HISTOIRE DE BRETAGNE #3 1341-1532 : Du duché à l'union

voir la série HISTOIRE DE BRETAGNE
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

Editions Reynald Secher (E.R.S.)

Genre :

Historique

Sortie :
ISBN : 295062412X

Résumé de l'album 1341-1532 : Du duché à l'union


La peste aussi sait être un ennemi redoutable, et comme de très nombreux autres Européens, les Bretons vont l’apprendre, eux qui déjà, en cette moitié du XIVème siècle, à l’aube de nouvelles décennies de guerres contre l’Angleterre mais aussi de guerres civiles, n’avaient pas d’héritier à asseoir sur leur trône...
 

Par Sbuoro, le 13/08/2010

Notre avis sur l'album 1341-1532 : Du duché à l'union


Ce tome 3 commence avec une sacrée séquence montrant des barbares venus des confins de l’Asie utiliser des cadavres pestiférés comme projectiles lancés dans les citadelles qu’ils attaquaient pour nuire à leurs assiégés !

Cette tendance morbide ne dure pas, et on revient très vite dans le rythme auquel on s’est habitué dans les deux précédents tomes, avec la suite de la galerie des portraits des grands noms qui ont fait la Bretagne et son Histoire, long fleuve de noms et de grades parmi lesquels on comptera pas moins de trois Jeanne (dont celle d’Arc) mais aussi des plus connus que d’autres, à savoir Duguesclin ou François Ier, entre autres.

Il n’y a pas cette fois, en début d’ouvrage, le tableau chronologique mettant en parallèle les événements s’étant déroulé à la fois en Bretagne mais aussi ailleurs, dans le monde. On y trouve cependant une préface et deux tables des matières séparées : l’une listant les "points forts" qu’on rencontrera dans l’album, comme une sorte de sommaire, et l’autre listant les cartes géographiques apparaissant dans les planches concernées.

Au niveau du graphisme et de la conception des planches, on notera différentes choses, différentes astuces de présentation qui donnent à cette bande dessinée de multiples visages :

Quelques dessins, par exemple, sont composés de telle manière qu’une symétrique présente face à face et proches les uns des autres des belligérants adversaires qui en réalité ne sont pas à deux pas les uns des autres (pages 6 et 10)...

Plusieurs pages commencent avec la présentation de pied en cape du "duc du moment" sur fond blanc...

Certains dessins présentent un fond uni quand d’autres fourmillent au contraire de détails, notamment dans les scènes de foules ou de batailles, mais aussi dans des vignettes ou l’architecture est à l’honneur...

En page 31, on remarquera la reproduction du tableau Le prêteur et sa femme de Quentin Metsys (1514)...

La parole est parfois donnée à quelqu’un le temps d’une seule case : leur bulle prolonge alors ce qui sinon serait resté de la narration off...

La compréhension reste ardue malgré tous les efforts des auteurs : garder sa concentration n’est en effet pas chose aisée tant les choses se passent vite : l’Histoire est une athlète infatigable !!! Tout ce qui est généalogique est en outre compliqué pour qui n’en est pas familier de ces lignées bretonnes (en plus, on apprend qu’il y a eu deux François Ier !!!).

Cela dit, le bilan est le même que celui qu’on faisait après la lecture du tome précédent : si la BD est assez peu digeste pour qui voudrait l’aborder comme un roman, elle est néanmoins une mine d’informations collectées pour vous par des auteurs historiens auxquels on saura gré d’avoir choisi de vouloir transmettre la connaissance par la bande dessinée !
 

Par , le

Les albums de la série HISTOIRE DE BRETAGNE