GUDESONN #2 La poussière des dieux

voir la série GUDESONN
Dessinateur :


Scénaristes :




Coloriste :


Éditions :

DELCOURT

Genre :

Drame

Fantastique

Sortie :
ISBN : 9782756082332

Résumé de l'album La poussière des dieux

Ayant acquis la certitude que Nils, le neveu du sergent Jonna Liberg, est l’enfant qui va, selon la prophétie messianique, provoquer le Ragnarök, la Guide Nordique a déclenché un déluge de feu sur la petite communauté de Vörstorp où le garçon s’est réfugié avec sa tante et le capitaine Gudessøn. Prévenus par un coup de téléphone anonyme, ces derniers ont pu anticiper la destruction du village et de fait, avec les habitants, échapper au pire. N’étant pas au fait des intentions réelles de la Guilde, le policier poursuit plus que jamais son enquête à l’encontre de Jarl Har et sa chef de la sécurité Marthe. Pourquoi une telle radicalité ? Pour le découvrir, Gudessøn va devoir tenter d’interroger l’analyste en chef à l’origine de la prophétie, Amenhotep Chrirazi. Autant dire que ses recherches ne vont pas se faire dans la facilité car la Guilde se veut omniprésente et prête à sacrifier certains pions comme Marthe. Nils pourra-t-il être sauvé ?

Par Phibes, le 27/08/2018

Notre avis sur l'album La poussière des dieux

Ce deuxième opus est l’occasion de nous replonger dans cette dimension parallèle à notre monde au sein de laquelle la toute puissante fédération nordique a lancé une opération criminelle à l’encontre d’un jeune garçon de la communauté de Vörstorp. Nous reprenons le cours de cette histoire fantastique pour le moins intrigante qui met en exergue l’enquête policière livrée par le capitaine de la brigade criminelle de Stockholm, Martin Gudessøn.

Ce deuxième volet a le privilège de nous immerger dans ces ambiances polythéistes inspirées de la mythologie nordique, dans une autre réalité révélant la mainmise d’une Guilde scandinave sur la destinée de toute une planète. Après une fin de premier tome destructrice, les évènements continuent à s’enchaîner autour du personnage principal et de complice Jonna, tous deux prêts à tout pour sauvegarder le petit Nils.

On saluera la diversité des actions qui se suivent et qui donnent une bonne dynamique à l’ensemble tout en suscitant quelques bonnes surprises (le final en est une). Sous le couvert d’une menace humanitaire qui nous est explicitée, on se laisse emporter par le trio tentant de contrer l’omnipuissance d’une fédération tentaculaire et le mensonge ambiant. Gudessøn conforte sa position de personnage clé de l’aventure et offre via ses aptitudes médiumniques une critique bien ouverte sur un monde que l’on connaît bien. Il se livre un peu plus au lecteur (tout comme Jonna) en nous faisant découvrir son passé dramatique (le pourquoi de ses cicatrices et de son athéisme).

Côté dessins, Mr Fab assure un travail cohérent vis-à-vis de celui réalisé dans le premier tome. Le réalisme qu’il met en avant traduit une réelle recherche et offre un cadre de choix à ses personnages. Ces derniers se révèlent somme toute bien convaincants dans leur effigie et leurs expressions.

Une fin d’histoire fantastico-policière rondement menée, captivante et peu classique dans ses ambiances.

Par , le

Les albums de la série GUDESONN

Nos interviews liées

Entretien avec Didier Convard

Sceneario.com : Nous sommes dans la série des Gardiens du sang, avec le Triangle secret et I.N.RI., doit on parler de saga ou de feuilleton?
Didier Convard : C'est vraiment un feuilleton, depuis le Triangle secret qui est né d'un roman que j'avais écrit il y a une vingtaine d'années et que je n'avais jamais publié.
Sceneario.com : Il a été publié depuis. Didier Convard : Tout à fait, il a été publié depuis, mais je l'ai revisité car la bande dessinée est intervenue entre temps, j'ai du changer quelques axes d'écriture. Ce roman, je l'avais fait lire à Jacques Glénat et c'est lui qui a eu l'idée de l'adaptation en bande dessinée. J'avais un roman de 700 pages, le travail était titanesque. Il y avait plusieurs flashbacks dans le roman, il y en a beaucoup que j'ai traduit dans le triangle secret en quatorze ou quinze pages et puis, il y avait un gros qui était I [...]

