IL FAUT FLINGUER RAMIREZ #2 Acte 2

voir la série IL FAUT FLINGUER RAMIREZ
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

GLENAT

Genre :

Action

Humour

Polar

Thriller

Sortie :
ISBN : 9782344018743

Résumé de l'album Acte 2

Maintenant que Jacques Ramirez est monté en voiture avec les braqueuses de banque Chelsea Tyler et Dakota Smith, sans vraiment comprendre ce qu’il se passait, le voici poursuivit par la police en plus d’être pisté par les tueurs d’Hector.

Mais voilà qu’un autre homme s’invite dans la danse. Un ange gardien ?

Par Legoffe, le 04/12/2020

Notre avis sur l'album Acte 2

Après l’impressionnant (et mérité) succès du tome un, l’acte 2 est devenu l’un des albums les plus attendus du monde de la bande dessinée. Une attente assez longue, d’ailleurs : deux ans et demi, qui laisse deviner que l’auteur a voulu prendre son temps pour ne pas décevoir le public. Il faut dire que la pression devait être grande après avoir rencontré un tel plébiscite !

Et pour cause… Nicolas Pétrimaux avait frappé fort avec ce polar à l’humour décalé et un peu noir. Un incroyable premier album même. Cette série, au rythme et à la mise en image très cinématographiques, semble avoir hérité à la fois de l’esprit des frères Coen et de celui de Quentin Tarantino. On se laisse entraîner (aspirer devrait-on dire) par l’incroyable tourbillon formé par ce thriller où l’on va de rebondissement en rebondissement, de dialogues succulents en répliques tordantes.

La première révélation du tome 2 change d’ailleurs toute la perspective qu’avait jusqu’alors le lecteur sur le personnage principal. Du coup, le reste du second volume surprend un peu moins, forcément. Nous assistons néanmoins à une cavale rythmée, diablement efficace, toujours parsemée d’humour subtil au milieu de scènes où ça flingue à tout va et où personne n’est à l’abri de trépasser. S’approcher de Ramirez, c’est prendre le risque de voir baisser rapidement son espérance de vie !

Le livre est un brin violent, mais ce n’est pas choquant au regard de l’état d’esprit déjanté de la BD. Et puis on se sent pris parfois de nostalgie. Ça sent bon l’Amérique des années 70 ou 80. Les couleurs, la musique, les parodies de publicités, le style comics, les objets vintage qui sont partout dans les pages…
Sachez, enfin, que rien n’est gratuit dans le livre. L’auteur est là pour nous amuser, mais aussi pour critiquer notre société et ses dérives. Les médias, notamment, en prennent pour leur grade.

Pétrimaux signe ici une BD à grand spectacle, parfaitement mise en scène et dessinée avec brio. Tout est là pour passer un excellent moment. J’ai hâte de connaître la fin car, sachez-le, l’histoire n’est pas terminée. Et je sens que le final va être explosif, comme un incroyable concert de rock !

Par , le

Les albums de la série IL FAUT FLINGUER RAMIREZ

Nos interviews liées

Il Faut Flinguer Ramirez

Sceneario.com: Olivier Jalabert, qui êtes-vous?
Olivier Jalabert:
Bonjour Aubert Bonneau, je suis un homme de 55 ans, éditeur à plein temps au Éditions Glénat depuis plus de 6 ans déjà. Ça fait 26 ans que je traine mes guêtres dans la bande dessinée : 13 ans libraire chez Album Comics à Paris et 13 ans éditeur successivement chez Soleil, Ankama puis Glénat.


Sceneario.com: Olivier, en quoi consiste votre métier?
Olivier Jalabert:
C’est l’un des plus beau métier du Monde. Je ne pense pas être capable d’en exercer un autre, en tout cas je n’en ai pas envie. On dit parfois qu’on exerce un métier-passion, c’est assez vrai en somme. Mon travail consiste à accompagner des auteurs.trices de bande dessinée dans leur création originale, les assister et leur donner les meilleures conditions possibles pour « accoucher » de leur œuvre [...]

Lire la suite ›