IRENA #3 Varso-Vie

voir la série IRENA
Dessinateur :


Scénaristes :



Éditions :

GLENAT

Genre :

Biographie

Guerre

Historique

Jeunesse

Sortie :
ISBN : 9782344022764

Résumé de l'album Varso-Vie

En 1947 en Pologne, une jeune fille qui s’apprête à recevoir le baptême apprend qu’elle est, en fait, juive et que son vrai nom est Astar Berkenbaum. Elle découvre aussi sa véritable histoire et l’identité de celle qui l’a sauvée de l’extermination planifiée par les nazis, une femme prénommée Irena Sendlerowa.

Par Legoffe, le 13/03/2018

Notre avis sur l'album Varso-Vie

Ce troisième album nous permet de découvrir la suite des actions d’Irena Sendlerowa au sein du ghetto de Varsovie durant la Seconde Guerre Mondiale, alors qu’elle a été arrêtée par les nazis.

Rappelons, tout d’abord, qu’il s’agit d’une histoire vraie. Cette femme est devenue Juste parmi les nations pour avoir ainsi sauvé d’une morte certaine 2500 enfants juifs.
Les auteurs ont voulu lui rendre hommage avec cette BD jeunesse.

Ce nouvel épisode, à notre grande surprise, débute en 1947, puis il nous entraîne des années plus tard, à travers le témoignage d’Astar, avant de retrouver Irena.

Pour les auteurs, c’est l’occasion de montrer la vie, celle d’une fille sauvée par Irena et les membres du réseau Zegota. Outre le symbole de cette jeune femme qui raconte son périple à sa propre fille, c’est l’occasion de présenter, en quelques pages, le destin des juifs sauvés des griffes des Allemands après la Libération. Le lecteur sera sans aucun doute révolté de voir ce que ces gens auront alors vécus, parqués une fois de plus dans des camps par les Alliés qui ne savaient quoi faire d’eux. Des juifs ensuite malmenés par les Anglais qui ne souhaitaient pas les voir rejoindre la Palestine, alors sous leur contrôle.

Les allers-retours dans le passé nous permettent ensuite de retrouver Irena, alors aux prises avec la Gestapo. Les auteurs dépeignent alors la torture et la vie dans la prison, ainsi que le destin des habitants du ghetto de Varsovie.

Cette bande dessinée est vraiment poignante. Elle raconte la cruauté et la folie de certains humains, et le courage et l’abnégation d’autres personnes. Plus d’une fois, les larmes vous montent aux yeux sous le coup de l’émotion qui se dégage des pages.

Bien sûr, le sujet est dur pour les jeunes, pour qui il a été écrit. Mais le livre est très intelligemment écrit, bien dessiné, et permettra d’aborder le thème de la Shoah avec vos enfants d’une manière remarquable. Une lecture salvatrice pour se rappeler que, face à la folie des hommes, il y a toujours des gens pour se lever et agir, pour le bien, pour la vie, au péril de leur propre existence.

Par , le

Les albums de la série IRENA

Nos interviews liées

Un entretien avec Jean-David Morvan

Un entretien avec Jean-David Morvan


Interviewer : Olivier
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Jean-David MORVAN et Philippe BUCHET pour leur série Sillage

Jean-David MORVAN et Philippe BUCHET nous parlent du tome 16 de leur grande série Sillage.
    Interviewer : Vincent
Images et Son : Mat
Montage: Vincent [...]

Lire la suite ›

Jean David Morvan.... et Spirou

Sceneario.com : Le tome 49 de Spirou vient de sortir. Pouvez-vous nous en raconter l'histoire de sa conception ?
Jean-David MORVAN : Hmm, l'idée d'envoyer Spirou à Tokyo date d'avant la création du 47. Je veux dire qu'avec Laurent Duvault de Dupuis, nous avions planifié les thèmes de 4 albums. Tokyo arrivait en troisième position. On s'y est tenu.
Je pense que c'est la ville qui fait rêver les nouvelles générations, elle a supplanté New-York. Et comme Spirou est une BD pour les jeunes...


Sceneario.com : On remarque tout de suite les costumes : rouge pour Spirou et bleu pour Fantasio. Ces couleurs sont souvent indissociables de nos héros. Hasard, ou volonté de conserver ce « code couleur » ? C’est important de ne pas choquer le lecteur, de garder les caractères des personnages ?
Jean-David MORVAN : Eh bien, ce n'est pas nous qui avons inventé ces codes couleurs [...]

Lire la suite ›

Interview de Jean-David Morvan sur l'univers Sillage

Sceneario.com: Mr Morvan, bonjour et merci de bien vouloir répondre à nouveau à nos questions ! Vous n’êtes plus à présenter dans le milieu de la Bd avec vos travaux sur Sir Pyle, Nomad, TDB… Pouvez-vous néanmoins résumer votre parcours jusqu’à aujourd’hui pour les nouveaux venus dans le monde de la Bd ?
Jean-David Morvan: Fan de BD depuis que j'ai 11 ans en lisant un Valérian. En cherchant la suite, je suis entré dans un magasin de BD et j'ai découvert toute la production "adulte" des années 80. J'ai décidé que ce serait mon métier. Passé en coup de vent à l'école st Luc, signé un premier contrat avec Zenda : ventes 1200 ex et solderie. Mais Nomad chez Glénat a lancé la machine un an plus tard.

Sceneario.com: Dans quelques mois, les fans auront l’immense joie de retrouver les péripéties de Nävis, héroïne de la série Sillage, que vous réalisez avec Philippe Buchet [...]

Lire la suite ›

Jean-David MORVAN

Sceneario.com: Pouvez vous vous présenter? (études, parcours professionnel...)
JD Morvan:JD Morvan, scénariste de BD. Bac A3, institut saint-Luc section BD quitté avec pertes et fracas pour incompatibilité de vision avec les profs. C'est ce qui m'a poussé à demander à mes amis s'ils n'avaient pas envie d'illustrer certains de mes scénarios (je ne me sentais pas encore au point au dessin, et c'est donc comme ça que j'ai finalement arrêté de dessiner). Et je suis allé les montrer à des éditeurs, et c'est Zenda qui a dit oui pour Reflets Perdus, mon premier album avec Sylvain Savoia. Du coup je ne suis plus allé aux beaux arts de Bruxelles où j'étais inscrit et ils m'ont viré.

Sceneario.com: La bande dessinée abordée par Morvan, c'est du polar (Al Togo), de l'héroic Fantasy (Troll), de la bd jeunesse (Merlin), la sf (TDB, Sillage, HK) etc... quel est votre genre préféré ? JD Morvan: Je n'ai pas de genre préféré. Je crois qu'on peut raconter des choses intéressantes dans tous les genres [...]

Lire la suite ›