HELLBOY #2 Au nom du Diable

voir la série HELLBOY
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DELCOURT

Collection :

Contrebande

Genre :

Aventure

Comics

Fantastique

Sortie :
ISBN : 2847890742

Résumé de l'album Au nom du Diable

Hellboy et son équipe du B.P.R.D. sont envoyés en mission en Roumanie pour enquêter sur Vladimir Giurescu. 
Cet homme fut officier durant les guerres napoléoniennes et commanda les troupes prussiennes en 1806, les autrichiens en 1809, les cosaques en 1812. Il est à Paris en 1814 lorsque Napoléon abdique et en 1815, on le retrouve à Waterloo.
Lors de la seconde guerre mondiale, il s emet en contact avec les nazis mais, en 1944, Hitler ordonne sa mort : Giurescu et ses six femmes sont tués, décapités et brulés à Dachau. Giurescu était aussi très lié avec Ilsa Haupstein, une officier nazi qui a participé au projet Ragna Rok. Projet qui a l'air d'être remis en route par Haupstein et ses anciens compagnons et qui a pour but la destruction du monde. Et dont Giurescu serait l'arme du complot, la puissance de ce vampire serait sans égal.
Hellboy, qui est aussi lié au projet Ragna Rok, n'a que peu de temps pour agir et retrouver le corps de Giurescu.

Par Berthold, le NC

Notre avis sur l'album Au nom du Diable

Une aventure d'Hellboy, c'est toujours un plaisir. 
Ce récit , une des plus longues aventures d'Hellboy, est un des meilleurs. L'oeuvre est fort passionnante et a son importance pour les prochains tomes d'Hellboy. Mignola sème différents petits indices pour la suite. Par exemple, ici, on va croiser une créature que Liz Sherman va ramener à la vie et qui va tuer un des membres de l'équipe. Créature qui sera, plus tard, intégré au B.P.R.D. grace à Hellboy sous le nom de Roger l'Homoncule.
Mignola aborde le thème du Vampire sous un autre angle, différent du mythe du Dracula de Bram Stoker (on peut voir d'ailleurs un portrait de Vlad Dracul dans le musée de cire de New York dans l'album).
On va retrouver aussi Raspoutine que Abe Sapien avait tué dans "les germes de la destruction" . On fera aussi connaissance avec Hécate, un autre démon qui en veut à Hellboy. De même l'auteur nous parle de la Baba Yaga que l'on retrouvera dans une autre histoire. On croise aussi d'autres monstres nazis comme le docteur Kroenen (qui est aussi apparu dans l'adaptation cinématographique de Del Toro).
Du côté du B.P.R.D., des nouveaux personnages font leur apparition comme Leach ou le professeur Kate Corrigan.
Mignola sait créer une amabiance fantastique avec son dessin, ses aplats noirs. Ses décors vous donnent un peu la chair de poule. On sent  l'influence des films Hammer des années 50, ainsi que des lectures de Lovecraft, Poe ou Stoker.
Mignola fait rentrer son personnage Hellboy dans la légende de la bande dessinée. Petit à petit, il construit une oeuvre importante qui est considérée par beaucoup comme un des chefs d'oeuvres de la BD.
D'ailleurs, Mignola sait comment il fera finir son héros. 
Hellboy est une oeuvre fantastique, avec quelques petites scènes gores, mais il y a aussi beaucoup d'humour. Il y a aussi ces gadgets à la "James Bond" qu'utilisent les agents du B.P.R.D.
La préface est signée du grand Alan Moore.
Ce Hellboy est un des plus réussis.
La série trouve sa place dans toute bonne bibliothèque. A ne pas rater.

Par , le

Les albums de la série HELLBOY