Glacé

Dessinateur :


Scénaristes :



Éditions :

PHILEAS

Genre :

Adaptation

Polar

Policier

Thriller

Sortie :
ISBN : 9782491467081

Résumé de l'album Glacé

Un cadavre est découvert, dans une mise en scène macabre, au sommet du téléphérique d’une centrale hydroélectrique des Pyrénées. Le commandant Martin Servaz est envoyé sur place pour résoudre l’affaire, aidé par la capitaine de gendarmerie Irène Ziegler, qui est originaire de cette vallée de montagne. Leur regard se tourne vite vers le centre psychiatrique de haute sécurité situé à proximité.

Par Legoffe, le 29/08/2022

Notre avis sur l'album Glacé

Il n’y a pas que la neige qui va vous donner des sueurs froides dans ce polar. L’ambiance de cette bande dessinée d’altitude est vraiment glaçante. On comprend que la mission n’enchante pas le commandant Servaz, qui n’aime déjà pas la montagne !

Il va pourtant devoir détricoter le fil d’une série de meurtres, étudiant la piste du psychopathe, mais aussi de la possible vengeance, dans une vallée qui garde ses petits secrets. Outre le risque de voir le nombre de victimes s’élargir, le flic a la pression de la hiérarchie car un milliardaire originaire des lieux semble faire partie des personnes visées.

Si vous lisez des romans policiers, vous n’aurez certainement pas oublié le livre de Bernard Minier, qui a inspiré la BD. Paru en 2011, il a reçu de nombreux prix et inspiré d’autres aventures du commandant Servaz. Le héros a même eu droit à sa série sur M6 en 2017.
Mais pour tous ceux qui ne connaissent pas le personnage, ce livre est une excellente occasion de se rattraper.

L’adaptation et la mise en scène sont très réussis, dans un ensemble bien rythmé. L’intrigue n’est, certes, pas révolutionnaire, mais la mécanique est parfaitement huilée.
Quant aux dessins, ils sont très beaux, et dotés d’une grande profondeur. Grâce à un trait sûr et une palette de couleurs sobres, voire froides, le lecteur est happé par le récit, plongé dans des décors souvent inquiétants, mais aussi fascinants. C’est vrai pour les scènes d’intérieur comme pour les paysages. Il s’en dégage toute la force de la montagne, soit-disant hostile alors que, finalement, les auteurs nous rappellent que le danger est surtout à chercher du côté de l’être humain. Il faut dire que le scénariste a imaginé une bonne galerie de personnages un brin tourmentés.

C’est cette ambiance et ces beaux graphismes qui permettent au livre de se démarquer de beaucoup d’autres récits. On ne saura aussi trop remercier les auteurs d’avoir réalisé la prouesse de raconter toute l’histoire en un seul album, nous permettant de découvrir la conclusion de l’enquête sans attendre. Vous ne verrez pas le temps passer !

Par , le

Nos interviews liées

Rencontre avec Steve Cuzor et Philippe Thirault pour O BOYS

Sceneario.com : Bonjour Philippe et Steve, vous commencez à vous forger une certaine réputation au sein du monde du 9ème art. Pouvez-vous nous conter vos ascensions respectives en ce milieu bien fourmillant ?
Philippe Thirault : J’ai eu la chance de commencer aux Humanos, il y a 10 ans tout juste, à une époque où les éditeurs Sébastien Gnaëdig (aujourd’hui Futuropolis) et Philippe Hauri (aujourd’hui Glénat) y travaillaient. Ils ont tous les deux "couvé" ma première série : Miss. Cette série a eu un beau succès critique mais surtout a été repérée chez les auteurs. Mes dernières collaborations avec des dessinateurs de la qualité de Steve Cuzor, Lionel Marty ou Bruno Duhamel ont pu avoir lieu parce que ces dessinateurs avaient apprécié Miss lors de sa parution. Cette série m’a donc apporté énormément et a été un précieux sésame [...]

Lire la suite ›