IMMERGÉS #3 Wilhelm Pelosi

voir la série IMMERGÉS
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

TREIZE ETRANGE

Genre :

Historique

Sortie :
ISBN : 9782723478557

Résumé de l'album Wilhelm Pelosi

 
C’était trop beau. C’était leur dernière mission et ils venaient justement d’ajouter à leur palmarès quelques milliers de tonnes d’aciers envoyés par le fond ! Mais lorsque certains occupants du paquebot en perdition lancèrent au U-Boot remonté à la surface des appels au secours en italien, un grand doute vint occuper les esprits de l’équipage du sous-marin : et si leur cible était un bâtiment allié ?!

1800 Italiens étaient effectivement retenus prisonniers à bord du britannique Laconia. Et que celui-ci ait sombré, disloqué, avait rendu ces Italiens à la liberté ; enfin... une liberté toute relative, au beau milieu de l’océan !

Quoi qu’il en soit, et parce qu’il y avait aussi à bord moult civils, femmes et enfants, une opération de sauvetage fut décidée : le U-Boot allemand se voyait donc par contre dans l’obligation, pour accueillir sur sa carlingue le plus de naufragés possible, de rester en surface. Ce qui en faisait une cible de choix...
 

Par Sylvestre, le 07/11/2011

Notre avis sur l'album Wilhelm Pelosi

 
On scrutait l’horizon pour le voir arriver et enfin, il est là ! Le troisième tome de la série Immergés de Nicolas Juncker paraît en effet en cette fin d’année 2011, se mettant sur les rangs pour prétendre au titre de cadeau de Noël à (se) faire sans hésiter. L’originale série de guerre séduit en effet depuis son premier tome, avec ses planches à cases toutes petites et carrées et dont les cadrages très serrés traduisent de belle manière l’effet d’oppression imposé par le contexte : un huis clos dans les entrailles d’un sous-marin allemand pendant la seconde guerre mondiale.

Comme il ne faut jamais dire jamais, on verra que dans ce troisième volet, le U-Boot allemand passe son temps quasiment exclusivement en surface et non dans les profondeurs. Il faut dire que l’initiative du commandant de venir en aide à des naufragés (ce qui tissera le fil conducteur de l’intrigue) impose le maintien en surface du bâtiment. Côté graphisme, cet état de fait invite des couleurs auxquelles on n’était plus habitués : des bleus ciel lumineux ou des blancs irradiant ! De nombreuses vignettes aussi profitent de l’oxygène pour s’étaler sur des pages entières ! Il y a du bon à profiter un peu des caresses du soleil lorsqu’on est missionné pour rester plutôt dans l’ombre...

Or cette initiative de porter secours apportera malgré tout des nuages sur les relations entre les personnages. Entre accueillants et accueillis, mais aussi entre les membres d’équipage eux-mêmes trouvant dans la situation de nombreuses occasions de refaire faire surface à des rancoeurs qu’ils nourrissent les uns envers les autres. L’histoire du Laconia dont s’inspire le scénario de ce tome 3 est une histoire vraie, et une fois encore, derrière ses airs de "je-mets-en-avant-le-côté-humoristique", Immergés joue un petit rôle documentaire tout comme il fait étalage des réflexions de ses personnages, notamment sur l’honneur, sur la race ou encore sur l’amitié entre les peuples de nationalités différentes pendant la guerre. Le conflit vu côté allemand par des petites mains pas forcément en accord avec toute la politique de leur leader...

L’Histoire revisitée en plongeant le lecteur dans un microcosme fictif où des noms et des visages sont donnés à des acteurs au service de cette Histoire... C’est Immergés, aux éditions [treize étrange], une BD de Nicolas Juncker paraissant d’ailleurs en même temps que la réédition d’un autre de ses titres : D’Artagnan, aux mêmes éditions.

Très bon.
 
 

Par , le

Les albums de la série IMMERGÉS