L'homme sans sourire

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

BAMBOO

Collection :

Grand Angle

Genre :

Contes

Drame

Fantastique

Sortie :
ISBN : 9782818975305

Résumé de l'album L'homme sans sourire

Au royaume de Monsieur Joyeux, il est hors la loi de sourire, surtout quand on fait partie des basses gens, les sinistres. Lorsqu’il est né, Hubert 31-36 a malheureusement enfreint cette règle. Sa famille et lui-même ont, dès lors, été arrêtés par la police du sourire et mis entre les mains d’un médecin pour l’ablation du rictus proscrit. Sept ans plus, affublé d’une sinistre cicatrice, Hubert sort de son travail forcé et apprend que le roi, Monsieur Joyeux, a eu une fille, la princesse Carmine. A cette occasion, il lui est permis comme pour les autres sinistres, de rire pendant quelques secondes. C’est durant ce petit instant de liberté qu’il se décide de chercher sa princesse. Mais le temps passe et Hubert, vingt-sept ans après, n’a toujours pas trouvé l’élue. Se pourrait-il que le coup d’Etat engagé par un ennemi de la couronne puisse lui donner cette opportunité et lui donner l’occasion, lui le sinistre, d’agir dans la plus haute sphère ?

Par Phibes, le 18/03/2021

Notre avis sur l'album L'homme sans sourire

Sous la bannière de chez Bamboo, Louis revient comme scénariste dans la belle et abondante collection Grand Angle qui le met bien en évidence. Après Mon père, ce poivrot, l’Amour est une haine, Road therapy…, le sympathique scénariste nous invite à le suivre dans un conte fantastique ô combien décalé et pour le moins décontenançant bénéficiant d’une profondeur intimiste inconcevable.

Pour ce faire, Louis nous met dans l’ombre d’Hubert, un homme de la masse populaire surnommée les sinistres, qui vit dans une société totalitaire interdisant le « bonheur » au profit d’une sinistrose délétère. A n’en pas douter, dès les premières planches, le décor est planté et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il ne respire pas la gaieté et qu’il se veut d’un atypisme délirant.

Fort de cette volonté scénaristique, l’on suit le personnage principal, véritable antihéros, qui, inopportunément, va devoir se retrouver face à ceux qui le contraignent. C’est dans une ambiance pour le moins oppressante que les péripéties s’enchaînent, titillant l’absurde volontairement, le tout agrémenté d’une narration pleine de sel et auréolée de rimes. La surprise est donc totale mais cache quelque chose d’un peu plus profond qui se veut en rapport avec les difficultés de tout un chacun peut connaître et la nature même de Louis.

Pour animer ce conte original, Louis a fait appel à Stéphane Hirlemann qui, après avoir utilisé ses crayons dans différents magazines, passe pour la première fois à l’échelon de production grand public. Il convient de dire que pour une première, l’artiste frappe fort. A l’aide d’un storyboard signé par le scénariste, il met en œuvre un univers pictural d’une grande richesse, bénéficiant de très belles perspectives. On perçoit déjà une réelle maturité dans ses décors comme dans l’articulation de ses personnages, relevés en cela par une colorisation qui lui sied à merveille.

Un ouvrage sur une thématique insoupçonnée, à lire et surtout à relire après avoir franchi la dernières planches.

Par , le

Nos interviews liées

Interview de Louis, auteur prolifique !

Sceneario.com : Bonjour Louis, et merci de prendre de ton temps pour répondre une
 nouvelle fois à nos questions, pour le plus grand bonheur des
 scénearionautes. Ca tombe bien, car ton actualité est semble t-il bien chargée !
Louis : Salut Matt et merci pour l’invit’ ! Sceneario.com : Louis, on va commencer si tu le veux bien par ton actualité 
immédiate, avec la sortie d’Aurore Montréal, le sixième et avant
-dernier tome de ta série Tessa, éditée par Soleil.
Louis : Avec plaisir ;) Sceneario.com : Ce tome est sans conteste le plus loufoque de la série. Qu’est-ce qui a guidé ce choix d’un album si léger, peut-être au détriment de l’intrigue de la série ?
Louis : Alors, c’est une question qu’il faudrait poser conjointement à Nico Mitric, vu qu’il est le cerveau sur Tessa, et moi les bras, mais je pense que c’est pour avoir une « respiration », avant le final [...]

