HK #1.4 Paradiso

voir la série HK
Dessinateur :


Scénariste :


Coloristes :



Éditions :

GLENAT

Collection :

Grafica

Genre :

Manga

Science Fiction

Sortie :
ISBN : 9782723439480

Résumé de l'album Paradiso

Adémar Sterling fait de son mieux pour entretenir de bonnes relations avec l'Axe. Même si des soupçons de faire partie de la 5ème colonne pèsent sur lui, il est plutôt en position de force vis-à-vis de son homologue, le colonel Augenbraue. Ce dernier voit d'un mauvais oeil d'être ainsi tenu en respect par cet homme qui a tout le peuple d'Avalon derrière lui.
De leurs côtés, Karl et Cedric continuent leurs petites combines, mais le décès de la petite soeur de Cedric va totalement bouleverser leur piètre existence. Lola, qui découvre d'où vient le train de vie de son ami, décide de rompre les ponts avec lui.
Et toutes ces petites choses parviennent aux oreilles du Colonel, qui se dit qu'il pourrait bien en profiter pour enfin avoir l'avantage sur le Conciliateur avant la signature du traité.

Par Eric, le NC

Notre avis sur l'album Paradiso

Ce nouveau tome de cette réédition vient clore le premier cycle qui tenait place en Avalon. Concernant les nombreuses questions qui se posent, comme l'intérêt de l'Axe pour cette ancienne colonie à l'abandon, on en saura plus en suivant les aventures du bidasse Hollister. Jusqu'à présent on pouvait penser que le héros de cette série n'était autre que le cousin de Karl, à savoir Cédric. Et bien non, mais pour lever le voile, non HK ne signifie pas Hong Kong, histoire de faire une lointaine référence asiatique avec le manga, genre qui inspire énormément le dessinateur. Non HK, ce sont tout simplement les initiales du héros : Hollister Karl.

Ainsi le premier cycle d'HK n'est autre que la genèse de cet anti-héros qu'est Karl. Le premier cycle lui s'achevait avec un troisième tome qui devrait être adapté dans les tomes 1.5 et 1.6. Preuve que cette bédé commence à se faire un peu vieille, ce sont les références aux personnalités en vogue il y a une dizaine d'années, des personnalités comme Michel Field, Ophélie Winter et Jean-Luc Delarue. Mais on ne se rend pas compte de ce vieillissement car les pages ont été enrièrement recolorisées. Avant les couleurs avaient un dégradé suivant des lignes de niveau, depuis la réédition dans la collection Graphica ce sont des couleurs plus fondues et homogènes. La refonte de la mise en scène et l'adjonction de nouvelles planches sont toujours aussi réussies.
Le travail de réédition est vraiment conséquent sur cette série, même s'il est très réussi, il est dommage que la suite du tome 2.1 Massilia se fasse tant attendre. Mais bon, prenons notre mal en patience.

Par , le

Les albums de la série HK

Nos interviews liées

Un entretien avec Jean-David Morvan

Un entretien avec Jean-David Morvan


Interviewer : Olivier
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Jean-David MORVAN et Philippe BUCHET pour leur série Sillage

Jean-David MORVAN et Philippe BUCHET nous parlent du tome 16 de leur grande série Sillage.
    Interviewer : Vincent
Images et Son : Mat
Montage: Vincent [...]

Lire la suite ›

Jean David Morvan.... et Spirou

Sceneario.com : Le tome 49 de Spirou vient de sortir. Pouvez-vous nous en raconter l'histoire de sa conception ?
Jean-David MORVAN : Hmm, l'idée d'envoyer Spirou à Tokyo date d'avant la création du 47. Je veux dire qu'avec Laurent Duvault de Dupuis, nous avions planifié les thèmes de 4 albums. Tokyo arrivait en troisième position. On s'y est tenu.
Je pense que c'est la ville qui fait rêver les nouvelles générations, elle a supplanté New-York. Et comme Spirou est une BD pour les jeunes...


Sceneario.com : On remarque tout de suite les costumes : rouge pour Spirou et bleu pour Fantasio. Ces couleurs sont souvent indissociables de nos héros. Hasard, ou volonté de conserver ce « code couleur » ? C’est important de ne pas choquer le lecteur, de garder les caractères des personnages ?
Jean-David MORVAN : Eh bien, ce n'est pas nous qui avons inventé ces codes couleurs [...]

Lire la suite ›

Rencontre avec Kévin Hérault, HK ça repart FORT ! :o)

Kévin Hérault, Angoulême 2005 Sceneario.com : Parle nous un peu des raisons de la reprise de la série HK.

Kévin Hérault :
Alors pourquoi cette refonte de HK ? Au départ cette série devait sortir dans le format AKIRA. Il y a eu trois volumes dans ce format. Ca devait être une collection chez Glénat où d'autres séries seraient signées. Il y en a eu trois qui comptaient Kazandou, Nomad et HK. Kazandou s'est arrêté au 2ème tome sur les trois prévus ; Nomad s'est terminé en cinq volumes.
HK se retrouvait donc tout seul dans une collection où il n'y a jamais eu d'autre titre signé : elle se révélait être non rentable pour l'éditeur... Le prix de revient du bouquin et le prix de vente proportionnellement assez faible généraient des problèmes avec les auteurs qui se considéraient trop mal payés [...]

Lire la suite ›

Interview de Jean-David Morvan sur l'univers Sillage

Sceneario.com: Mr Morvan, bonjour et merci de bien vouloir répondre à nouveau à nos questions ! Vous n’êtes plus à présenter dans le milieu de la Bd avec vos travaux sur Sir Pyle, Nomad, TDB… Pouvez-vous néanmoins résumer votre parcours jusqu’à aujourd’hui pour les nouveaux venus dans le monde de la Bd ?
Jean-David Morvan: Fan de BD depuis que j'ai 11 ans en lisant un Valérian. En cherchant la suite, je suis entré dans un magasin de BD et j'ai découvert toute la production "adulte" des années 80. J'ai décidé que ce serait mon métier. Passé en coup de vent à l'école st Luc, signé un premier contrat avec Zenda : ventes 1200 ex et solderie. Mais Nomad chez Glénat a lancé la machine un an plus tard.

Sceneario.com: Dans quelques mois, les fans auront l’immense joie de retrouver les péripéties de Nävis, héroïne de la série Sillage, que vous réalisez avec Philippe Buchet [...]

Lire la suite ›

Jean-David MORVAN

Sceneario.com: Pouvez vous vous présenter? (études, parcours professionnel...)
JD Morvan:JD Morvan, scénariste de BD. Bac A3, institut saint-Luc section BD quitté avec pertes et fracas pour incompatibilité de vision avec les profs. C'est ce qui m'a poussé à demander à mes amis s'ils n'avaient pas envie d'illustrer certains de mes scénarios (je ne me sentais pas encore au point au dessin, et c'est donc comme ça que j'ai finalement arrêté de dessiner). Et je suis allé les montrer à des éditeurs, et c'est Zenda qui a dit oui pour Reflets Perdus, mon premier album avec Sylvain Savoia. Du coup je ne suis plus allé aux beaux arts de Bruxelles où j'étais inscrit et ils m'ont viré.

Sceneario.com: La bande dessinée abordée par Morvan, c'est du polar (Al Togo), de l'héroic Fantasy (Troll), de la bd jeunesse (Merlin), la sf (TDB, Sillage, HK) etc... quel est votre genre préféré ? JD Morvan: Je n'ai pas de genre préféré. Je crois qu'on peut raconter des choses intéressantes dans tous les genres [...]

Lire la suite ›