Integrale

Dessinateurs :



Scénaristes :



Coloristes :



Éditions :

Hermes Press

Genre :

Comics

Humour

Intégrale

Parodie

Sortie :
ISBN : 9781932563993

Résumé de l'album Integrale

(Get Lost 1 à 3)
En 1954, Mad vient de commencer sur les chapeaux de roue et deux jeunes créateurs décident eux aussi de lancer leur propre publication d'humour bien déjanté. Ils s'appellent Ross Andru et Mike Esposito, ils ont travaillé pour DC et d'autres éditeurs et leur style est déjà bien abouti !
On retrouve ainsi des parodies de films, d'horreur, ça part dans tout les sens, sans complexe...

Par Fredgri, le 30/08/2016

Notre avis sur l'album Integrale

Maintenant, on se rappelle de Ross Andru pour ses incroyables run sur Amazing Spider-Man, sur les Metalmen, sur Wonder Woman, Flash ou Superman, et si son compère Mike Esposito s'est rapidement cantonné dans son rôle d'éternel encreur (pas toujours des plus adaptés d'ailleurs, mais qu'importe !) ils formèrent très longtemps un duo des plus productifs qui s'essaya à tout les genres !

Et bien que ce titre commença en cassant la baraque, avec de très bonnes ventes, très vite l'équipe de Kurtzman et Gaines (Mad comics et EC comics) vont intenter un procès pour plagiat qui, même s'il n'aboutit pas, va obliger nos deux artistes à baisser les bras et arrêter Get Lost.
Alors bien sur, le parallèle est évident, on voit bien que l'axe est le même que Mad, les histoires sont toutes aussi extravagantes et excessives et Andru/Esposito ne font sincèrement pas dans la finesse, préférant explorer des récits teintés de folie débridée. Cependant, la grande qualité de ces pages vient de l'incroyable richesse de style des deux compères qui gèrent tous seuls toutes les histoires (à peine assistés sur deux ou trois récits par des amis), jouant allégrement sur une palette graphique très variée, se moquant sans honte de tout les genres, en livrant des pages extrêmement poussées, pleine de textes ici, muettes là, c'est époustouflant de virtuosité !

Évidemment, si vous connaissez les planches réalistes d'Andru, vous risquez de ne pas trop reconnaître son trait ici, car l'artiste part délibérément plus dans la caricature. Toutefois, c'est vraiment intéressant de voir cette métamorphose, d'admirer cette énergie débordante !

Get Lost n'est pas réellement resté dans les mémoires et c'est bien dommage, car peut-être que ce comics aurait pu davantage marquer l'histoire s'il avait eu la chance de perdurer !

Une curiosité qui s'adresse peut-être exclusivement aux fans d'Andru... !

Par , le