IMAGO MUNDI #5 L'Effet Babel

voir la série IMAGO MUNDI
Dessinateur :


Scénaristes :



Coloriste :


Éditions :

DARGAUD

Genre :

Action

Aventure

Sortie :
ISBN : 2871297398

Résumé de l'album L'Effet Babel

L'agence Imago Mundi est appelé par le gouvernement Irakien pour faire des fouilles près de la mythique cité de Babylone, afin de retrouver le fameuse tour de Babel.
La technologie laser de l'agence devrait leur permettre de localiser facilement les fondations enfouies de la tour. Mais dès leur arrivée à Bagdad, les membres de l'équipe sont pris en filature, et Leia échappe de peu à un assassinat.
Est-ce à cause du climat anti anglais et américain qui règne ici depuis la guerre du Golfe ?
Apparemment certaines personnes aimeraient bien le faire croire, et surtout aimeraient bien faire stopper les fouilles...

Par Ronan, le NC

Notre avis sur l'album L'Effet Babel

Voilà le troisième dossier suivi par nos archéologues aventuriers. Ce coup-ci, ils s'attaquent aux fondements de notre civilisation, à savoir la mythique tour de Babel, sur fond de tension Americano-Irakienne.
L'histoire de ce 5ième volume est toujours aussi rondement menée. L'action est bien distillée, le mystère rôde même si on garde les pieds sur Terre. On se retrouve plus dans cet album comme dans un XIII ou un Largo Winch (est-ce le dessin qui m'y fait également penser ??), c'est à dire une histoire d'espionnage, d'intérêts gouvernementaux, avec au milieu des gars qui essayent de démeler ce fatra.
Bref, même si on est pris par l'histoire, je trouve que celle-ci nous fait moins rêver... pour le moment...
Le dessin est toujours très bien réalisé, même si je trouve les traits des personnages un peu trop ressemblants les uns des autres. On croirait que tous sont issu de la même famille... Un petit peu de variété ne serait pas pour me déplaire.
La suite et fin du dossier dans le tome 6...

Par , le

Les albums de la série IMAGO MUNDI

Nos interviews liées

Corbeyran nous parle d'Irina

Sceneario.com : Pourquoi le choix d’Irina ?
Eric Corbeyran : J’adore les filles qui portent des flingues. J’ai quelques héroïnes dans ce goût-là, des filles dangereuses, comme dans le Chant des Stryges où l’héroïne est une tueuse professionnelle, ou dans le Régulateur où les personnages principaux sont deux nanas. Donc le choix s’est naturellement porté sur cette tueuse.
Sceneario.com :
Eric Corbeyran : C’est facile, on a tendance à croire que trop de contraintes nuisent alors que c’est le contraire, c’est plus facile, j’aime les contraintes. J’ai adapté Assassin’s Creed, et il y avait beaucoup de contraintes, alors ici c’était de la « rigolade ».

J’avais toute liberté pour créer le personnage. Dans XIII on la voit tuer, c’est un comportement de tueuse stéréotypé [...]

Lire la suite ›

Interview de Luc Brahy

Sceneario.com : Bonjour Luc. Avant toute chose, peux tu te présenter et nous conter ton parcours avant d’arrivée dans le monde la bande dessinée ?
Luc Brahy : J’ai eu plusieurs trajectoires dans mon parcours… on va dire que j’ai eu mon premier album de BD entre les mains a deux ans et demi (c’etait Tintin au Tibet et je l’ai dechiré)… je me sens en dette envers la BD depuis ce temps là.
Sceneario.com : Ta carrière débute avec Zoltan, je crois bien. Puis, tu te lances dans la série Imago Mundi. Quels souvenirs gardes-tu de cette période ?
Luc Brahy : Mon tout premier album était NEW YORK DRINK, une auto edition dans un style proche de MUNOZ ET SAMPAYO… c’est du collector, ca. Puis oui, ZOLTAN avec dejà Frank Giroud, suivi d’Imago mundi, de Climax et de tout le reste… [...]

Lire la suite ›

Eric Corbeyran et Brice Bingono pour Pavillon Noir chez Soleil

Sceneario.com : Comment vous êtes-vous rencontrés ?
Eric CORBEYRAN : C'est Jean Wacquet (de chez Soleil) qui nous a mis en contact. A l'époque Brice n'habitait pas loin de Bordeaux, nous nous sommes donc rencontrés "pour de vrai". Le courant est passé tout de suite...

Sceneario.com : Eric, qu'avez vous apprécié chez Brice pour avoir envie de travailler avec lui ?
Eric CORBEYRAN : D'abord, j'ai vu quelques uns de ses anciens travaux, des pages de bd mais aussi des illus. Ca a été très positif tout de suite. Le déclic s'est produit et la machine s'est mise en marche dans ma tête. Ensuite, j'ai rencontré le bonhomme et il m'a plu d'emblée. Après, je n'ai cessé d'être enthousiasmé par les planches de Pavillon noir. Chaque livraison était un petit événement tant son trait est énergique et attachant [...]

Lire la suite ›