GUERRES CIVILES #2 épisode 2/9

voir la série GUERRES CIVILES
Dessinateur :


Scénaristes :



Coloriste :


Éditions :

Futuropolis

Collection :

32

Genre :

Drame

Exercice de style

Guerre

Vie Quotidienne

Sortie :
ISBN : 2754800182

Résumé de l'album épisode 2/9

Après avoir quitté Reims en prenant quelques risques, J.D. Morvan, sa femme Frédérique et leur ami japonais Kyoshi arrivent à Paris. Ils se rendent au domicile de leur ami, Sylvain Ricard, qui s'apprêtait à quitter la capitale.
Auparavant, il va les aider à amener Kyoshi à l'ambassade du Japon.
Mais comme partout ailleurs, les rues ne sont plus très sûres malgré la présence des militaires.

Par Berthold, le NC

Notre avis sur l'album épisode 2/9

L'idée de départ de cette série est incroyable : "Quel genre d'humains serions-nous en cas de guerre ?" Surtout que les auteurs se mettent eux-mêmes en scène dans cette histoire.
Le tome 1 m'avait fort bien plu. Le tome 2 confirme tout le bien que je pense de cette série.
Alors, nous avons une France en proie à une guerre civile (ou peut-être à plusieurs guerres civiles). C'est un postulat de départ qui fait froid dans le dos. Et du moment que ce sont les auteurs les protagonistes, cela rend presque crédible le récit. D'ailleurs, j'ai failli appeler les auteurs pour savoir si tout allait bien...   ;-)
Ce tome 2 contient plus d'action que le précédent tome. Nous avons droit à des poursuites, du combat et malheureusement, du sang. Car on ne sort pas indemne de ce genre de combats. 
Je pense qu'il n'y a rien de plus horrible qu'une guerre civile. Et c'est ce que je découvre encore plus à la lecture de ces pages.
Cela fait vraiment flipper tout de même. Espérons que cela n'arrive pas réellement.
Les dialogues sont très bons. Ils sont vivants. Quant au dessin de Ricard, il est parfait.
J'ai hâte d'être en octobre pour découvrir le prochain épisode. Je suis aussi accroc à Guerres civiles qu'à 24 heures chrono.

Par , le

Deuxième épisode de cette étrange histoire nous retournant une question fatidique à savoir, qui pourrions-nous être en temps de guerre ? La guerre civile a ceci de terrible qu’elle met en opposition des personnages qui, dans un climat non conflictuel, seraient amis, voisins, amants, collègues... La guerre en tant que telle n’est pas concevable mais on comprend que nous ne pouvons pas toujours être en accord avec la planète entière et que parfois, face à certains éléments voulant s’imposer, dictant des lois et des contraintes, il vaut mieux ne pas se soumettre et pour cela, combattre le problème. Et c’est la naissance de la guerre car il faut défendre sa frontière pour protéger l’identité des peuples, leur culture, leur liberté.
Mais ceci ne vaut qu’en cas de danger mondial ou assimilé. Alors comment qualifier la même chose appliquée à l’intérieur de son propre pays ? De sa famille ?
Ce feuilleton guerrier met donc en avant les situations probables, envisageables avec tout ce qu’il peut y avoir de sordide et de meurtrier. Les hommes tombent, les magasins sont pillés, les mouvements de foule ou d’individus sont interdits au risque de se faire tuer.
Ce terrible constat est rendu avec talent grâce à une narration claire et précise, avec un dessin expressif, proche du lecteur et des couleurs bien choisies.
La série reste à la hauteur de ses promesses, fait froid dans le dos et mérite d’être suivie de près.
Avec cette collection, Futuropolis fait de très beaux albums et l’idée d’histoires à lire en épisodes est très agréable. Encore bravo pour cette réalisation et à la prochaine fois, dans 4 mois comme annoncé, en espérant avoir quelques clés supplémentaires à nous mettre sous la dent.

