Gribouillis

Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

DELCOURT

Sortie :
ISBN : 2840554674

Résumé de l'album Gribouillis

L'histoire, c'est celle d'un gribouillis gribouillé sur une page d'un gros catalogue de vente par correspondance et qui prend vie, grâce à une puce de gribouillis. Capturé par un diable en boîte, il se promène et découvre au fil des pages les autres objets du catalogue, poêles, poupées, draps fantômes, eux aussi animés

Par Fabien, le NC

Notre avis sur l'album Gribouillis

Les premières impressions sur Gribouillis, elles se font dès la prise en main de l'album : Gribouillis est épais, 120 pages de noir et blanc, en grand format. Du Turf pendant 120 pages, soit l'équivalent en nombre de planches de 2 albums et demi de la Nef des Fous. Un rêve !
Et nous voilà en quelques planches transporté dans un univers original et personnel dont Turf a le secret.
Original, parce que le monde et les personnages peints dans cet album ne ressemblent à aucun autre : des poêles qui votent, des draps fantômes policiers, un diable magicien, et tous évoluent dans les pages d'un vieux catalogue et dans un no one's land étrange.
Personnel, parce qu'on retrouve les thèmes que Turf affectionne : des baguettes magiques, des jouets animés, de la tendresse et de la poésie. Gribouillis, c'est rempli de bonnes idées, qui proviennent du fait que les personnages évoluent dans un catalogue : passage entre les pages, descriptions des objets trufées d'humour, et d'autres surprises encore.
Visuellement, c'est très beau. Le dessin en noir et blanc est précis (même pour les gribouillis : ) et efficace. Les planches regorgent de trouvailles graphiques ( effets de perspetives avec le train, vortex ) et d'innovations narratives : les pages de gardes par exemple sont partie intégrantes de la BD, elles participent vraiment à la comprehenssion de l'histoire. Mieux que ça, elles apportent une grande partie des réponses aux questions que le lecteur se pose encore à la dernière planche. Turf se paie même le luxe de produire un album non linéraire : une fois l'album lu, on comprend le dialogue entre les 2 fantômes des pages de garde du début et sur le quatrième de couverture, ...
Et Si vous trouvez la fin de l'histoire un peu triste, avant de verser des larmes, il faudra attendre de voir la fin inédite que Turf nous reserve pour le tirage de tête de Gribouillis prévu chez forbidden zone.

Par , le

Nos interviews liées

TURF

La première partie de l'interview s'est faite 'Au Bureau', une sorte de pub, qui fait des pizzas. Ensuite, on s'est rendu chez lui, et on l'a fini... ...dans sa cuisine !

Sceneario.com: Quatre tomes et 1 hors série en plus de 10 ans. la Nef avance doucement. Pourquoi est ce si lent ?
C'est lent parce que je travaille lentement, que je suis perfectionniste, et que les idées ne viennent pas forcement au moment où je suis à ma table. Une page de la Nef, c'est 50 heures de boulot, c'est-à-dire, pratiquement tous les jours de la semaine. Et il faut trouver des idées, et mon boulot à moi, c' est de trouver des idées que les autres n' ont pas eu. Et comme j'ai un petit cerveau, et pas un QI exceptionnel, c'est difficile. En plus de ça, je ne dessine pas forcément très bien, j' écris pas non plus très bien : écrire les dialogues prend du temps, jusqu' à ce que je trouve la bonne formule [...]

Lire la suite ›