'arbitraire et de la répression mais aussi de l'audace et de la témérité.
Il faut accepter l'exagération de certaines scènes ou épisodes, la démesure des actes de certains acteurs qui dans leur folie ou au nom d'une certaine justice ou vengeance perpètrent des crimes sanglants, c'est une révolution romantique qui condense pour les besoins du scénario Terreur et Directoire, vêtements à la mode antique, les merveilleuses et les incroyables avec les tribunaux révolutionnaires et la guillotine qui n'a jamais autant raccourci.

Thibaud de Rochebrune met d'ailleurs particulièrement bien en valeur cette richesse et cette profusion de costumes et de décors. Femmes sculpturales, trognes expressives et décors fouillés nous plongent dans une atmosphère où l'on entend presque le froissement des sabres et la rumeur de la rue.
Son sens du découpage et le déplacement des angles de vue donnent un rythme endiablé aux scènes d'action qui nous transportent des toits de Paris aux catacombes.
Ce sont les événements qui font les hommes et ceux qui attendent Jack sont violents, un nouveau héros va naitre, dans la douleur et le désespoir mais son destin ne semble plus être d'aider cette révolution.
Que va-t-il advenir de lui, vers quel destin tout ce que la révolution française lui a pris va-t-elle le mener? La fin de l'album est ouverte, l'aventure de Jack ne fait peut-être que commencer et le souffle de la grande aventure va souffler dans ses voiles.

Par , le

Les albums de la série JACK

Nos interviews liées

A L'ORIGINE DES CONTES

Les quatre auteurs nous parlent de la création de Pinocchio, La Barbe Bleue et Blanche Neige aux éditions Glénat.
    Interviewer : Olivier
Images et Son : Mat
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Sylvain Runberg et Serge Pellé pour Orbital tome 4

Pourquoi avoir choisi des diplomates comme personnages principaux ? Sylvain Runberg : Des personnages principaux qui ont pour mission d’éviter que des conflits ne surviennent ou dégénèrent plutôt que d’en être les éléments déclencheurs était une ligne directrice qui nous semblait assez originale. Cela n’empêche d’ailleurs pas l’apparition de conflits très graves dans nos récits, bien au contraire. Et pour la petite histoire, un diplomate français, lecteur d’Orbital, nous a envoyé un mail où il nous disait que notre manière d’aborder le sujet, même dans le cadre d’un univers imaginaire, était assez juste. Comme quoi, Science Fiction et réalisme font aussi bon ménage. Allez-vous revenir en détail sur la guerre Humains/Sandjarr évoquée à de nombreuses reprises dans la série ? Sylvain Runberg : C’est tout à fait envisageable mais je n’en dirais pas plus pour le moment [...]

Lire la suite ›

Interview de Sylvain Runberg

Sceneario.com : Bonjour Sylvain ! Tu es scénariste de bandes dessinées, qu’est-ce que représente pour toi l’écriture ?
Sylvain Runberg : Une passion avant tout, même si elle est apparue assez tardivement, et par accident. J’ai commencé à écrire en 2002 à l’âge de 31 ans, pendant un arrêt de travail de plusieurs mois…suite à un accident justement. Et depuis 2004, c’est devenu mon métier. Sceneario.com : Dans tes albums tu ne te cantonnes pas à un seul genre, SF, fantastique, aventure, chronique sociale, humour, jeunesse… Tu peux nous en dire un peu plus ?
Sylvain Runberg : Ca reflète simplement mes goûts. Et c’est aussi un plaisir que de choisir la variété dans le domaine de l’écriture. Pourquoi se priver si l’envie est là ? En revanche, quelque soit le type d’univers, mon approche reste la même. Partir des personnages et essayer de les rendre crédibles, peu importe s’il s’agit d’étudiants à Londres en 1991, de diplomates aliens sur une planète imaginaire dans un futur lointain ou de guerriers Cimmériens parcourant les steppes asiatiques il y a 3500 années de cela [...]

Lire la suite ›

Interview de Sylvain Runberg et Serge Pellé pour Orbital

Sceneario.com : bonjour, tout d’abord, la traditionnelle question : Pouvez-vous nous raconter votre parcours ?
Sylvain Runberg : j’ai commencé à lire très tôt, des romans, des ouvrages concernant l’Histoire en général, et évidemment de la Bande Dessinée. Niveau études, j’ai un parcours en Arts Plastiques pour le lycée et en Histoire politique contemporaine pour l’université. Niveau professionnel, j’ai travaillé quelques années dans une librairie à Aix-en-provence, puis j’ai rejoint les Humanoïdes Associés pour travailler dans l’édition. C’est pendant cette période, en 2001, que j’ai eu un accident qui m’a immobilisé pendant plusieurs mois. Cette inactivité m’a amené à réfléchir à des scénarios et j’ai commencé à écrire des histoires courtes [...]

Lire la suite ›

Les auteurs de Bluehope chez Glénat

Questions pour Nadine Thomas (Coloriste)
SCENEARIO.COM: Nadine, peux tu te présenter en quelques mots?
Oui.Nadine Thomas, née le 19 avril 1973 à Meulan (oui trente ans cette année, vos calculs sont bons).
J'habite depuis 4 ans à Bordeaux, ville que j'affectionne particulièrement malgré son taux d'humidité !
Je suis coloriste depuis...1997, oui c'est çà, entre autres des séries Candélabres (éd.Delcourt), Les Teigneux (éd.Soleil) et bien sûr Bluehope chez Glénat.

SCENEARIO.COM: Combien de temps pour faire cette première BD?
Pour le 1er tome de Bluehope vous voulez dire ?
A franchement parler je ne peux pas vous dire exactement car à ce moment là, comme aujourd'hui, je travaillais sur d'autres séries en parallèle, donc j'ai pas mal alterné, me consacrant à l'une ou l'autre selon l'arrivage des planches (il ne faut pas oublier que le travail de coloriste dépend beaucoup du "rendement" du dessinateur ou de la dessinatrice) [...]

Lire la suite ›