GUDESONN #1 La nuit de Walpurgis

voir la série GUDESONN
Dessinateur :


Scénaristes :




Coloriste :


Éditions :

DELCOURT

Genre :

Fantastique

Policier

Sortie :
ISBN : 9782756074122

Résumé de l'album La nuit de Walpurgis

C’est la nuit de Walpurgis. A Stockholm comme dans le petit village de Vörstorp, on célèbre avec une certaine ferveur cette fête du partage. Pour s’adonner aux festivités, les adultes de cette dernière bourgade isolée ont regroupé tous les enfants en bas âge dans une crèche. Au moment où sont tirées les premières fusées du feu d’artifice, un commando lourdement armé fait irruption dans la garderie et abat tous les enfants et les trois adultes qui s’y trouvaient. Le lendemain, le capitaine Martin Gudessøn de la brigade criminelle de Stockholm est envoyé par son supérieur sur les lieux avec son équipe. Il y fait la connaissance du sergent Jonna Liberg, responsable de la police locale qui lui apprend que son neveu, Nils, qui se trouvait dans la crèche, ne figure pas étonnamment au nombre des victimes. Martin Gudessøn parvient tout de même à retrouver l’enfant dans une cache. Pourquoi un tel carnage et qui est à l’origine de celui-ci ? Aurait-il un lien avec la prophétie messianique ancestrale du dieu unique que l’omnipuissante Guilde Nordique combat de tout son poids ? Martin Gudessøn et Jonna Liberg vont tenter de le découvrir…

Par Phibes, le 02/05/2017

Notre avis sur l'album La nuit de Walpurgis

Pas moins de trois scénaristes de renom (Didier Convard, Pierre Boisserie et Eric Adam) se sont associés pour accoucher de cette nouvelle saga fantastique qui a la particularité de nous immerger dans une réalité parallèle à la nôtre, une réalité dans laquelle les religions monothéistes n’ont pas cours.

Pour ce faire, les coscénaristes ont peaufiné leur monde, de façon à le subdiviser originalement en plusieurs grandes régions territoriales grevées par une implacable présence d’une fédération scandinave tentaculaire. Sous le couvert de ce contexte géopolitique/religieux, une affaire policière prend naissance et ce, à la faveur d’un assassinat horrifique, celui de plusieurs jeunes enfants suédois. L’enquête qui en découle est l’occasion de faire émerger ceux qui vont nous tenir en haleine tout du long de cette aventure, à savoir deux policiers, Martin Gudessøn et Jonna Liberg, ainsi que des équipiers de la brigade criminelle suédoise aux spécificités caractérielles bien travaillées.

Force est de constater que ce premier ouvrage lance les bases d’une intrigue dramatique digne d’intérêt dont les tenants sont assez rapidement explicités. De fait, on perçoit que les auteurs ont bien décidé de traiter leur sujet dans une cadence profitable et à ce titre, les rebondissements vont bon train. Manipulations idéologiques de masse, radicalité, traîtrise, actions en tout genre font partie de cet opus et engagent la brigade criminelle de Stockholm contre un adversaire déclaré que l’on sent prêt à tout pour préserver, à son sens, l’humanité.

Côté dessins, Mr Fab nous livre un travail qui a son charme. Usant d’un réalisme accrocheur sans excès, l’artiste reste dans une représentation plutôt rapide, sans aller chercher le détail qui étouffe. De fait, la vision qu’il nous offre de cette réalité parallèle est cohérente malgré peut-être une colorisation un peu terne. On saluera tout de même sa performance sur la gestion de ses personnages via une mise en mouvement bien maîtrisée.

Une première partie engageante sur une enquête policière à suspense se déroulant dans un contexte parallèle fantastique original. A suivre donc !

Par , le

Les albums de la série GUDESONN

Nos interviews liées

Entretien avec Didier Convard

Sceneario.com : Nous sommes dans la série des Gardiens du sang, avec le Triangle secret et I.N.RI., doit on parler de saga ou de feuilleton?
Didier Convard : C'est vraiment un feuilleton, depuis le Triangle secret qui est né d'un roman que j'avais écrit il y a une vingtaine d'années et que je n'avais jamais publié.
Sceneario.com : Il a été publié depuis. Didier Convard : Tout à fait, il a été publié depuis, mais je l'ai revisité car la bande dessinée est intervenue entre temps, j'ai du changer quelques axes d'écriture. Ce roman, je l'avais fait lire à Jacques Glénat et c'est lui qui a eu l'idée de l'adaptation en bande dessinée. J'avais un roman de 700 pages, le travail était titanesque. Il y avait plusieurs flashbacks dans le roman, il y en a beaucoup que j'ai traduit dans le triangle secret en quatorze ou quinze pages et puis, il y avait un gros qui était I [...]

