Inhumain

Dessinateur :


Scénaristes :



Coloriste :


Éditions :

DARGAUD

Collection :

Aire Libre

Genre :

Anticipation

Science Fiction

Sortie :
ISBN : 9791034733026

Résumé de l'album Inhumain

Un vaisseau d’exploration venant d’une arche de colonisation plonge dangereusement vers une planète inconnue. A son bord, l’équipe de spationautes semble totalement détachée de la catastrophe qui s’annonce. Seule à la manœuvre, Ellis, le robot du groupe a pu éviter le pire en faisant tomber le vaisseau dans l’océan.
Mais le danger n’est pas écarté pour autant. Une voie d’eau se déclare dans l’habitacle obligeant les spationautes, totalement éberlués par ce qui leur arrive, à quitter leur capsule. Après avoir perdu l’un des leurs à la suite de l’explosion du vaisseau, les survivants parviennent à atteindre la surface grâce à l’aide de méduses géantes. Ils finissent par échouer sur la terre ferme et se retrouvent bientôt face à des aliens qui se veulent être, en fait, des humains se nommant le peuple de l’eau. Le contact est plutôt surprenant mais pacifique. Ils sont invités à partager un repas et par la suite à dormir, et ce au nom de l’énigmatique Grand Tout.
Qui est donc ce mystérieux protecteur qui semble réguler la vie des autochtones ? Et comment ces derniers peuvent se trouver sur cette planète ? Les réponses vont parvenir aux nouveaux arrivants au fur et à mesure de leur prospection intra-planétaire et le moins qu’on puisse dire c’est qu’elles vont être inattendues et également à leurs dépens.

Par Phibes, le 01/11/2020

Notre avis sur l'album Inhumain

Après leur saga anticipatrice Expérience mort, le couple Denis Bajram – Valérie Mangin revient sur le devant de la scène pour une nouvelle équipée futuriste sous le couvert de la collection Aire Libre de chez Dargaud. Renouant avec ce genre qui les inspire fortement, les deux coscénaristes nous introduisent dans un thriller extraterrestre qui fleure bon le dépaysement tout en soulevant au passage quelques questions d’éthique.

Arborant une couverture intrigante qui joue très habilement sur les contrastes (un spationaute armé jusqu’aux dents face un groupe de primitifs représentés par une fillette), cet album nous entraîne dans une quête extraordinaire sur la compréhension du fonctionnement d’une planète. Tel un voyage au centre de la Terre, le lecteur est invité à découvrir ce qui fait la particularité d’un tel monde qui semble peser sur le libre-arbitre de ses résidents.

L’association Bajram/Mangin fonctionne parfaitement puisqu’elle se voit ici à l’origine d’une intrigue à rebondissements particulièrement palpitante. Cette dernière est alimentée par des rencontres pour le moins singulières qui mettent en avant une architecture ethnique originale sous le couvert d’une puissance « divine » (le Grand Tout) dont il va falloir découvrir le mode opératoire. Tout en posant ouvertement la question de la liberté de penser, d’agir au sein d’une communauté, les scénaristes manœuvrent avec dextérité leurs personnages d’un autre monde dans une quête qui a le privilège d’apporter les réponses qu’on attend au fur et à mesure qu’on avance (ou qu’on descend).

On peut considérer que Thibaud de Rochebrune apporte sa pierre à l’édifice tant le travail qu’il produit se veut à la hauteur de nos espérances. En effet, l’artiste parvient, grâce à un jeu graphique impressionnant, à donner vie à cette équipée futuriste en usant d’un trait réaliste plutôt épuré pour ses personnages et en évitant des effets trop puissants qui nuiraient aux ambiances primaires de la planète. Les décors sont quant à eux on ne peut plus saisissants de par leur qualité, de leur exotisme et parfois du détail époustouflant mis en avant.

Une histoire d’anticipation complète menée de mains de maîtres par un trio d’auteurs qui sait nous faire voyager dans des dimensions inédites.

Par , le

Nos interviews liées

Denis BAJRAM pour Universal War Two (Editions Casterman)

Denis BAJRAM nous parle de son nouvel album, Universal War Two...
    Interviewer : Vincent
Images et Son : Mat
Montage: Vincent [...]

