GARULFO #3 Le prince aux deux visages

voir la série GARULFO
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DELCOURT

Genre :

Humour

Intimiste

Satirique

Sortie :
ISBN : 284055139X

Résumé de l'album Le prince aux deux visages

Il était une fois, au royaume de Miralonde, un jeune prince nommé Romuald qui fut béni par 2 fées et maudit par une sorcière. 20 ans plus tard,le prince Romuald devenu le pire goujat qui soit,se transforme brutallement en Grenouille.
S'ensuit alors une terrible et fatastique épopée pour ce triste sir... Pendant ce temps, Garulfo se prélasse avec sa chère et tendre, bien à l'abris au sein de sa mare!

Par Matt, le NC

Notre avis sur l'album Le prince aux deux visages

Et voici donc le 1er tome de ce nouveau cycle de Garulfo! Un cycle qui, pour ma part, reposerait en 1 phrase : rien ne se perd, rien ne se créer, tout se transforme! En effet, on y retrouve un prince présomptueux, imbu de sa personne, et dont le point commun avec Notre aventurier batracien est la rencontre de la sorcière des marécages.
Ce tome sert principalement à poser les bases de ce nouveau cycle, ce qu'il fait d'ailleurs à la perfection. En effet, Ayrole pose ici un principe fantastique et très original, le principe de la double transformation. Lorsque Garulfo se métamorphose en prince, le prince quand à lui se transforme en Garulfo. Ce tome nous raconte donc le périple du prince Romuald pendant la découverte de l'humanité de Garulfo. A partir de la planche 33, une rencontre atypique des 2 personnages instaure les bases d'une collaboration étroite et néanmoins difficile entre les 2 protagonistes dans le but de retrouver leurs véritables apparences respectives!
Côté Dessin, Maïorana accentue son trait dans les premières pages, ce qui ne me plait guère mais cela revient vite à un niveau d'exception!Les couleurs moins pimpantes que dans les 2 premiers tomes me décoivent quelque peu mais que les fans soient rassurés, le principal y est, tant au niveau du dessin que du scénario, et l'on continue à s'émerveiller et à mourir de rire devant cette histoire magnifique et dont la poursuite s'annonce très bien!

Par , le

Les albums de la série GARULFO

Nos interviews liées

Alain Ayroles

Sceneario.com : Bonjour Alain. Ton actualité est la sortie tant attendu du dernier tome de la série D. Peux tu nous parler de la genèse de cette saga ? Alain AYROLES : A la fin de Garulfo, j'ai proposé à Bruno Maïorana de lui écrire une histoire de vampires, sachant que ce sujet le passionnait depuis toujours. Bruno m'avait mis en garde : au vu de l'incroyable profusion de romans, de films et de bd traitant de vampires, il allait être difficile de produire quelque chose d'original. Je savais aussi que ce connaisseur serait intraitable quant à la fidélité à l'esprit du genre. Le défi était stimulant ! Sceneario.com : Quelles en ont été les influences ? Alain AYROLES : J'avais été marqué par le remake que Werner Herzog avait fait du Nosferatu de Murnau. Mes autres références cinématographiques étaient les Dracula de la Hammer, celui de Coppola, le Bal des vampires de Polanski ou les Prédateurs de Tony Scott [...]

Lire la suite ›

Entretien avec Alain Ayroles entre la cape et les crocs.

Sceneario.com : Bonjour Alain. Ton actualité est la sortie du dixième et dernier acte de la série (culte) De Cape et de Crocs . Avant toute chose, peux tu te présenter pour nos lecteurs ?
Alain Ayroles : Je suis le scénariste de De cape et de crocs, dessiné par Jean-Luc Masbou, de Garulfo, série aujourd’hui terminée, et d’un album de la collection « 7 » : Sept missionnaires, mis en images par Luigi Critone, ainsi que d’une autre série : D, avec le dessinateur de Garulfo, Bruno Maïorana. Sceneario.com : Qu’as-tu ressenti lorsque tu as mis le mot fin à la fin de cette saga ?
Alain Ayroles : Beaucoup d’émotion, l’impression de dire adieu à de vieux amis. Sceneario.com : Quel regard portes-tu aujourd’hui sur cette aventure?
J Alain Ayroles : je suis assez étonné et un peu impressionné que Jean-Luc et moi ayons réalisé une aussi vaste saga [...]

Lire la suite ›