IAN #4 Métanoïa

voir la série IAN
Dessinateur :


Scénariste :


Coloristes :



Éditions :

DARGAUD

Genre :

Anticipation

Aventure

Sortie :
ISBN : 9782505000693

Résumé de l'album Métanoïa


Recherché activement par le Pentagone depuis les derniers débordements sanglants de Los Angeles dont il est à l’origine, IAN, mi-homme, mi-robot, fuit à Terrebonne.
Il rencontre Ruby Rubben, journaliste qui va lui permettre, malgré les traques incessantes dont il est l’objet, de se remettre en rapport avec Chrono.
Celui-ci a rejoint les rangs du milliardaire reclus Swainston dont les grandes connaissances informatiques pourraient aider IAN à comprendre ce qu’est le nôme et lui révéler sa véritable destinée au travers de la métanoïa.
 

Par Phibes, le NC

Notre avis sur l'album Métanoïa


Sur un sujet original baignant dans le pur style des séries d’anticipation, IAN correspond à la vision inquiétante d’un monde moderne non loin du nôtre robotisé à outrance. Cette surabondance d’équipements très sophistiqués a pour conséquence de créer une grande animosité de la gente populaire remplacée par des machines à l’effigie humaine plus fiable et plus rentables que l’homme lui-même. Malgré tout, cette fiabilité peut être dénoncée lorsque les machines en question se dérèglent et provoquent le chaos.

IAN (Intelligence Artificielle Neuro-mécanique) est une série traitée sur un ton de gravité extrême. Elle démontre avec brio les capacités inventives et narratives d’un Fabien Vehlmann confirmé ayant l’âme de traiter un scénario évolutif et énergique où les analyses psychologiques des personnages sont parfaitement maîtrisées.

Servi par des décors somptueux à la mode de Ralph Meyer et des représentations graphiques où la sensation de mouvement est bien retranscrite, par des portraits réalistes rehaussés par des couleurs non agressives où les blancs ont leur importance, cet épisode se conclut sur des faits auxquels le lecteur n’était pas préparé et qui le laissent pantois.

Il va s’en dire qu’une suite s’impose urgemment pour connaître effectivement la tournure des évènements. Pitié, messieurs les auteurs, ne nous faîtes pas trop attendre, nos neurones chauffent !
 

Par , le

Les albums de la série IAN

Nos interviews liées

Ralph MEYER pour UNDERTAKER tome 1 Le Mangeur d'or

Rencontre avec Ralph MEYER pour UNDERTAKER


Interviewer : Berthold
Images et Son : Mat
Montage: Aubert [...]

Lire la suite ›

Ralph Meyer s'attaque à une saga viking : Asgard

Sceneario.com : Bonjour Ralph. Ton actualité prochaine est la sortie d’asgard une nouvelle série prévue en deux tomes avec Xavier Dorison au scénario. Avant d’aborder ce titre, peux tu te présenter pour nos internautes ? Quel a été ton parcours ?
Ralph Meyer : Bonjour. Mon parcours est somme toute classique. J’ai commencé à dessiner enfant et depuis je ne me suis plus arrêté. Avec l’appui de ma mère, j’ai pu m’orienter vers une filière artistique.Après un Bac philo et arts plastiques et un passage dans une école de pub, j’ai intégré les cours de bande dessinée et illustration de l’institut St Luc à Liège. Par la suite, après un peu de galère, j’ai rencontré Philippe Tome. C’est après avoir vu deux pages d’une histoire policière, polar dans mes cartons qu’il m’a proposé Berceuse assassine [...]

Lire la suite ›

Fabien Vehlmann, scénariste de bandes dessinées

A l'occasion de la récente sortie du quatrième tome de la série Seuls (avec Gazzotti au dessin), quelques questions centrées sur son métier de scénariste de bande dessinée ont été posées à Fabien Vehlmann.

Sceneario.com : Parle nous de la conception d'un de tes albums : comment trouves-tu ta documentation, est-ce que tu envoies les pages une à une à ton dessinateur ou bien en une fois ?...
Fabien Vehlmann : La doc, je la trouve progressivement, au gré de mes lectures, de mes découvertes sur internet, etc... Et quand je pense tenir une idée, je précise mes recherches sur un sujet plus précis, souvent en allant en bibliothèque pour affiner tel ou tel point. Parallèlement, je discute beaucoup de l'histoire avec le dessinateur, pour être certain que le récit lui plaira, qu'il aura du plaisir à le dessiner : ça peut d'ailleurs orienter mes recherches de documentation [...]

Lire la suite ›