GARRIGUE #2 Deuxième partie

voir la série GARRIGUE
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

DARGAUD

Genre :

Polar

Sortie :
ISBN : 2205061127

Résumé de l'album Deuxième partie

Martial continue à reconstituer le puzzle. Qu’est-il arrivé à Jean-François Redon ? Et que vient faire Frantz dans cette histoire tout à coup ? Même dans la garrigue, personne n’est à l’abri d’une mauvaise rencontre…

Par Legoffe, le NC

Notre avis sur l'album Deuxième partie

Dès les premières pages de ce tome, nous comprenons dans quel piège Frantz et ses amis ont entraîné le naïf Redon. Pour Martial, tout semble aussi s’éclairer rapidement et son enquête avance à vue d’œil. Mais, au-delà de la résolution du mystère, sa quête est plus large. C’est celle d’un homme qui pose un regard sur son passé et qui s’interroge sur l’intérêt de son existence. Ses souvenirs, mais aussi ses discussions avec ses « amis » de longue date, sont le fil conducteur de ses actes manqués.

Pour moi, c’est finalement là que réside l’intérêt principal du livre, dont le récit est emmené tambour battant et parfaitement rythmée entre passé et présent. Le lecteur file vers le dénouement sans voir le temps passer, accroché aux basques de ces personnages qui ont de lourds poids sur la conscience. Le plaisir de la lecture est encore accentué par les très beaux dessins de Berlion qui, outre un joli coup de crayon, réussi une superbe mise en couleur.

Voilà donc un moment de lecture efficace, surtout si vous lisez à la suite les deux tomes. Garrigue laissera toutefois quelques regrets. Le premier, c’est de comprendre trop vite une partie de l’intrigue. Le second, c’est que – finalement – le dénouement est aussi clair que le crime et qu’il ne laisse pas de réelle surprise dans les dernières pages. On aime toujours se faire surprendre… Néanmoins, il est évident que les auteurs ont préféré privilégier une histoire somme toute très réaliste, mettant plus l’accent sur les personnages que sur une histoire improbable.

Par , le

Les albums de la série GARRIGUE

Nos interviews liées

Corbeyran nous parle d'Irina

Sceneario.com : Pourquoi le choix d’Irina ?
Eric Corbeyran : J’adore les filles qui portent des flingues. J’ai quelques héroïnes dans ce goût-là, des filles dangereuses, comme dans le Chant des Stryges où l’héroïne est une tueuse professionnelle, ou dans le Régulateur où les personnages principaux sont deux nanas. Donc le choix s’est naturellement porté sur cette tueuse.
Sceneario.com :
Eric Corbeyran : C’est facile, on a tendance à croire que trop de contraintes nuisent alors que c’est le contraire, c’est plus facile, j’aime les contraintes. J’ai adapté Assassin’s Creed, et il y avait beaucoup de contraintes, alors ici c’était de la « rigolade ».

J’avais toute liberté pour créer le personnage. Dans XIII on la voit tuer, c’est un comportement de tueuse stéréotypé [...]

Lire la suite ›

Eric Corbeyran et Brice Bingono pour Pavillon Noir chez Soleil

Sceneario.com : Comment vous êtes-vous rencontrés ?
Eric CORBEYRAN : C'est Jean Wacquet (de chez Soleil) qui nous a mis en contact. A l'époque Brice n'habitait pas loin de Bordeaux, nous nous sommes donc rencontrés "pour de vrai". Le courant est passé tout de suite...

Sceneario.com : Eric, qu'avez vous apprécié chez Brice pour avoir envie de travailler avec lui ?
Eric CORBEYRAN : D'abord, j'ai vu quelques uns de ses anciens travaux, des pages de bd mais aussi des illus. Ca a été très positif tout de suite. Le déclic s'est produit et la machine s'est mise en marche dans ma tête. Ensuite, j'ai rencontré le bonhomme et il m'a plu d'emblée. Après, je n'ai cessé d'être enthousiasmé par les planches de Pavillon noir. Chaque livraison était un petit événement tant son trait est énergique et attachant [...]

Lire la suite ›