GREEN CLASS #2 L'alpha

voir la série GREEN CLASS
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

LE LOMBARD

Genre :

Fantastique

Sortie :
ISBN : 9782803673094

Résumé de l'album L'alpha

Alors que les Etats-Unis sont la proie d’un mystérieux virus qui transforme les individus en être végétal, Lucas, Linda, Beth, Naïa, Sato et enfin Noah qui étaient en classe verte ont été les malheureux témoins de ce douloureux phénomène. Noah ayant été infecté par ce dernier, sa transformation a été inévitable malgré un traitement expérimental. Pris en chasse par une faction d’anti-infectés, les Human First, le petit groupe finit par être rattrapé. C’est lors de ce moment critique qu’apparait un infecté géant qui s’empare de Noah et de sa sœur Naïa. Il les emporte avec lui et traverse le mur d’enceinte sensé contenir la propagation du virus. N’ayant plus sur le dos leurs poursuivants, Lucas, Linda, Beth, et Sato tentent de suivre les traces du géant. C’est sur un territoire frappé par la contamination que les quatre jeunes pénètrent, un endroit où tous les dangers sont possibles, à commencer par cette sinistre communauté menée par un certain prêcheur qui semble avoir de gros intérêts sur Noah…

Par Phibes, le 06/06/2021

Notre avis sur l'album L'alpha

Le premier volet de cette aventure post-apocalyptique avait pour objectif de nous dresser un cadre particulièrement angoissant et nous intéresser aux pérégrinations d’un petit groupe de jeunes canadiens touché de plein fouet par une pandémie bien redoutable. Fort de cette thématique qui se veut en corrélation avec ce que nous vivons actuellement (mais dans des proportions peut-être moins fantastiques), ce deuxième volume a le mérite de donner suite au cliffhanger de fin d’album précédent et de remettre nos jeunes héros dans une course pour le moins éprouvante pour la sauvegarde de deux de leurs amis.

C’est ainsi que l’équipée continue en direction d’un horizon pour le moins obscur et que seuls David Tako et Jérôme Hamon connaissent. Il n’en demeure pas moins que pour l’atteindre, il va falloir tout d’abord découvrir les nouveaux dangers que doivent traverser les acteurs principaux. Et à ce jeu-là, l’on peut considérer que les auteurs ont décidé de densifier leur récit de façon à faire monter d’un grade supplémentaire celui-ci à la faveur de l’intervention de l’inquiétant prêcheur en lien avec les Human First et un groupe de l’armée américaine mené par Jane.

Faisant alterner différentes séquences (au moins trois), l’histoire évolue à grand fracas en donnant progressivement, sans pour autant tout dévoiler, une place de plus en plus prépondérante à l’un des personnages (l’alpha en question) tout en augmentant très sensiblement le terrain des investigations. Il ne fait aucun doute que l’enchevêtrement des séquences qui doivent s’appréhender avec justesse, se fait avec un certain brio et compte tenu de leur degré de noirceur génère une réelle addiction.

Pareillement, le traitement graphique (dessin + couleurs) de David Tako se veut du plus bel effet. Grâce à cet univers semi-réaliste qu’il maîtrise puissamment, l’artiste joue subtilement entre réalité et fantastique. Eu égard aux expressions de ses personnages, l’on en déduira que son trait se nourrit d’une inspiration manga qui a subi une mutation franco-belge ô combien remarquable.

Un épisode cauchemardesque une fois de plus bien captivant qui a le privilège de laisser en son final le lecteur sur sa faim. Vivement la suite, donc !

Par , le

Les albums de la série GREEN CLASS