IPPO #26 Tome 26

voir la série IPPO
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

KUROKAWA

Genre :

Humour

Manga

Shonen

Sport

Sortie :
ISBN : 9782351422427

Résumé de l'album Tome 26

Une fois n’est pas coutume. Pour le stage d’entraînement estival, le président a opté, cette année, pour la montagne, au grand dam de ses quatre champions qui préfèrent la mer et les filles en maillot de bain. Là, tout au mieux verront-ils… des ours !

L’auberge, en effet, est isolée en pleine forêt et n’est tenue que par un vieux bonhomme, Ginpachi Nekota. Derrière ses airs rustiques se cache, en fait, un très bon ami du président, qui fut aussi son plus grand rival après la Guerre. Ainsi les athlètes découvrent-ils un peu le passé sportif de leur coach.

Mais l’heure n’est pas à la nostalgie. Il y a un entrainement physique rigoureux à assurer. Dans trois mois, Ippo aura à affronter Sendô. Takamura doit, lui aussi, se préparer à un match rude. Alors, hop hop hop, au boulot !

Par Legoffe, le 06/09/2009

Notre avis sur l'album Tome 26

Ah, la montagne ça vous gagne ! Croyez-en un habitant de Praz-sur-Arly, la plus jolie station des Alpes Françaises ! (hum, si mon rédac’ chef voit que je fais de la pub, je suis bon pour me faire virer). D’ailleurs, si le Japon n’était pas si loin, je suis sûr que le président et entraineur d’Ippo aurait choisi ce lieu idyllique pour ce stage d’oxygénation. En plus, ici, y a pas d’ours. Ah, ça aurait enlevé un peu de piment à l’histoire ? Oui, je l’admets. Car, pour une fois, les héros de ce très bon manga n’ont pas que des boxeurs en face d’eux. Ils doivent aussi affronter ces gentilles bêtes à poils, qui sont nettement moins mignonnes sur le terrain que ce que pourraient le laisser croire les peluches de nos chers enfants.

Bon, hé bien tant pis, malgré ce danger nous quittons Praz pour partir à Jyôetsu. Ne me demandez pas de prononcer ce nom, je n’y arriverai pas. Praz, c’était plus facile à dire. Mais bon, il fait ce qu’il veut le président. Après tout, c’est lui qui finance le stage.

Le voici donc avec toute son équipe dans un endroit charmant, verdoyant… et complètement paumé. Ca change du cadre habituel du livre, Tokyo. C’est franchement dépaysant pour le lecteur. Pas de ville, pas de ring. Au moins le Président est-il sûr que se athlètes ne vont faire que s’entraîner et trouver des ressources insoupçonnées, alors qu’à Praz, ils auraient trouvé d’autres choses à faire, d’autant qu’à deux pas il y a aussi Megève et Chamonix. Je l’admets, à Jyôetsu, on peut déjà courir et couper du bois. Pas si mal donc. Bon, quelques pistes de ski et des remontées mécaniques auraient pu leur permettre de renforcer leurs guibolles aussi. Mais, à Jyôetsu, il n’y a pas l’Espace Diamant et ses 185 kilomètres de pistes. Pardon ? Ah, oui, excusez moi, dès l’hiver prochain ce seront 187 km car le domaine accueillera de nouvelles installations. Hum, bon, il n’a encore rien vu le rédac’ chef ? Les gars, prévenez moi s’il arrive devant son écran.

Enfin, tout ça pour dire que ce nouvel épisode d’Ippo est aussi plaisant à suivre que les précédents. Morikawa a trouvé, grâce à ce stage, un lieu propre à casser le rythme même si, franchement, nous n’avons jamais trouvé matière à nous ennuyer au fil des 25 précédents volumes. Je suis toujours aussi impressionné de voir à quel point l’auteur est capable de se renouveler en permanence et nous faire passer d’aussi bons moments. Les fidèles lecteurs, de plus, en apprendront sur le passé du président, riront de l’humour bon enfant de la série et trépigneront en voyant se rapprocher à grands pas le match culte entre Ippo et Sendô. Bon, il leur manquera juste le bon air de Praz-sur-Arly, mais ne demandons pas l’impossible à l’éditeur. C’est déjà très bien ainsi…

Par , le

Les albums de la série IPPO