Lire la suite ›

Interview de Pierre Boisserie pour sa série Voyageur Oméga

Sceneario.com : 13ème album de cette série, Voyageur Oméga représente pour les lecteurs la fin de l'aventure de Vedder, est-ce qu'il est facile de laisser un personnage vivre sa vie en toute indépendance après 5 ans d'aventures passionnantes?

Pierre Boisserie : C’est un mélange étrange de soulagement que cette aventure ait été menée à son terme dans les meilleures conditions possibles et de regret de quitter ces personnages auxquels nous nous sommes attachés depuis sept ans en ce qui me concerne. Sceneario.com : Dès que l'on se lance dans les voyages dans le temps, l'histoire peut rapidement devenir fort complexe, comment avez-vous travaillé pour garder le fil et la cohérence à un scénario qui se développe dans l'espace et le temps?

Pierre Boisserie : Avec Eric, nous nous sommes fixé un modus operandi dès le début de l’écriture [...]

Lire la suite ›

Interview Convard & Chaillet

Sceneario.com : Vous avez déjà travaillé ensemble sur le Triangle Secret, mais seulement sur un tome ?
Chaillet :
Oui tout à fait, dans le premier tome de cette belle saga. C'était une façon pour nous de travailler ensemble. C'était un projet qu'on avait depuis très très longtemps. J'avoue que cette petite incursion dans le domaine du Triangle Secret a été pour moi un très grand plaisir, mais avec quelque part une petite frustration : c'était un peu court.
Convard : Cela faisait bien un quart de siècle qu'on avait envie de travailler ensemble. Le Triangle Secret nous a permis de faire déjà un premier pas. Il y avait un flash-back à réaliser, et j'avais l'intention de demander à mes amis d'en faire un chacun. J'ai immédiatement pensé à Gilles, à André Juillard, à Jean Charles Kraehn, qui sont mes amis [...]

Lire la suite ›

Pierre Boisserie répond à nos questions sur Flor de Luna

Sceneario.com : Bonjour ! Et merci d'avoir accepté de répondre à nos questions ! Pourquoi avoir choisi une nouvelle collaboration avec Eric Stalner, qui, s’il est un artiste prolifique, n’en est pas moins très occupé ? 

Pierre Boisserie :
  En fait, les choses se sont faites un peu progressivement. Au départ de ce projet, il y avait le désir de Jacques Glénat de faire une saga autour des cigares, dont il est amateur, et Cuba, dans l'esprit des "Maîtres de l'Orge". Il m'a sollicité, mais étant à l'époque déjà engagé sur d'autres projets, et ne connaissant pas grand chose à l'univers de cigares, j'ai proposé à Eric d'écrire ensemble le scénario, lui-même étant aussi un amateur de cigares. A partir de là, Jacques a fait le forcing pour qu'Eric s'investisse aussi dans le dessin [...]

Lire la suite ›

Didier Convard

Sceneario.com: Concernant le Triangle Secret, vous avez réalisé 7 tomes, un one-shot, une deuxième saison est apparue avec INRI qui se terminera avec la sortie du 4° tome en avril prochain, y aura t-il une 3° saison?
Didier Convard: Oui. La troisième saison se rapprochera du Triangle Secret, puisqu'elle se passera du coté des Gardiens du Sang. Le Triangle Secret et INRI raconte l'histoire du coté du Christ, l' histoire des Héritiers du Christ, mais quand j'ai écrit le Triangle Secret il y a une vingtaine d'années, sachant qu'il est sorti en Bande Dessinée qu'en avril 2000, j'avais fait un énorme travail composé de plusieurs chapitres: Le triangle Secret avec INRI qui était dans le triangle Secret, une sorte de flashback du Triangle Secret. Lorsque j'ai adapté le Triangle Secret en Bande Dessinée je me suis aperçu que je n'avais pas assez de place, en accord avec les dessinateurs et l'éditeur, on c'est dit qu'on allait se donner le temps de travailler ensuite sur INRI [...]

Lire la suite ›