JACK BLUES #2 Air Blues 1948 - Episode 1

voir la série JACK BLUES
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

ZEPHYR Editions

Genre :

Aventure

Aviation

Sortie :
ISBN : 9782952787154

Résumé de l'album Air Blues 1948 - Episode 1

En 1948, le prototype du bombardier stratégique B-36 conçu par Consolidated Vultee Aircraft Corporation a disparu sans laisser de trace. Au même moment, un autre prototype, le XB-35, développé par Northrop se crashe à proximité de Monument Valley où se déroule le tournage d’un western dirigé par John Ford. Jack Blues qui accompagne son patron Howard Hughes et son égérie Rita Hayworth, est témoin de ce crash. Deux jours plus tard, l’avionneur milliardaire est convoqué par les militaires de la SAC pour suppléer à leurs besoins en bombardiers suite aux récents déboires qu’ils ont connus avec le B-36 et le XB-35. Percevant une manœuvre insidieuse pour le déstabiliser, Howard Hughes demande à Jack de découvrir ce qui est arrivé aux deux prototypes. Bénéficiant de l’appui de choc du détective Gunner, Jack ne va pas tarder à être confronté à un adversaire des plus retors et tentaculaire.

Par Phibes, le 18/10/2013

Notre avis sur l'album Air Blues 1948 - Episode 1

Après un premier tome de mise en bouche et d’intronisation (Air Blues 1947), le sémillant Jack Blues revient à tire-d’aile pour une nouvelle aventure aérienne qui, cette fois-ci, va se décomposer en deux épisodes. Arborant le sous-titre évocateur quant à l’époque concernée, cet opus d’ouverture nous entraîne dans les ambiances d’une enquête officieuse menée par le personnage principal portant sur la disparition de deux aéronefs révolutionnaires et sur la potentielle incrimination du patron du pilote, Howard Hughes.

Cet ouvrage, comme d’ailleurs le précédent, se veut des plus intéressants par le fait qu’il a l’avantage de se focaliser sur un domaine spécialisé que le scénariste connaît tout particulièrement (celui de l’aéronautique) et d’installer une intrigue pour le moins bien convaincante par le fait qu’elle met en scène une époque (d’après-guerre) et également des personnages ayant réellement existés. C’est ainsi que sous le couvert d’une histoire qui mêle adroitement réalité historique et fiction, Frédéric Zumbielh trouve la matière nécessaire pour rendre son équipée à la fois didactique et divertissante.

Pour cela, le scénariste refait appel à son personnage fétiche, accompagné de son illustre patron et de son ami détective privé de poids, Big Bob Gunner. Il y adjoint cette fois-ci la belle Rita Hayworth et un autre protagoniste, pour l’instant un tantinet effacé et dans un anachronisme assez cocasse, l’agent Meuldeur (clone de Fox Mulder de la série X-Files). D’autres personnages du cinéma hautement célèbres seront également à croiser comme le réalisateur John Ford ou le comédien John Wayne.

De fait, cet épisode se découvre dans une légèreté ambiante des plus profitables tout en conservant une base experte en aviation des plus solides (les nombreux rappels sous les vignettes sont là pour le confirmer). L’action, évidemment, n’est nullement occultée (grâce à la personnalité percutante de Gunner et même de sa pulpeuse nièce) et vient donner à l’enquête de Jack Blues un air volontairement suranné fort agréable eu égard à la période traitée.

Matthieu Durand qui signe son deuxième album démontre un potentiel pictural évident. Ses dessins qui confortent l’idée démodée de l’aventure, sont toutefois contrastés. D’un côté, les engins (avions, véhicules terrestres) qu’il met en avant se révèlent dans une grande précision et de l’autre, les personnages apparaissent sous un trait un tantinet hésitant et plus épuré.

Un bon divertissant publié sous le couvert de la maison Zéphyr Editions. Suite au prochain épisode !

Par , le

Les albums de la série JACK BLUES