INTERFACE #3 oniromancien

voir la série INTERFACE
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DARGAUD

Collection :

Fictions

Genre :

Cyberpunk

Sortie :
ISBN : 9782205059441

Résumé de l'album oniromancien

Pour rester en vie, Vacendak passe un deal avec Cort. Il va lui livrer Zane dans les 24 heures. Dargent et Russel retrouvent Vacendak après le depart de Cort. Shanaya les rejoint et leur explique que la cellule Zéro se trouve dans la vieille gare de Gibson Hight.

Par Fef, le NC

Notre avis sur l'album oniromancien

Dernier tome de cette série cyberpunk. Maintenant que l'on sait dans quel camp se trouvent les personnages, on voit les dernières manipulations et révélations. Les plus forts ne sont pas forcement ceux que je croyais à la fin du deuxième tome. Les règlements de comptes, combats et retournements de situation se succèdent à un rythme soutenu.

La fin en status quo m'a surpris car j'ai l'habitude que les histoires se finissent bien. En cela, j'ai retrouvé l'ambiance des livres cyberpunk de Gibson, Jon Williams ou Stephenson. Mais je ne veux pas trop en parler pour laisser la surprise. A part peut-être pour dire que cela clôture la série mais que cela reste suffisamment ouvert pour amener un autre cycle.
 

Par , le

Les albums de la série INTERFACE

Nos interviews liées

Dominique LATIL

Sceneario.com: Peux tu te présenter pour les personnes qui ne te connaissent pas ?
Dominique Latil: Heu, Ben, je m'appelle Dominique Latil, je suis scénariste et rédacteur en chef adjoint de Lanfeust Mag, je vis à Aix-en-Provence où je travaille à l'atelier Gottferdom et j'aime faire des mots fléchés

Sceneario.com: Quel a été ton parcours professionnel ?
Dominique Latil: J'ai rencontré Christophe Arleston en 1995. Il cherchait un collaborateur pour travailler avec lui sur une nouvelle série dont il avait déjà posé les bases, "Mycroft Inquistor" (avec Jack Manini au dessin). Après quelques bières, il m'a demandé de faire un essai qui lui a paru concluant et nous nous sommes lancés dans l'écriture du premier tome. Comme il appréciait mon travail, il m'a présenté à quelques jeunes qui venaient le voir pour faire de la BD et avoir une opinion professionnelle. C'est ainsi que j'ai rencontré Franck Biancarelli, Philippe Pellet et Jean-Marc Ponce presque coup sur coup et que nous avons travaillé ensemble, coachés par Arleston qui nous conseillait et nous a appuyé auprès de Soleil [...]

Lire la suite ›