Lire la suite ›

Interview de Louis...

  Sceneario.com : Bonjour Louis. Alors cette fois-ci, tu fais des infidélités à la petite Tessa et aux 42 A.I. ?!? Tu changes d’univers et te retrouves dans la galaxie Kookaburra... Comment t’es-tu retrouvé sur ce projet ?

Louis
: Bonjour ! En fait, On m’a proposé de bosser sur un Kooka U dès le tome 2 de Tessa. J’ai refusé à plusieurs reprises, n’ayant pas lu la série mère. J’ai donc attendu la sortie du tome 5 et là, j’ai tout lu d’un coup. Nico Mitric venait de reprendre la direction de collection sur la série, et il me tannait pour que j’en fasse un.

Ayant fait mon 42 au scénario et au dessin, je lui ai dit que j’étais ok, à condition de pouvoir faire le scénario [...]

Lire la suite ›

Louis pour Tessa

Sceneario.com : Bonjour Louis, nous sommes toujours heureux de t’accueillir sur Sceneario et plus encore dans le cadre du Meilleur Scénar' du mois.

Ce qui devrait frapper les lecteurs dans ce tome 4, c’est le changement du costume qu’arbore Tessa habituellement. Il devient beaucoup plus « design ». Tessa deviendrait-elle victime de la mode (rires) ?

Louis :
Ah ah ah ! Oui ! Tessa a presque 16 ans, et elle aime donc bien être au top niveau fringues ! Mais attention, elle ne "change" pas de costume ! C’est le même... qu’elle modifie à son goût ! Ca a son importance, car ce costume est important ! Cf. le tome 3…

Sceneario.com :  Tessa dispose désormais de son spin-off et ô surprise, tu es non seulement aux commandes du dessin mais aussi du scénario ! Cela traduit-il de ta part une volonté de t’investir encore davantage dans l’univers Tessa ? Le fait de faire les deux comporte-t-il des avantages, des inconvénients? Va-t-on te voir prochainement en co-scénariste sur la série mère, ou préfères-tu la laisser aux soins de Nicolas Mitric ?
Louis :
Non non, sur Tessa, je file toutes mes idées et remarques à Nico, et c’est lui qui développe Tessa sur le long terme [...]

Lire la suite ›

LOUIS

SCENEARIO :Bonjour Louis, Tessa tome 3 vient de sortir. Un peu plus d’un an sépare sa sortie du tome 1. C’est un exploit, non ?
LOUIS :Exploit je ne sais pas, mais c’est vrai qu’on ne chôme pas !! ha ha ha

SCENEARIO : Quand prends-tu tes vacances ?
LOUIS : Et bien pour être honnète, je n’en ai pas pris du début du tome 1 au bouclage du tome 3. J’ai pris 10 jours depuis, et là je suis de nouveau à fond ;)

SCENEARIO:Te sens-tu plus à l’aise avec les personnages ?
LOUIS : Yop, c’est clair !! 
C’est normal, je commence à me sentir à l’aise avec eux, surtout Tessa et Swidz bien sur ! 
De plus, sur le tome 3, je me suis beaucoup documenté niveau anatomie, et j’ai pas mal cherché de visages qui avaient ce que je cherchais depuis le début pour Tessa [...]

Lire la suite ›

Louis... dessinateur de TESSA

SCENEARIO.COM: Bonjour Mister Louis ! Chez Soleil, vient de paraître «Tessa», sur un scénario de Mitric. C’est ta première BD ?
LOUIS: Yep, pas mon premier essai, mais ma première BD.

SCENEARIO.COM: Quel est ton parcours, auparavant ?
LOUIS: Je suis un ancien prof d’éléctrotechnique en LEP. J’ai démissionné voilà bientôt 4 ans. Et ensuite j’ai bossé en pub/presse et comics, avant d’être à fond sur Tessa.

SCENEARIO.COM: Comment en es-tu venu à « Tessa » ?
LOUIS: En rencontrant Nico Mitric.

SCENEARIO.COM: Comment s’est passé cette rencontre ?
LOUIS: Didier Crisse nous avait présenté à Angoulème car on disait à Nico qu’un mec avait un style proche du sien, et moi on me parlait de Mitric sans que je connaisse son travail. Et ça a été rigolo de constater que c’était vrai. Mais nos styles évoluent dans des voies de plus en plus différentes [...]

Lire la suite ›