How I live now

Dessinateur :


Scénaristes :



Coloriste :


Éditions :

GLENAT

Genre :

Fiction

Guerre

Intimiste

Roman Graphique

Sortie :
ISBN : 9782344013724

Résumé de l'album How I live now

Daisy, new-yorkaise de 15 ans, est envoyée par son père chez sa tante et ses cousins, en Angleterre. Alors que le chaos et la guerre règnent de plus en plus sur le monde extérieur, elle se retrouve dans une sorte de bulle hors du temps, connaissant un amour naissant avec son cousin Edmond, et les plaisirs de la vie à la campagne.

Par V. Degache, le 22/09/2021

Notre avis sur l'album How I live now

Adaption du roman de l’auteure étatsunienne Meg Rosoff (Maintenant c’est ma vie, Albin Michel, 2006), et déjà transposé au cinéma par Kevin Macdonald en 2013, How I live now est une BD qui va vous transporter par l’étrangeté du climat instauré avec talent par la dessinatrice Christine Circosta.

Daisy, jeune new-yorkaise de quinze ans dont la maman est décédée à sa naissance, se voit envoyée par son père en Angleterre, chez sa tante et ses quatre cousins qui vont l’accueillir immédiatement dans le foyer familial, situé en pleine campagne, bien loin de la frénésie de Big Apple. Le contexte géopolitique est alors particulièrement trouble, le monde étant marqué par une vague d’attaques terroristes, sans que le scénario n’en donne plus de précision, ni n’en identifie les auteurs.
L’opacité de la situation participe à instaurer un climat mystérieux, où la peur et la terreur ne sont jamais loin, mais néanmoins absentes de la première partie de l’ouvrage, alors que la quiétude berce la vie de Daisy, Edmond, Piper, Isaac et Osbert.
Tante Penn doit soudainement quitter le pays pour se rendre à Oslo, où elle doit mener des conférences sur la menace de guerre imminente, laissant toute cette jeunesse livrée à elle-même. Daisy va alors fortement se rapprocher de son cousin Edmond…

Si le début de la lecture peut être vu comme une romance adolescente naissante, pouvant apparaître un peu mièvre et convenue, le tout inséré dans un cadre bucolique et champêtre, le dessin de Circosta, lorgnant parfois sur du graphisme manga faisant aussi penser au travail de Timothé le Boucher, arrive à installer un climat bien particulier dans lequel le lecteur se laisse embarquer et imperceptiblement piéger, alors que la menace se rapproche des jeunes gens.
Cette sensation de vivre des moments échappant au temps présent s’instille peu à peu, et l’on rentre pleinement dans cette histoire que l’on aura bien du mal à classer dans telle ou telle case !

L’adaptation de Lylian parvient à rythmer le récit quand celui-ci pourrait basculer dans le contemplatif, et les personnages fins et sensibles dessinés par Circosta incarnent bien cette quête de soi caractéristique de l’adolescence. La colorisation est-elle aussi réussie et participe tout autant que le scénario et le graphisme à la qualité de l’ouvrage, notamment au niveau du rendu de cette paisible ruralité soudainement ébranlée par les événements et le bouleversement que provoque l’arrivée de Daisy au sein du foyer. La superbe couverture de l'album est d'ailleurs la porte d'entrée à ce soin accordé à la mise en couleurs.

How I live now est un doux voyage hors du temps, nous plongeant peu à peu dans l’horreur d’un monde lui bien réel, et dans les interrogations et tumultes de l’adolescence.

Par , le