GOLDEN CUP #INT1 Intégrale - Tomes 1 à 3

voir la série GOLDEN CUP
Dessinateur :


Scénariste :


Coloristes :



Éditions :

DELCOURT

Genre :

Anticipation

Aventure

Sortie :
ISBN : 9782756082110

Résumé de l'album Intégrale - Tomes 1 à 3

Grand amateur de petits bolides, Daytona rêve de devenir pilote de course. Pour avoir blessé gravement sa sœur lors d’une course locale, il se voit obligé en guise de réparation de courir pour le manipulateur Caruso. Après trois ans à rembourser sa dette en gagnant moult compétitions, Daytona décide de quitter son protecteur indélicat en compagnie de la belle Holly. C’est en atteignant la ville de Daytona qu’il trouve l’opportunité de s’associer à un vieux transporteur qui va lui montrer le bolide qu’il a construit pour participer à la grande course internationale, la Golden Cup.

Pendant ce temps, après une année d’internat, la jeune Kelly rentre chez elle. Sur le chemin qui la mène à la cité flottante de Golden City, elle est kidnappée par deux malfrats qui exigent de son père milliardaire Burt Styler le paiement d’une grosse rançon. Ce dernier mandate alors le détective Borano qui, à la suite de quelques investigations, retrouve la trace des ravisseurs, engagés dans la Golden Cup.

Par ailleurs, Caruso n’a nullement apprécié l’abandon de Daytona et de Holly. Aidé par sa sœur, il se décide à tout faire pour les pourchasser et les détruire. C’est sans savoir que dans l’ombre, un ancien magnat ruiné par Styler se prépare, sous le couvert de la fameuse course, à commettre un attentat contre Golden City.

Par Phibes, le 18/11/2016

Notre avis sur l'album Intégrale - Tomes 1 à 3

La série étant désormais terminée, la maison Delcourt a pris le parti de remettre au goût du jour cette sympathique aventure futuriste en republiant les six tomes dont elle se compose sous la forme de deux intégrales.

En ce mois d’octobre 2016, ce sont donc les trois premiers volets regroupés en un seul volume qui se voient mis à l’honneur et d’initier ainsi les péripéties liées au personnage principal qui est le jeune Daytona. Force est de constater que Daniel Pecqueur, véritable adepte du sport à quatre roues, a décidé de nous introduire dans cette équipée automobile moderne qui puise ses racines dans l’univers de son autre saga Golden City, plusieurs années avant que Harrison Banks devienne le héros que l’on connaît.

Cette première intégrale est l’occasion de suivre une aventure menée à vive allure sous le couvert d’une intrigue à multiples facettes et dont le point commun est la course internationale nommée Golden Cup. Pour ce faire, à la faveur d’une imbrication de tranches de vie somme toute bien gérée, le récit nous entraîne dans des évolutions diverses qui mêlent subtilement les déambulations d’un jeune pilote, le rapt d’une jeune fille de milliardaire, les intentions destructrices d’un industriel revanchard et d’un organisateur de courses clandestines qui ne l’est pas moins, et qui vont finir par se croiser.

Si le départ de cette équipée se veut plutôt basique, très vite, cette dernière prend, grâce à la tonalité légère et à une juxtaposition de pas mal de rebondissements, un cheminement aventureux qui se révèle en fin de compte bien plaisant à parcourir et qui, dans une pirouette dramatique de fin d’album, parvient même à nous surprendre.

Au niveau du dessin, Alain Henriet use d’un trait qui se veut pour le moins cohérent par rapport à celui utilisé par son confrère Nicolas Malfin dans la série mère Golden City. L’artiste nous offre un travail généreux et efficace, remarquablement mis en couleur. Tout en alliant pin-up bien carrossées et bolides futuristes détonnant, il ne manque pas de nous démontrer son plaisir d’œuvrer dans cet univers avant-gardiste et de le restituer dans une authenticité très plaisante.

Une première intégrale réunissant trois tomes d’une aventure lancée à tombeau ouvert qui a la bonne particularité de nous offrir une autre vision du monde de Golden City. Rendez-vous est pris pour la seconde partie !

Par , le

Les albums de la série GOLDEN CUP

Nos interviews liées

Entretien avec Alain Henriet

Sceneario.com : Bonjour Alain. En ce mois d’avril 2013 ; sort Dent d’ours, une nouvelle série dont le scénario est signée de l’Innommable Yann. Comment as-tu été embarqué dans cette aventure ?
Alain Henriet : Il y a 4 ans, Yann m'avait contacté pour la reprise de  Buck Danny:  le projet fut mis de côté,les éditions Dupuis nous ont demandé de leur proposer quelque chose, c'est comme ça que Yann m'a proposé Dent d'ours. Sceneario.com : Dent d’ours est un récit de guerres, d’avions, mais aussi d’amitié, de trahison, d’espionnage. Comment classes-tu cette série ? Qu’est ce qui t’a séduit dans le scénario de Yann ?
Alain Henriet : je voulais aborder la période 40/45 depuis longtemps, ce fût la bonne occasion. Et dans un récit historique ou autre, il faut toujours dessiner les éléments de cette époque, et les avions m'allaient très bien :o) Je dirais que c'est un peu tout à la fois [...]

Lire la suite ›

Daniel PECQUEUR en interview vidéo. Exclusivité Sceneario.com

Interview de Daniel PECQUEUR réalisée durant le festival Normandiebulle de Darnétal (Rouen) en septembre 2009. Interviewer Aubert BONNEAU pour l'Equipe de Sceneario.com

Cette interview a été diffusée en direct sur Sceneario.com le samedi 26 septembre 2009.Les internautes pouvaient par le biais d'un Chat poser des questions à Daniel Pecqueur. [...]

Lire la suite ›

Alain Henriet

Sceneario.com : Alain Henriet, pouvez-vous vous présenter pour ceux qui ne vous connaissent pas encore?

Alain Henriet :
Voilà, j’habite à Liège en Belgique, j’ai 32 ans, marié, un enfant, et dessinateur de BD 

Sceneario.com : Premier album chez Delcourt, avec John Doe.

Alain Henriet :
Non, j’ai commencé au Téméraire, avec “Le portail” scénarisé par Olier, il y a eu 2 albums, et c’est seulement par la suite, que je suis arrivé chez Delcourt. 

Sceneario.com : Comment es- tu entré chez Delcourt ?

Alain Henriet :
Tout simplement par la poste :=) 

Sceneario.com : Où as-tu rencontré Baloo, le scénariste de John Doe ?

Alain Henriet :
Ce fut au cours du soir de Jemappes, près de Mons, en Belgique, lui était un ancien élève, et moi, un nouveau, c’est surtout la deuxième année, que nous avons sympathisé, et avons réalisé notre première petite histoire  dénomée "Tête de pipe”, et par la suite, la première version d’une pizza à l’oeil, album de 30 pages , format comic’s en N/B sortie chez l’éditeur du Fanzine “l’inédit” dirigé par Tony Larivière [...]

Lire la suite ›