HISTOIRES DE FRANCE #1 XVIème siècle - François 1er et le connétable de Bourbon

voir la série HISTOIRES DE FRANCE
Dessinateur :


Scénaristes :



Éditions :

CASTERMAN

Genre :

Historique

Sortie :
ISBN : 9782203060227

Résumé de l'album XVIème siècle - François 1er et le connétable de Bourbon

Le 24 février 1525, le roi de France, François 1er, est capturé, sur le champ de bataille par les troupes de Charles Quint. Mais ce qui l'attriste le plus, c'est que ce soit Charles III de Bourbon, celui qui fut le Connétable de France, celui qui mena les troupes du Roi à Marignan en 1515 vers la victoire. Pour François 1er, son ancien camarade, c'est une trahison. Pour Charles, il s'agit d'autre chose.
Sous la tente de l'ancien Connétable, les deux hommes vont parler et Charles de Bourbon va lui raconter les conditions qui l'ont amené à rejoindre les armées de Charles Quint...

 

Par Berthold, le 20/12/2012

Notre avis sur l'album XVIème siècle - François 1er et le connétable de Bourbon

Lorànt Deutsch est un acteur qui a su se placer au cinéma et au théâtre. Tout le monde a déjà vu un de ses films au moins. Et depuis peu, il s'est aussi fait connaître dans le milieu de l'écriture avec Le Métronome, l'histoire de France au rythme du métro parisien qui est paru en 2009. Cette oeuvre s'est vendue à plus d'un million d'exemplaires et a même connu une version documentaire sur Arte. Ce succès lui a permis de prolonger sa passion pour l'Histoire de France, mais aussi pour la bande dessinée.

En accord avec Michel Lafon, Casterman propose de revoir l'Histoire en compagnie de Deutsch qui, avec Sylvain "Orbital" Runberg au scénario, lance cette nouvelle série.
Ce premier volume nous emmene en 1525, 10 ans après la bataille de Marignan, lorsque François 1er tombe aux mains de l'ennemi mené par son ancien compagnon d'armes, le Connétable de France Charles III de Bourbon. Ce dernier est connu dans l'Histoire comme le premier "traître à la nation".
Dans ce récit fort documenté, qui nous permet d'en apprendre un peu plus sur cette période, Lorànt Deutsch et Sylvain Runberg analysent ce changement de camp de Charles III de Bourbon. L'intrigue tient la route. Cela se lit avec passion et reste aussi un très bon divertissement. Il y a du suspense, de l'action (avec de grandes scènes de batailles), mais aussi de l’émotion. Au final, le lecteur s'apitoie sur le sort du Connétable et se désintéresse du roi François 1er.
Deutsch et Runberg signent un très bon premier tome.

Et pour mettre en images ce récit, le scénariste de "Reconquêtes" et de "Konungar" retrouve son complice des "Carnets de Darwin", Eduardo Ocaña.
Au premier abord, son dessin fait un peu léger, mais passées les premières pages, le lecteur s'adapte vite à son graphisme. Il est efficace et permet d'avoir des pages d'une grande qualité. Le dessinateur met surtout en avant les expressions de ces deux "héros" : François 1er et Charles III de Bourbon. Les scènes de discussion entre les deux hommes sont de grands moments.

Ce premier tome est une bonne surprise qui nous permet de lire une excellente bande dessinée et de découvrir l'Histoire(s) de France tout en se divertissant.
Une bien belle collection qui commence ici et qui donne envie de découvrir les prochains tomes.

 

Par , le

Les albums de la série HISTOIRES DE FRANCE

Nos interviews liées

Sylvain Runberg et Serge Pellé pour Orbital tome 4

Pourquoi avoir choisi des diplomates comme personnages principaux ? Sylvain Runberg : Des personnages principaux qui ont pour mission d’éviter que des conflits ne surviennent ou dégénèrent plutôt que d’en être les éléments déclencheurs était une ligne directrice qui nous semblait assez originale. Cela n’empêche d’ailleurs pas l’apparition de conflits très graves dans nos récits, bien au contraire. Et pour la petite histoire, un diplomate français, lecteur d’Orbital, nous a envoyé un mail où il nous disait que notre manière d’aborder le sujet, même dans le cadre d’un univers imaginaire, était assez juste. Comme quoi, Science Fiction et réalisme font aussi bon ménage. Allez-vous revenir en détail sur la guerre Humains/Sandjarr évoquée à de nombreuses reprises dans la série ? Sylvain Runberg : C’est tout à fait envisageable mais je n’en dirais pas plus pour le moment [...]

Lire la suite ›

Interview de Sylvain Runberg

Sceneario.com : Bonjour Sylvain ! Tu es scénariste de bandes dessinées, qu’est-ce que représente pour toi l’écriture ?
Sylvain Runberg : Une passion avant tout, même si elle est apparue assez tardivement, et par accident. J’ai commencé à écrire en 2002 à l’âge de 31 ans, pendant un arrêt de travail de plusieurs mois…suite à un accident justement. Et depuis 2004, c’est devenu mon métier. Sceneario.com : Dans tes albums tu ne te cantonnes pas à un seul genre, SF, fantastique, aventure, chronique sociale, humour, jeunesse… Tu peux nous en dire un peu plus ?
Sylvain Runberg : Ca reflète simplement mes goûts. Et c’est aussi un plaisir que de choisir la variété dans le domaine de l’écriture. Pourquoi se priver si l’envie est là ? En revanche, quelque soit le type d’univers, mon approche reste la même. Partir des personnages et essayer de les rendre crédibles, peu importe s’il s’agit d’étudiants à Londres en 1991, de diplomates aliens sur une planète imaginaire dans un futur lointain ou de guerriers Cimmériens parcourant les steppes asiatiques il y a 3500 années de cela [...]

Lire la suite ›

Interview de Sylvain Runberg et Serge Pellé pour Orbital

Sceneario.com : bonjour, tout d’abord, la traditionnelle question : Pouvez-vous nous raconter votre parcours ?
Sylvain Runberg : j’ai commencé à lire très tôt, des romans, des ouvrages concernant l’Histoire en général, et évidemment de la Bande Dessinée. Niveau études, j’ai un parcours en Arts Plastiques pour le lycée et en Histoire politique contemporaine pour l’université. Niveau professionnel, j’ai travaillé quelques années dans une librairie à Aix-en-provence, puis j’ai rejoint les Humanoïdes Associés pour travailler dans l’édition. C’est pendant cette période, en 2001, que j’ai eu un accident qui m’a immobilisé pendant plusieurs mois. Cette inactivité m’a amené à réfléchir à des scénarios et j’ai commencé à écrire des histoires courtes [...]

Lire la suite ›