GREEN LANTERN CORPS #5 Emerald Eclipse

voir la série GREEN LANTERN CORPS
Dessinateurs :



Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DC Comics

Genre :

Action

Science Fiction

Super Heros

Sortie :
ISBN : 9781401225285

Résumé de l'album Emerald Eclipse

(Green Lantern Corps 33 à 39)
Sur OA, un Red Lantern, tout juste emprisonné dans une des Sciencells, réussit à s'échapper, mystérieusement guidé par un Gardien renégat. Il libère les prisonniers membre de la Sinestro corps, pour mieux les massacrer ensuite. Les Green Lantern doivent alors se rassembler pour mettre de l'ordre et arrêter ce Red Lantern devenu fou.
Pendant ce temps, Daxam reçoit la visite de sa mère qui lui demande d'intervenir sur Daxam pour protéger son peuple contre Mongul et ses Sinestro ring. A contre cœur le green lantern se rend sur place avec Aricia et se rend compte du carnage...
Et Blackest Night se rapproche...

Par Fredgri, le 30/09/2010

Notre avis sur l'album Emerald Eclipse

Plus que jamais, l'univers des Green lantern reste l'une des meilleures lectures super-héros du moment. C'est à la fois très bien rythmé, bourré d'action et le scénario continue d'être particulièrement bien travaillé.
Les auteurs installent le gros évènement Blackest Night qui arrive au prochain album, on sent l'atosphère s'alourdir et les silhouettes se glisser dans l'ombre !
Toutes les pièces semblent être en place et ils accentuent tout ça en renforçant la tension, crises intestines (les Alpha Lantern et leur extrémisme, les Guardians qui commencent à instaurer une tolérance zéro avec élimination systématique des prisonniers...) et autres cas de conscience font de cette intrigue en continu l'une des plus passionnantes lectures du moment.

Tomasi (de concert avec Geoff Johns) renforce donc ses personnages, tout en travaillant le background de façon très cohérente. C'est du solide. Des personnages franc du collier comme Guy Gardner ou Kyle Rayner réussissent à détendre l'atmosphère, tandis que d'autres renforcent le côté Space Opera de la série.
Ici, donc, nous sommes dans l'un des deux Prélude à Blackest Night. Une sorte d'entre deux périodes. Néanmoins, Tomasi ne se contente pas de faire dans l'attentisme, il complexifie son intrigue, en profite pour retravailler un peu ces Alpha Lantern, quitte à balancer une sorte de rébellion interne. C'est très astucieux et encore une fois cela fonctionne à merveille. On sent qu'il se prépare un conflit qui va tout chambouler, les éléments se positionnent, les différentes Lantern colorées ont chacune une vraie identité, bien marquée, et je pense que ca va vraiment bien bouger, très bientôt.

De son côté le dessin de Patrick Gleason est parfait, à la fois très expressif et dynamique, chacune de ses planches est un vrai régal des yeux !

Du très bon comics de super-héros, en tout cas, pour tout les amateurs du genre !

Par , le

Les albums de la série GREEN LANTERN CORPS