Lire la suite ›

Interview de Pierre Boisserie pour sa série Voyageur Oméga

Sceneario.com : 13ème album de cette série, Voyageur Oméga représente pour les lecteurs la fin de l'aventure de Vedder, est-ce qu'il est facile de laisser un personnage vivre sa vie en toute indépendance après 5 ans d'aventures passionnantes?

Pierre Boisserie : C’est un mélange étrange de soulagement que cette aventure ait été menée à son terme dans les meilleures conditions possibles et de regret de quitter ces personnages auxquels nous nous sommes attachés depuis sept ans en ce qui me concerne. Sceneario.com : Dès que l'on se lance dans les voyages dans le temps, l'histoire peut rapidement devenir fort complexe, comment avez-vous travaillé pour garder le fil et la cohérence à un scénario qui se développe dans l'espace et le temps?

Pierre Boisserie : Avec Eric, nous nous sommes fixé un modus operandi dès le début de l’écriture [...]

Lire la suite ›

Interview Convard & Chaillet

Sceneario.com : Vous avez déjà travaillé ensemble sur le Triangle Secret, mais seulement sur un tome ?
Chaillet :
Oui tout à fait, dans le premier tome de cette belle saga. C'était une façon pour nous de travailler ensemble. C'était un projet qu'on avait depuis très très longtemps. J'avoue que cette petite incursion dans le domaine du Triangle Secret a été pour moi un très grand plaisir, mais avec quelque part une petite frustration : c'était un peu court.
Convard : Cela faisait bien un quart de siècle qu'on avait envie de travailler ensemble. Le Triangle Secret nous a permis de faire déjà un premier pas. Il y avait un flash-back à réaliser, et j'avais l'intention de demander à mes amis d'en faire un chacun. J'ai immédiatement pensé à Gilles, à André Juillard, à Jean Charles Kraehn, qui sont mes amis [...]

Lire la suite ›

Pierre Boisserie répond à nos questions sur Flor de Luna

Sceneario.com : Bonjour ! Et merci d'avoir accepté de répondre à nos questions ! Pourquoi avoir choisi une nouvelle collaboration avec Eric Stalner, qui, s’il est un artiste prolifique, n’en est pas moins très occupé ? 

Pierre Boisserie :
  En fait, les choses se sont faites un peu progressivement. Au départ de ce projet, il y avait le désir de Jacques Glénat de faire une saga autour des cigares, dont il est amateur, et Cuba, dans l'esprit des "Maîtres de l'Orge". Il m'a sollicité, mais étant à l'époque déjà engagé sur d'autres projets, et ne connaissant pas grand chose à l'univers de cigares, j'ai proposé à Eric d'écrire ensemble le scénario, lui-même étant aussi un amateur de cigares. A partir de là, Jacques a fait le forcing pour qu'Eric s'investisse aussi dans le dessin [...]

Lire la suite ›

Didier Convard

Sceneario.com: Concernant le Triangle Secret, vous avez réalisé 7 tomes, un one-shot, une deuxième saison est apparue avec INRI qui se terminera avec la sortie du 4° tome en avril prochain, y aura t-il une 3° saison?
Didier Convard: Oui. La troisième saison se rapprochera du Triangle Secret, puisqu'elle se passera du coté des Gardiens du Sang. Le Triangle Secret et INRI raconte l'histoire du coté du Christ, l' histoire des Héritiers du Christ, mais quand j'ai écrit le Triangle Secret il y a une vingtaine d'années, sachant qu'il est sorti en Bande Dessinée qu'en avril 2000, j'avais fait un énorme travail composé de plusieurs chapitres: Le triangle Secret avec INRI qui était dans le triangle Secret, une sorte de flashback du Triangle Secret. Lorsque j'ai adapté le Triangle Secret en Bande Dessinée je me suis aperçu que je n'avais pas assez de place, en accord avec les dessinateurs et l'éditeur, on c'est dit qu'on allait se donner le temps de travailler ensuite sur INRI [...]

Lire la suite ›