GEO BD #3 Les enfants de l'ombre

voir la série GEO BD
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DARGAUD

Genre :

Aventure

Sortie :
ISBN : 9782205070156

Résumé de l'album Les enfants de l'ombre

Un peintre, Maître Wang, parcourt la Chine en quête d'un lieu tranquille où il pourra travailler son art. Son errance l'entraine dans un village en territoire miao.  Bizzarrement, son arrivée se fait dans une étrange brume bien épaisse. Il arrive à se mettre à l'abri dans la maison de Yao la guérisseuse, qui en profitre pour lui offrir le thé. Elle lui indique le chemin pour rejoindre le village et où il pourra renconter Bayang. Ce dernier lui trouvera une maison où s'installer. Wang, en sortant de chez Yao, admire le lever du brouillard et est pris dans une course d'enfants sortis de nulle part. 
Après avoir fait connaissance avec Bayang et que ce dernier lui ait trouvé une maison, Wang peut s'installer pour exercer son art. Il va faire connaissance avec les deux petites filles de Bayang dont l'ainée semble avoir un talent pour la calligraphie. Mais le mystère du brouillard et de cette histoire sur "les enfants de l'ombre" l'intrigue. Il décide de découvrir ce que tout cela cache...

Par Berthold, le 07/09/2012

Notre avis sur l'album Les enfants de l'ombre

Après le voyage en pays dogon et en pays inuit, Marko et Béka nous invitent à les suivre en Chine, en pays miao. Ils nous présentent un peintre, un certain maître Wang, avec qui nous allons découvrir le secret des enfants de l'ombre. 

Une nouvelle fois, les auteurs nous enchantent avec ce nouveau voyage. Ils nous présentent des personnages attachants et sympathiques avec qui nous nous sentons bien, malgré qu'un certain mystère règne dans ces lieux.
Alors, qu'en est il ? Non, non, je n'en dévoilerais rien.
Je préfére vous parler de la richesse, de la beauté de ce récit où se dégage l'humanité, la sympathie et la simplicité de ces gens. L'histoire est belle, chaleureuse et humaine. En lisant ce genre d'histoire, je m'aperçois que l'amateur de bandes dessinées et de bonne histoire peut avoir des récits sans violence, sans bagarre, sans explosion et lire une belle aventure.

Le dessin de Marko est, là encore, superbe. Son trait a gagné en maturité. Les planches sont très réussies, très belles. Il n'y a rien à redire. Les personnages sont vivants, sympathiques et attirent l'amitié. Les couleurs de Maëla Cosson sont magnifiques. Il y a cette scène au début lorsque Wang est chez Yao où si vous prenez un peu de votre temps pour regarder, étudier la mise en couleur de ces cases, vous vous rendrez compte de l'incroyable travail de la coloriste. Comment expliquer ce que vous font ressentir ces couleurs ? La seule chose à faire, c'est de vous procurer cet ouvrage et de vous laisser embarquer dans l'aventure.

Les enfants de l'ombre est une belle histoire, un beau conte à lire, à vivre et à partager ! Cette collection Géo BD s'affirme comme l'une des plus belles surprises de ces derniers mois. Une série qui mérite amplement une bonne place dans vos bibliothèques.
Vivement le prochain voyage.

 

Par , le

Les albums de la série GEO BD

Nos interviews liées

Entretien avec le poilu Marko

Sceneario.com : Bonjour Marko. Alors, depuis quelques mois, tu as mis ta tenue de « Poilu », pour nous faire revivre la période de la Première Guerre Mondiale sous un nouveau angle : celui de l’humour, à l’instar des tuniques Bleues de Cauvin et Lambil. Peux tu nous parler de cette série qui sort donc en ce mois de mai 2011 ?
Marko : Salut …. « Les Godillots » est le nom d’une série de oneshot qui met en scène des soldats français, tous faisant parti de la même escouade quelque part, sur le front du conflit 14/18. Leurs aventures a travers cette guerre en premier et seconde ligne Sceneario.com : Quels ont été tes influences pour ce sujet ?
Marko : Je n’ai pas d’influence à proprement dit pour cet album.. La première guerre mondiale est un sujet qui me questionne depuis des années, j’ai juste décidé de m’y pencher et de partager cette aventure avec Olier… [...]

Lire la suite ›

Interview de Marko pour la sortie de 4e tome de l'Agence Barbare

Marko, La Fouillade 2006 Sceneario.com: Tu es venu à la BD d'une façon peu banal ! Marko : A onze ans j'écris une lettre à Spirou lui demandant l'adresse de Franquin. 
Pas de réponse prendant deux mois et un jour je reçois un courrier. Une enveloppe avec un papier Canson sur lequel était dessiné une tête de Gaston Lagaffe, accompagné du texte « Un grand bonjour Marc, Franquin 83 ».  J'ai pris l'enveloppe et je suis allé voir mes parents en leur disant, « C'est ça que je veux faire! ». Et depuis tout s'est enchaîné. Sceneario.com: Quel enseignement as-tu suivi ? Marko : J'ai commencé par les bouquins de base. Pour moi, LE bouquin de base est « L'art de la Bande Dessinée » de Leduc aux éditions Glénat. 
Mes premiers dessins publiés sont parus dans le magazine de mon club de rugby de l'époque [...]

Lire la suite ›

Marko et Olier pour l'Agence Barbare tome 3

Sceneario.com: "Egun On Marko. Alors le tome 3 enfin dans les bacs.
Tu commences le tome 4. cela signifie-t-il que l'agence Barbare est une série qui est bien lancé ? Un des "must" de la collection "Grand Angle"? Les deux premiers tomes ont connu un coffret et une intégrale assez rapidement ?
Marko : Nous avions annoncé un second cycle, nous tenons parole à ce niveau là .C'est le principe de la série, des cycles de  2; l'histoire se clos a la fin du cycle et de cycle en cyle on creuse un peu plus l'intrigue générale de la série. Si un 5 sort cela voudra dire qu'un  6 est prévu ! Nous attendons l'écho de "Drak Party" pour jauger de l'impact réel de la série. Le tome 1( Les rues d'Astaris) est réédité a l'occasion de sa sortie dans le coffret. Nous en espérons de même pour le  2 et  le 3 ! "must" chez Grand Angle ? A vrai dire je m'en souci peu ! J'essaye de faire de mon mieux à chaque fois [...]

Lire la suite ›