GOLDEN CITY #9 L'énigme Banks

voir la série GOLDEN CITY
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DELCOURT

Collection :

Série B

Genre :

Anticipation

Aventure

Sortie :
ISBN : 9782756025186

Résumé de l'album L'énigme Banks


Le commando terroriste qui avait pris d'assaut l'île flottante Golden City a enfin procédé à la libération de quelques otages dont Solo et Kimiko. Toutefois, les quatre sages de la cité ont été retenus car d'autres desseins leur sont réservés, en particulier celui de faire face à l'énigmatique commanditaire de leur kidnapping.

Pendant ce temps, les opérations de sauvetage de la station marine se poursuivent afin de retrouver des survivants et par là même, de connaître ce qui est à l'origine de son sabordage après que les terroristes soient partis. Sorti indemne des décombres, le Commandant Basinger va apporter son témoignage.


 

Par Phibes, le 28/11/2011

Notre avis sur l'album L'énigme Banks


Depuis le tome 7 qui signait l'ouverture d'un nouveau cycle dans la saga, le lecteur pouvait assister à la division de l'aventure en deux récits parallèles. L'un concernait le rapt de Loli et ses imbrications dans une affaire mafieuse de détournement d'argent, l'autre portait sur l'attaque terroriste de Golden City et son sabordage.


Puisque la première intrigue a été levée à la fin du 8ème opus, reste en souffrance celle liée aux évènements tragiques qui ont bouleversé la ville submersible et à son personnage principal Harrison Banks. De fait, on a l'impression que Daniel Pecqueur semble vouloir recentrer "tranquillement" ses péripéties pour en évoquer un seul filon. Mais c'est mal connaître ce grand scénariste qui, ne supportant pas la facilité, se complait à torturer un tant soit peu ses histoires de manière à ce qu'elles aient la profondeur voulue et qu'elles bénéficient d'un effet de relance salutaire.


C'est ainsi, qu'au travers de cet épisode qui porte un sous-titre évocateur, le lecteur sera confronté à une énigme qui doit en appeler une autre. A cet égard, le scénariste ne manque pas de surprendre encore une fois en donnant des coups de butoir impressionnants à son scénario que l'on sent évidemment structuré de main de maître. Quelques aveux liés à Harrison lui-même et à son passé amoureux font également partie du package, cernés par des tranches de vie pour le moins animés voire explosives.


Deux ans entre chaque tome semblent nécessaires à Nicolas Malfin pour mettre en images les aventures de Golden City. Certes ça peut être long pour celui qui est un inconditionnel de la saga mais on concèdera que le travail fourni est de grande qualité. La netteté, la finesse de son trait qui se voit assisté informatiquement au moyen d'une colorisation flashie, sont impressionnantes, et portent vers le haut le réalisme de ces décors très sophistiqués (marins, urbains, intérieurs) et de ses personnages superbement et proportionnellement bien convaincants.


Un épisode à la trame une nouvelle fois très animée qui pose les bases d'une énigme aux effets assurés.


 

Par , le

Les albums de la série GOLDEN CITY

Nos interviews liées

Daniel PECQUEUR en interview vidéo. Exclusivité Sceneario.com

Interview de Daniel PECQUEUR réalisée durant le festival Normandiebulle de Darnétal (Rouen) en septembre 2009. Interviewer Aubert BONNEAU pour l'Equipe de Sceneario.com

Cette interview a été diffusée en direct sur Sceneario.com le samedi 26 septembre 2009.Les internautes pouvaient par le biais d'un Chat poser des questions à Daniel Pecqueur. [...]

Lire la suite ›

Nicolas Malfin et Golden City

Sceneario.com: Nicolas Malfin, bonjour et merci de prendre de votre temps que l’on sait précieux afin de répondre à nos questions. Pourriez vous présenter votre parcours afin que les lecteurs assidus ou néophytes puissent vous découvrir?
Nicolas Malfin: Bonjour a vous, mon parcours est tres classique, j'ai commencé à dessiner à l'age de 6 ans avec les albums d'asterix et de tintin et à concevoir ma première bd à 10 ans avec une histoire de piraterie. Ma passion pour le dessin était quotidienne, je crayonnais tous les jours.
Mais devenir dessinateur de bd n'a été qu'un rêve de petit garçon pendant trés longtemps, j'ai donc suivi des cycles d'études en physique et décroché un dea en physique des materiaux.
Tout au long de mes années d'études je me perfectionnais en dessin, anatomie, perspectives, au travers de mes lectures [...]

Lire la suite ›