Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

AKILEOS

Genre :

Adaptation

Aventure

Humour

Mythologie

Sortie :
ISBN : 9782355741098

Résumé de l'album Tome I

 
Herakles est un véritable colosse. Et heureusement pour lui, me direz-vous ! Car même si son père est le dieu Zeus (excusez du peu), sa mère, Héra, elle, est humaine... D’où cette série d'épreuves de folie à laquelle le roi de Mycène, Eurysthée, a voulu soumettre Herakles afin qu’il puisse gagner aux yeux de tous ses galons de dieu à part entière et qu’on ne puisse pas seulement dire de lui qu’il n’est qu’un "fils de" !

A ces épreuves "bien de chez nous" en Grèce Antique (comme tuer une hydre, capturer un sanglier géant ou tuer un lion à la peau impénétrable...) s’en ajouteront cependant d’autres dans la mesure où quelques-uns de ces travaux d’Hercule ne seront pas validés par le vil Eurysthée, Herakles ayant en effet plus ou moins bénéficié de l’aide d’une personne de passage ou d’une autre...
 

Par Sylvestre, le 12/07/2012

Notre avis sur l'album Tome I

 
Et dire qu’on râle quand on doit faire nos devoirs de vacances ! Alors que si l’on regarde les devoirs qu’Herakles a à faire, on se rend bien compte qu’on est largement mieux loti que lui ! Hein ? Pas vrai ?! Parce que courir après des cervidés plus rapides que l’éclair ou nettoyer des mètres cubes et des mètres cubes de purin de taureau, c’est vraiment pas le Pérou !!!

Ben non, vous allez me dire, ce n’est pas le Pérou puisque c’est la Grèce antique ! La Grèce mythologique, celle qui quelques années plus tard deviendra notre Grèce de la crise économique... Une Grèce magique en tout cas, que fait revivre avec humour l’auteur Edouard Cour dont c’est la première BD et qui adapte pour nous en bandes dessinées les fameux douze travaux d’Hercule avec son dessin "à la Sfar" ou "à la Blain" (mais pas "à la Akbar", ce dernier étant un personnage de Star Wars et non un dessinateur).

Dans ce tome 1, vous n’assisterez en réalité qu’à huit travaux. Ainsi qu’à quelques épisodes de transition du même tonneau (ou de la même amphore, si vous préférez). Au fil de ces épreuves qu’Herakles (Alcide, pour les intimes) doit passer, on s’attache au personnage qui, bien qu’il soit vraiment bourru et semble avoir une cervelle grande comme la phalange qu’il va perdre contre le lion, montre aussi être une bonne pâte. Volontaire, travailleur, assidu, appliqué, persistant, aimant le travail bien fait... Se levant tôt, même, s’il le faut... (M’enfin, de là à dire qu’il est sarkozyste... vous exagérez !) Un bon bougre, de ceux dont il vaut mieux être le copain !

Gros bras, belle carrure et réussites à la clé, on est sûr en tout cas qu’il ne devrait pas faire un mauvais skor (euh, score), à ce jeu auquel il est bien obligé de participer. Ce qui fait de lui un héros qu’on a plaisir à suivre dans son aventure qui en plus est gaiement colorée et, à l’occasion, originalement découpée.

Un bon moment de lecture, avec en filigrane quelques révisions sur la dynamique mythologie grecque herculéenne... Un univers dans lequel plonger aux éditions Akiléos. Eh ! Forcément ! (Le casque, tout ça...)

Bonne découverte !
 

Par , le

Les albums de la série HERAKLES