Lire la suite ›

A L'ORIGINE DES CONTES

Les quatre auteurs nous parlent de la création de Pinocchio, La Barbe Bleue et Blanche Neige aux éditions Glénat.
    Interviewer : Olivier
Images et Son : Mat
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Moi, Jeanne d'Arc

Sceneario.com : Vous affichez une vision de la Pucelle fort éloignée de la guimauve patriotique habituelle, est-ce par provocation?
Valérie Mangin : Au départ, non. Mais c’est vrai que l’album est vécu comme une provocation par certains lecteurs. Traditionnellement,  Jeanne d’Arc est une sainte. C’est la Pucelle comme vous le dites dans votre question, alors la montrer « à poil », ça ne se fait pas… même en 2012 !
Pourtant, je n’ai pas eu l’impression de lui manquer de respect. Au contraire, je lui ai rendu son humanité. Pour moi,
Jeanne d’Arc est d’abord une vraie femme avec un corps, des émotions et des pulsions sexuelles. Ensuite c’est une femme qui a soif de liberté et d’accomplissement. Elle ne devient pas sorcière puis chef de guerre parce que Dieu ou le Cornu le lui ordonnent mais par choix personnel, pour vivre pleinement sa vie [...]

Lire la suite ›

Valérie Mangin scénariste

Sceneario.com: Qui est Valérie Mangin?
Valérie MANGIN:
« Elle » ? Il faut que je parle de moi à la troisième personne comme César ou Delon ? Allons-y : C’est une femme avec une personnalité multiple. Le jour, Valérie est une sympathique directrice de collections, historienne de formation, qui aide des auteurs de BD à accoucher de leurs histoires. Mais la nuit, elle devient « Mangin » une scénariste farfelue qui invente des tragédies cosmiques et des récits fantastiques gores.

Sceneario.com: Vous sortez donc ce mois ci chez Quadrant Solaire votre nouvelle série KGB, quel effet ça fait? Des peurs? Des envies? Oui, tout cela à la fois.
Valérie MANGIN:
J’oscille entre la grande joie de voir enfin le résultat de deux ans de travail acharné et la peur d’être moi-même déçue par mon album que j’ai à chaque livre [...]

Lire la suite ›

Les auteurs de Bluehope chez Glénat

Questions pour Nadine Thomas (Coloriste)
SCENEARIO.COM: Nadine, peux tu te présenter en quelques mots?
Oui.Nadine Thomas, née le 19 avril 1973 à Meulan (oui trente ans cette année, vos calculs sont bons).
J'habite depuis 4 ans à Bordeaux, ville que j'affectionne particulièrement malgré son taux d'humidité !
Je suis coloriste depuis...1997, oui c'est çà, entre autres des séries Candélabres (éd.Delcourt), Les Teigneux (éd.Soleil) et bien sûr Bluehope chez Glénat.

SCENEARIO.COM: Combien de temps pour faire cette première BD?
Pour le 1er tome de Bluehope vous voulez dire ?
A franchement parler je ne peux pas vous dire exactement car à ce moment là, comme aujourd'hui, je travaillais sur d'autres séries en parallèle, donc j'ai pas mal alterné, me consacrant à l'une ou l'autre selon l'arrivage des planches (il ne faut pas oublier que le travail de coloriste dépend beaucoup du "rendement" du dessinateur ou de la dessinatrice) [...]

Lire la suite ›

Denis BAJRAM pour UW1, éditions Soleil.

Peux tu te présenter ? Denis Bajram : Est-ce bien intéressant ? Je préfère parler de bande dessinée. Comment es tu arrivé à la BD ? Denis Bajram : En naissant ! Aussi loin que je me souvienne, j'ai un crayon dans les mains et je dessine des pages de BD. Tu as découvert la BD à quel age et avec quoi (de qui) ? Denis Bajram : J'ai appris à lire dans Tintin. Ce fut une révélation, et je reste un énorme fan d'Hergé. Quelles sont tes BD favorites ? Denis Bajram : Une liste de 6000 albums serait une bonne réponse. C'est ce que j'ai chez moi, et chacun de ces albums a une raison d'y être. Ca peut être parce que c'est un absolu chef d'œuvre ou parce que c'est un pilier de la bêtise humaine.Pour faire une liste, non exhaustive, et dans le désordre, côté chef d'oeuvre : Denis Bajram : - Watchmen, V pour Vendetta, From Hell, Swamp Thing d'Alan Moore et ses dessinateurs. - Le voyageur du Mésozoïque de Franquin - Le Journal de Fabrice Neaud - Akira de Katsuhiro Otomo - les 7 Boules de Cristal et le Temple du Soleil d'Hergé - La Fièvre d'Urbicande de Peteers et Schuiten - Livret de Phamille, de Jean Christophe Menu - Daredevil Born Again de Frank Miller et Mazzucchelli - Le Garage hermétique de Moebius [...]

Lire la suite ›