INU-YASHA #31 Inu Yasha

voir la série INU-YASHA
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

KANA

Genre :

Fantastique

Jeunesse

Manga

Sortie :
ISBN : 9782505003366

Résumé de l'album Inu Yasha

Inu-Yasha et ses compagnons sont partis pour la montagne de feu. Là, ils vont se truover enfin face à la porte qui permet d’accéder dans l’au-delà où se trouve le dernier fragment de la perle de Shikon. Si arriver devant cette porte aura été chose aisée, affronter les deux sentinelles qui la gardent s’avérera autrement difficile...

A force d’unir leurs volontés et leurs pouvoirs, Inu-Yasha et ses amis vont réussir, malgré les difficultés, à voir s’entrouvrir les battants du portail qui les sépare de leur objectif. Mais au moment crucial, des sbires de Hakudôshi s’inviteront pour précéder nos héros de l’autre côté, offrant par la même occasion à tous la preuve que franchir cette frontière est réservé aux seuls morts...

Non loin de là, celle qui s’appelle Princesse Abi fait travailler des oiseaux qu’elle élève afin de récolter du sang humain dont elle a besoin pour guérir sa mère. Les volatiles oeuvrant généralement dans des lieux où les humains se rassemblent en grand nombre, ils voleront cette fois vers un lieu où une rumeur dit que se trouve un certain Hijiri à qui sont attribuées des vertus de protection.

Inu-Yasha comprend que cette rumeur va servir Abi et Naraku à assouvir leurs besoins de sang et de mort, voire d’autres desseins. Lui et ses amis vont se diriger vers le lieu en question et auront la surprise de découvrir que Hijiri n’est pas qu’une rumeur...
 

Par Sylvestre, le NC

Notre avis sur l'album Inu Yasha

Derrière ses airs de manga pour lecteurs même très jeunes, la série Inu Yasha compte quand même pas mal de scènes d’une certaine violence. Mais rassurez-vous, parents qui lisez ces lignes alors que votre bambin est friand des aventures du héros du même nom, cette remarque est à pondérer par deux choses : d’une part par le fait que le dessin très simple, très clean, ne rend pas ces scènes trop choquantes, et d’autre part par le fait que jamais ces situations violentes ne sont trop longuement traitées. CQFD : Voilà qui fait de Inu Yasha un véritable manga « de grands »... pour petits !

Grand classique au pays du soleil levant - sa longévité en est une preuve, n’est-ce pas ?! - Inu Yasha emmène en outre le lecteur dans un univers fantastique où des notions positives comme l’amitié et l’entraide ont largement leur place. C’est d’ailleurs logique et rassurant : dans un schéma de scénario où le bien lutte (classiquement) contre le mal, on suit plus particulièrement les « bons » dont les sorts et coups de sabres suffisent généralement à juguler en un rien de temps les assauts des envoyés des « méchants » !

Une série manga à lire comme on regarderait un dessin animé sur une chaîne publique à l’heure où les enfants sont devant leurs écrans. Pas de contre-indication et... en route pour la suite de l’aventure !
 

Par , le

Les albums de la série INU-YASHA