Par , le

Les albums de la série GUERRES CIVILES

Nos interviews liées

Un entretien avec Jean-David Morvan

Un entretien avec Jean-David Morvan


Interviewer : Olivier
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Jean-David MORVAN et Philippe BUCHET pour leur série Sillage

Jean-David MORVAN et Philippe BUCHET nous parlent du tome 16 de leur grande série Sillage.
    Interviewer : Vincent
Images et Son : Mat
Montage: Vincent [...]

Lire la suite ›

Jean David Morvan.... et Spirou

Sceneario.com : Le tome 49 de Spirou vient de sortir. Pouvez-vous nous en raconter l'histoire de sa conception ?
Jean-David MORVAN : Hmm, l'idée d'envoyer Spirou à Tokyo date d'avant la création du 47. Je veux dire qu'avec Laurent Duvault de Dupuis, nous avions planifié les thèmes de 4 albums. Tokyo arrivait en troisième position. On s'y est tenu.
Je pense que c'est la ville qui fait rêver les nouvelles générations, elle a supplanté New-York. Et comme Spirou est une BD pour les jeunes...


Sceneario.com : On remarque tout de suite les costumes : rouge pour Spirou et bleu pour Fantasio. Ces couleurs sont souvent indissociables de nos héros. Hasard, ou volonté de conserver ce « code couleur » ? C’est important de ne pas choquer le lecteur, de garder les caractères des personnages ?
Jean-David MORVAN : Eh bien, ce n'est pas nous qui avons inventé ces codes couleurs [...]

Lire la suite ›

Interview de Jean-David Morvan sur l'univers Sillage

Sceneario.com: Mr Morvan, bonjour et merci de bien vouloir répondre à nouveau à nos questions ! Vous n’êtes plus à présenter dans le milieu de la Bd avec vos travaux sur Sir Pyle, Nomad, TDB… Pouvez-vous néanmoins résumer votre parcours jusqu’à aujourd’hui pour les nouveaux venus dans le monde de la Bd ?
Jean-David Morvan: Fan de BD depuis que j'ai 11 ans en lisant un Valérian. En cherchant la suite, je suis entré dans un magasin de BD et j'ai découvert toute la production "adulte" des années 80. J'ai décidé que ce serait mon métier. Passé en coup de vent à l'école st Luc, signé un premier contrat avec Zenda : ventes 1200 ex et solderie. Mais Nomad chez Glénat a lancé la machine un an plus tard.

Sceneario.com: Dans quelques mois, les fans auront l’immense joie de retrouver les péripéties de Nävis, héroïne de la série Sillage, que vous réalisez avec Philippe Buchet [...]

Lire la suite ›

Jean-David MORVAN

Sceneario.com: Pouvez vous vous présenter? (études, parcours professionnel...)
JD Morvan:JD Morvan, scénariste de BD. Bac A3, institut saint-Luc section BD quitté avec pertes et fracas pour incompatibilité de vision avec les profs. C'est ce qui m'a poussé à demander à mes amis s'ils n'avaient pas envie d'illustrer certains de mes scénarios (je ne me sentais pas encore au point au dessin, et c'est donc comme ça que j'ai finalement arrêté de dessiner). Et je suis allé les montrer à des éditeurs, et c'est Zenda qui a dit oui pour Reflets Perdus, mon premier album avec Sylvain Savoia. Du coup je ne suis plus allé aux beaux arts de Bruxelles où j'étais inscrit et ils m'ont viré.

Sceneario.com: La bande dessinée abordée par Morvan, c'est du polar (Al Togo), de l'héroic Fantasy (Troll), de la bd jeunesse (Merlin), la sf (TDB, Sillage, HK) etc... quel est votre genre préféré ? JD Morvan: Je n'ai pas de genre préféré. Je crois qu'on peut raconter des choses intéressantes dans tous les genres [...]

Lire la suite ›