Gnomes de Troy

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Sortie :
ISBN : 2877648915

Résumé de l'album Gnomes de Troy

Lanfeust de Troy, vous connaissez? Bon, et bien, ce recueil d'histoires drôles présente sa jeunesse, et celle des personnages de l'univers Lanfeust : Cixi, C'ian, NIcolède, Bastor,...

Par Mac, le NC

Notre avis sur l'album Gnomes de Troy

Bon, ben, c'est le petit Spirou version Troy. Pas vraiment d'originalité, si ce n'est l'univers de Troy version chiards d'à peine 10 ans. On passe un bon moment, mais on ne manque pas grand chose si on ne le lit pas... Moi, j'attends Hébus jeune dans la même série... A quand la jeunesse de Fifine et de ses copines mouches?

Par , le

Intitulée Humour rural, Gnomes de Troy est tout à fait dans la lignée du Petit Spirou et autres, relatant l'enfance des héros bien posés d'univers denses. Comprenez par là que le filon étant exploitée pour le présent, il reste encore le passé et le futur à exploiter. Lanfeust des Etoiles remplit le futur de Lanfeust petit à petit, et Gnomes de Troy s'occupe de son passé. Amusant, mais classique schéma d'exploitation d'un univers qui marche.
Toujours est il que Gnomes de Troy, même s'il n'est pas une surprise, reste une bande dessinée agréable à lire. Décomposée en quatre parties, Gnomes de Troy fonctionne un peu comme toutes les BD du même genre, c'est à dire avec des gags en une planche ou deux, et au final, cet album se lit très très vite. Mais c'est sans compter sur l'inventivité et l'art du dialogue d'Arleston qui trouve toujours moyen dans ses albums, de faire des petits jeux de mots, des allusions à d'autres univers ou des mini gags cachés au coin d'une case. De ce point de vue là, Gnomes de Troy est bien fourni.
Ce qui change en vérité par rapport aux autres albums de la même veine, c'est que ces gamins sont radicalement méchants, de vrais gnomes puants, constamment en lutte avec les gamins du haut village. De bons moments de franche rigolade, pour un humour bon enfant, et au final des planches qui filent trop vite. Pour un peu, on croirait que l'album ne comporte pas le nombre habituel de planches, mais après décompte, tout est là. Une sorte de sensation de remplissage parfois se fait sentir, mais l'humour est là pour faire oublier ce défaut, puisqu'en fait, à cause d'Arleston, il faut relire l'album plusieurs fois pour trouver tous les gags...
Au final, Gnomes de Troy est une BD agréable à lire, et à relire. Qui pourra se laisser lire par des enfants jeunes, tout comme les adultes, qui devraient y trouver leurs comptes également. Pas un must, mais au vu du prix auquel on peut trouver cette BD, cela peut valoir le coup.

Par , le