Hell on earth

Dessinateur :


Scénariste :


Coloristes :



Éditions :

DARK HORSE COMICS

Genre :

Aventure

Fantasy

Humour

Sortie :
ISBN : 9781593079994

Résumé de l'album Hell on earth

(Groo, hell on earth 1 à 4)
Groo est une calamité, un guerrier hors pair, capable de massacrer une armée à lui seul, mais capable de semer la zizanie, de détruire des villes entières, simplement en les traversant, de bourde en bourde il fait tomber telle pierre, perfore tel toit et soudain un fleuve déborde, provoquant une innondation qui ravage la région... Ici, Groo et son fidèle chien Rufferto (peut-être un peu plus intelligent que son maître) arrive dans un village pour y trouver du travail, le guerrier s'adresse alors à une fabrique d'arme. A cause d'une bêtise de Groo les ouvriers découvrent que la fumée qui envahit leur atelier peut s'échapper par le toit, ils construident donc des cheminées. Mais cette fumée se répand dans la région, provoquant à la fois l'empoisonnement de l'air et le réchauffement de l'air, provoquant à long terme la fonte des glaces dans un autre royaume du coin...

Par Fredgri, le 06/11/2009

Notre avis sur l'album Hell on earth

Vous ne connaissez pas les aventures de Groo ?
Ah la la la, vous ne savez pas à côté de quoi vous passez.

Certes, ces histoires plus récenets n'ont pas le niveau de ce qu'Aragones faisait dans les années 80/90, mais toutefois c'est quand même un vrai plaisir à lire. Ici, Aragones s'attaque aux méfaits de la polution, mais aussi aux mentalités des grandes puissances qui préfèrent se faire la guerre plutôt que de tenter de trouver des solutions aux dérèglements climatiques. Le propos n'est pas très neuf mais toujours d'actualité et il reste important de le répéter. Simplement, à force d'étirer cette intrigue, de la noyer dans des rebondissements qui n'en sont pas Aragones perd un peu de son impact et du coup, même l'humour commence à s'effilocher au fur et à mesure.
En fin de compte je ne sais pas si cet album peut être une bonne intro à l'univers complètement barré de Groo, cela aurait peut-être mérité d'e^tre découpé en 4 histoires distinctes, je ne sais pas. L'artiste reste dans le registre de la farce tout en y collant un discours écolo et le mélange ne fonctionne pas toujours très bien.
Il n'empêche qu'avec Dark Horse Aragones a trouvé l'éditeur qui pourrait bien avoir les épaules pour relancer durablement son personnage fétiche. (un gros volume de près de 300 pages est sensé bientôt sortir, reprenant les premières histoires du personnage, espérons qu'il y ai une suite à cette initiative !)

Par , le