HARRY COVER #1 L'ensorcelante parodie

voir la série HARRY COVER
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DELCOURT

Genre :

Humour

Parodie

Sortie :
ISBN : 2847898263

Résumé de l'album L'ensorcelante parodie

Harry Cover est un jeune garçon qui vit à Londres chez son oncle et sa tante, pas vraiment heureux de l’avoir à leur charge. Un jour, ils sont même arrêtés pour mauvais traitement. Harry est confié à une nouvelle famille d’accueil, bien plus heureuse de l’avoir.
Tout serait très banal si Harry n’était élève... dans une drôle d’école, Poudrozieu, qui forme des magiciens. Avec Pron et Hormone, il forme un trio inséparable.
Mais dans l’ombre, Boldemorve, ennemi juré de Harry Cover, fomente un terrible complot pour la fête d’Halloween...

Par Patatrak, le NC

Notre avis sur l'album L'ensorcelante parodie

Je passe sur le titre, depuis le temps que c’est ce surnom qu’on donne à euh… qui vous savez ;o) Pas vraiment original, non ? Mais passons, donc.

La couverture est, je trouve, très réussie. On voit l’ensemble des protagonistes importants, dans un jolie dégradé des « bons » à gauche vers les « méchants » à droite (idem pour le ciel, du bleu vers la nuit). J’ai bien aimé car on embrase d’un seul coup d’œil la teneur du récit.
Le récit en lui-même n’est pas super innovant dans la mesure où il repose (comme le titre l’indique) sur une parodie de Harry Potter. On retrouve avec grand plaisir des caricatures de Dumbledore, Hermione (hilarante, je ne savais pas qu’elle avait un tel tour de poitrine !), etc. Mais Pierre Veys (qu’on connaît déjà pour avoir fait une parodie hilarante des aventures de Sherlock Holmes et du Docteur Watson) en profite et s’en donne à cœur joie pour faire subir le ridicule à ses héros (j’adore quand Harry est ensorcelé et se reçoit une torgnole du plus bel effet). Presque rien ne leur sera épargné!

Visuellement, par contre, les personnages sont presque à l’opposé de ceux qu’on connaît : hormis Harry qui garde ses lunettes, tout diffère. Baka laisse libre cours à son imagination et représente en fait les protagonistes en ce qu’ils auraient pu être : Dumbledore est un prof super cool ? Baka le transforme en Rasta. Parfois en leur opposé : Hermione est timide et un peu « coincée » ? Hormone sera provocante à souhait.
De plus, Baka remplit son dessin de références à des héros, Delcourt ou non (on voit maître Yoda !) en particulier sur une pleine page montrant les gradins lors de la match en « chiottes volantes », où on peut reconnaître Nävis, Nao et bien d'autres !

Bref, si au début, cela semble un peu longuet, dès que Harry débarque à Poudrozieu, le lecteur est entraîné dans une sacrée aventure, très drôle, qui procurera à n’en pas douter beaucoup de plaisir à son lecteur !

Par , le

Les albums de la série HARRY COVER

Nos interviews liées

Les auteurs de Bluehope chez Glénat

Questions pour Nadine Thomas (Coloriste)
SCENEARIO.COM: Nadine, peux tu te présenter en quelques mots?
Oui.Nadine Thomas, née le 19 avril 1973 à Meulan (oui trente ans cette année, vos calculs sont bons).
J'habite depuis 4 ans à Bordeaux, ville que j'affectionne particulièrement malgré son taux d'humidité !
Je suis coloriste depuis...1997, oui c'est çà, entre autres des séries Candélabres (éd.Delcourt), Les Teigneux (éd.Soleil) et bien sûr Bluehope chez Glénat.

SCENEARIO.COM: Combien de temps pour faire cette première BD?
Pour le 1er tome de Bluehope vous voulez dire ?
A franchement parler je ne peux pas vous dire exactement car à ce moment là, comme aujourd'hui, je travaillais sur d'autres séries en parallèle, donc j'ai pas mal alterné, me consacrant à l'une ou l'autre selon l'arrivage des planches (il ne faut pas oublier que le travail de coloriste dépend beaucoup du "rendement" du dessinateur ou de la dessinatrice) [...]

Lire la suite ›