Inju

Dessinateur :


Scénaristes :



Éditions :

CARABAS

Genre :

Thriller

Sortie :
ISBN : 9782351004944

Résumé de l'album Inju

Un jeune écrivain français, Alexandre Fayard, en voyage à Kyoto pour la promotion de son dernier roman, rencontre une Geisha totalement par hasard. Mais le hasard est-il vraiment le seul fait de cette rencontre, ou Shundei Oe n'en serait-il pas l'instigateur ? Très grand romancier dans son pays, sa jalousie envers Alexandre peut se révéler aller jusqu'à la machination.

Par Aub, le NC

Notre avis sur l'album Inju

Personnellement totalement séduit par le style de Jean-Michel Ponzio, je me suis jété sur cet album, sans être allé voir le film. Dès la première page l'on ne peut que constater le style si particulier de Jean-Michel, avec des photos du film totalement redessinées. A la différence des autres albums de Jean-Michel, j'ai trouvé par contre que celui-ci manquait cruellement de vie, comme si les personnages étaient figés. Je n'ai jamais eu cette impression habituellement sur ces autres albums.

Cette bande dessinée est une commande de la production UGC, afin de réaliser un outil promotionnel directement pour le film. Ce n'est en soi absolument pas inintéressant, mais, je pense que le côté très rigide du scénario du film est indéniablement reflété dans l'album. De ce fait il doit être totalement suivi dans la BD, et ne permet pas suffisamment de liberté au dessinateur, l'obligeant (mais ce n'est que mon avis) à se cantonner au strict scénario du film, voir même à être obligé de reprendre les scènes du film.
Du côté de l'histoire, INJU est initialement un roman paru en 1928 signé d'Edo­ga­wa Rampo, qui a été repris au cinéma par Bar­bet Schroe­der. Thriller à souhait, nous flottons dans un Japon terrifiant, sans trop savoir où l'on va, ni comment cela va se terminer. Hélas, le format BD en un tome m'a laissé l'impression d'un travail trop vite terminé.
 

Par , le

Nos interviews liées

Richard Marazano et Jean-Michel Ponzio nous parlent de Genetiks

Sceneario.com : Richard Marazano, Jean-Michel Ponzio, bonjour et bienvenue sur Sceneario.com. Tous les deux vous avez un parcours qui au départ ne vous destinaient pas forcément à faire de la bande dessinée. Qu’est ce qui vous a donné envie d’entrer dans cet univers ? Que représente aujourd’hui pour vous la bande dessinée, un métier, une passion… ?
Richard Marazano : Depuis tout gamin, j’ai toujours lu de la bande dessinée. Lorsque j’en suis venu à m’exprimer au travers de différents media, il m’a semblé tout a fait naturel de le faire également dans un « langage bande dessinée ». En débutant je n’imaginais évidemment pas que cela allait devenir un métier si prenant et si enrichissant à la fois. En effet, aujourd’hui la bande dessinée est pour moi un métier (puisque mon travail en bande dessinée me prend tout mon temps et me fait vivre, et que cela nécessite pour moi des réflexions et un apprentissage quotidien), mais également une passion sans laquelle ce genre d’investissement personnel ne serait pas possible [...]

Lire la suite ›