Hanna et Chloé

Dessinateurs :





Scénaristes :





Coloristes :





Éditions :

TARTAMUDO

Genre :

Culturel

Roman Graphique

Sortie :
ISBN : 291086720X

Résumé de l'album Hanna et Chloé

Hanna est une jeune Berlinoise qui correspond depuis le collège avec Chloé, une jeune Montpelliéraine. Au fil des années, elles sont devenues les meilleures amies du monde, l’une allant régulièrement chez l’autre et vis-versa.
Un jour que Kamil, le frère de Chloé, est de passage en Allemagne, il revoit Hanna et de but en blanc passe la nuit avec elle.
Quelques semaines après, Hanna fait un test de grossesse qui se révèle positif. Ne sachant trop comment l’annoncer à Kamil, elle envoie un email à Chloé.

Par Patatrak, le NC

Notre avis sur l'album Hanna et Chloé

« Hanna et Chloé » est un album très sympa et original dans sa démarche : Billingue, on le retourne pour suivre la correspondance des deux jeunes filles dans une langue ou dans l’autre. Ca ne manque pas : Irrésistiblement, on jette un œil sur les traductions, qu’on soit germanophone ou non. C’est très amusant de se retrouver un peu dans la peau d’un jeune écolier, deviner les mots en allemand, les expressions bizarres surtout (les "Beurk" et autres exclamations) ! : o)

Ce que j’ai particulièrement aimé dans ce livre, c’est le regard croisé que les 4 auteurs offrent au lecteur. On découvre grâce à Hanna et à Chloé des choses qui sont propres à chacun des deux pays, les différences de système scolaire, les manif anti-racistes, les années du Mur pour Hanna et ses désagréments… C’est vraiment très enrichissant de voir et comprendre les différences qui existent entre nos deux pays pourtant si proches culturellement et géographiquement.

Ce qui est encore plus appréciable, c’est le petit glossaire à la fin de chaque partie (française ou allemande) qui explique telle ou telle chose. Par exemple, quand Hanna rencontre son beau-père, elle s’écrit : « Ah un Ossi », ce qui signifie « un ex-allemand de l’Est » (et ce qui est très péjoratif au demeurant et donc fait sourire lorsqu’on en comprend tout le sens).

D'un pur point de vue sur l'histoire elle-même, j’ai trouvé très émouvant les confidences que se font les deux jeunes filles, car elles remontent parfois loin dans leur passé pour se raconter leurs mauvaises (en tout cas difficiles) expériences.
Mais parfois, hélas ! le lecteur est un peu « exclu » de ces confidences, ce qui fait que ça ne sonnait pas très naturel. En tout cas pour moi : je ne connais pas Chloé autant qu’Hanna et réciproquement, c’est peut-être pour cela que j’ai parfois été surpris par ce qu’elles se confient et que je me sentais « voyeur ».

Quoi qu’il en soit, cet album est vraiment très réussi.

Les dessins participent grandement à ce sentiment : on a affaire à 4 styles très différents : hormis la première partie (celle de Mawil) dont les dessins ressemblent un peu à ceux de la famille Delajungle (faut aimer, perso, je les trouve plutôt sympas), les 3 autres sont indéniablement réussies.

Boudjellal, je connaissais déjà un peu, et j’aime vraiment beaucoup son trait doux, les couleurs pastel qu'il utilise. En plus, il rend très bien les problèmes de la famille de Chloé, petits ou grands (comme la manif contre le racisme ou l'éloignement dû au travail du papa sur Paris).

Fraco est pas mal non plus, Son récit est très bien construit et il parle bien de la vocation naissante de Chloé. Son trait est également très ludique, fluide.  J'iame les couleurs très tranchées qu'il a utilisées.

Mais celui qui m’a le plus surpris (et plu), c’est Tobias Deicke. Son coup de patte est vraiment très réussi et il donne des bouilles craquantes à Hanna et son entourage. J’aime particulièrement quand Hanna « présente » sa peluche éléphant à un vrai éléphant du zoo ;o))
Il rend très bien les rapports comico-bagarreur entre son frère et elle, mais aussi les problèmes de la division des deux Allemagne jusqu’en 1989, ou la particularité du système de garde des enfants en bas âge (On m'a dit que c'était très mal vu qu'une mère qui vient d'avoir un enfant reprenne son travail avant 3/4 ans).

En conclusion, à la fois ludique, passionnant, drôle, « Hanna et Chloé » est un parfait exemple de BD éducative qui efface les différences (ou présumées telles) et qui excelle dans l’art d’apporter un peu de bien-être, tout en procurant un très bon moment de détente. Je vous le recommande grandement !

Par , le