GUERRES CIVILES #3 Episode 3/9

voir la série GUERRES CIVILES
Dessinateur :


Scénaristes :



Coloriste :


Éditions :

Futuropolis

Genre :

Drame

Exercice de style

Guerre

Vie Quotidienne

Sortie :
ISBN : 2754800018

Résumé de l'album Episode 3/9

Sylvain, Jean-David, Fréderique et Kyoshi ont amené le lieutenant, le collègue de Mourmelon qui a été gravement blessé, dans un hôpital. 
Les docteurs et les infirmières sont débordés, les blessés affluent de toutes parts.
Sylvain et Jean-david essayent de se rendre utiles...

Par Berthold, le NC

Notre avis sur l'album Episode 3/9

Ce feuilleton est vraiment prenant. Plus on avance dans les pages, plus je trouve ce récit très fort. Quelle bonne idée ont eu les auteurs de se mettre en scène. 
Ce troisième épisode est encore plus noir que les autres. La guerre montre ce que les hommes ont de plus vils. Ici, ils sont prêts à tuer pour un manga. Cette situation de crise, heureusement de fiction, fait peur. Cela fait réfléchir. 
Que ferions nous, nous, à cette place, devant ces situations ?
Les scénaristes créent une oeuvre qui va sûrement marquer par l'idée de base et leur façon de nous conter ce récit.
Le dessin de Gaultier fait mouche. Un graphisme parfait qui correspond bien au ton de ce feuilleton, un dessin qui met parfois mal à l'aise.
C'est une oeuvre forte, dérangeante par moments et qui ne nous laisse pas indifférent.
Le quatrième épisode de ce feuilleton est annoncé pour mars 2007. A suivre...

Par , le

Episode 3/15 : action ! Le mot d’ordre est donné et c’est bien de l’action dont il s’agit tout au long de ce troisième épisode. Le monde va plus vite que n’avancent les personnages et, pris dans un tourbillon de violence, ils subissent l’aspiration inévitable que peut provoquer une guerre civile. Chacun se protège, chacun se guette, se méfie, se toise, le plus méfiant, le plus roublard aura peut être la vie sauve.
Qui devient qui dans cette histoire ? Si ce n’est pas des fantômes on n’en est pas loin. Les héros sont pris au piège et tombent sous les balles comme des mouches. On baigne dans le sang et on répond à l’instinct. L’homme frôle la sauvagerie. Le rythme est rapide et le feuilleton se lit très vite, laissant le lecteur en plan jusqu’en mars 2007.
La violence qui ressort de cet épisode et qui paraît en octobre n’est pas sans nous rappeler la violence dans les banlieues en 2006, il y a tout juste un an et qui avait embrasé un grand nombre de villes en France et laissé par terre quelques victimes innocentes.
Cette série tient sa promesse, elle est solide et ne demande qu’à être découverte. Les auteurs s’accordent à merveille, le dessin et les couleurs sont parfaits. Pour les amateurs de bd réalistes, musclées.

Par , le

Les albums de la série GUERRES CIVILES

Nos interviews liées

Un entretien avec Jean-David Morvan

Un entretien avec Jean-David Morvan


Interviewer : Olivier
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Jean-David MORVAN et Philippe BUCHET pour leur série Sillage

Jean-David MORVAN et Philippe BUCHET nous parlent du tome 16 de leur grande série Sillage.
    Interviewer : Vincent
Images et Son : Mat
Montage: Vincent [...]

Lire la suite ›

Jean David Morvan.... et Spirou

Sceneario.com : Le tome 49 de Spirou vient de sortir. Pouvez-vous nous en raconter l'histoire de sa conception ?
Jean-David MORVAN : Hmm, l'idée d'envoyer Spirou à Tokyo date d'avant la création du 47. Je veux dire qu'avec Laurent Duvault de Dupuis, nous avions planifié les thèmes de 4 albums. Tokyo arrivait en troisième position. On s'y est tenu.
Je pense que c'est la ville qui fait rêver les nouvelles générations, elle a supplanté New-York. Et comme Spirou est une BD pour les jeunes...


Sceneario.com : On remarque tout de suite les costumes : rouge pour Spirou et bleu pour Fantasio. Ces couleurs sont souvent indissociables de nos héros. Hasard, ou volonté de conserver ce « code couleur » ? C’est important de ne pas choquer le lecteur, de garder les caractères des personnages ?
Jean-David MORVAN : Eh bien, ce n'est pas nous qui avons inventé ces codes couleurs [...]

Lire la suite ›

Interview de Jean-David Morvan sur l'univers Sillage

Sceneario.com: Mr Morvan, bonjour et merci de bien vouloir répondre à nouveau à nos questions ! Vous n’êtes plus à présenter dans le milieu de la Bd avec vos travaux sur Sir Pyle, Nomad, TDB… Pouvez-vous néanmoins résumer votre parcours jusqu’à aujourd’hui pour les nouveaux venus dans le monde de la Bd ?
Jean-David Morvan: Fan de BD depuis que j'ai 11 ans en lisant un Valérian. En cherchant la suite, je suis entré dans un magasin de BD et j'ai découvert toute la production "adulte" des années 80. J'ai décidé que ce serait mon métier. Passé en coup de vent à l'école st Luc, signé un premier contrat avec Zenda : ventes 1200 ex et solderie. Mais Nomad chez Glénat a lancé la machine un an plus tard.

Sceneario.com: Dans quelques mois, les fans auront l’immense joie de retrouver les péripéties de Nävis, héroïne de la série Sillage, que vous réalisez avec Philippe Buchet [...]

Lire la suite ›

Jean-David MORVAN

Sceneario.com: Pouvez vous vous présenter? (études, parcours professionnel...)
JD Morvan:JD Morvan, scénariste de BD. Bac A3, institut saint-Luc section BD quitté avec pertes et fracas pour incompatibilité de vision avec les profs. C'est ce qui m'a poussé à demander à mes amis s'ils n'avaient pas envie d'illustrer certains de mes scénarios (je ne me sentais pas encore au point au dessin, et c'est donc comme ça que j'ai finalement arrêté de dessiner). Et je suis allé les montrer à des éditeurs, et c'est Zenda qui a dit oui pour Reflets Perdus, mon premier album avec Sylvain Savoia. Du coup je ne suis plus allé aux beaux arts de Bruxelles où j'étais inscrit et ils m'ont viré.

Sceneario.com: La bande dessinée abordée par Morvan, c'est du polar (Al Togo), de l'héroic Fantasy (Troll), de la bd jeunesse (Merlin), la sf (TDB, Sillage, HK) etc... quel est votre genre préféré ? JD Morvan: Je n'ai pas de genre préféré. Je crois qu'on peut raconter des choses intéressantes dans tous les genres [...]

Lire la suite ›