GANARAH #1 Les larmes d'Armon Zurath

voir la série GANARAH
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

VENTS D'OUEST

Collection :

Fantastique

Genre :

Action

Aventure

Heroic Fantasy

Sortie :
ISBN : 2749301874

Résumé de l'album Les larmes d'Armon Zurath

Ganarah régnait sur le dôme de la cité d'Armon Zurath, mais un beau jour, les nobles de la cités la bannirent pour la punir de ses exactions.
Cependant, ils se rendent compte qu'une nouvelle ère, prémices de la fin de la splendeur de leur belle cité, semble se dessiner. Pour y remédier, ils veulent faire revenir Ganarah pour capter les foules en redorant le blason d'un dôme rongé par les combats truqués. Ils sont prêts à fermer les yeux sur ces agissements passés.
Ganarah n'est pas prête à revenir, préférant vivre en forêt, où elle rencontre l'étrange Tchénée. Et les deux jeunes femmes semblent étonnamment proches

Par Eric, le NC

Notre avis sur l'album Les larmes d'Armon Zurath

Ganarah est une héroïne mystérieuse. Certes elle est séduisante, mais ce mystère est rehaussé par la présence de Tchénée. D'une part on devine un tout petit peu ce qui a pu conduire l'héroïne à être chassée de la cité. D'autre part, les deux personnages semblent avoir les mêmes penchants pour le sang.

Ce premier tome jette les bases d'un univers médiéval fantastique qui rencontrerait le dôme du tonnerre de Mad Max. Car dans cette cité, et ailleurs aussi, les dômes semblent être un moyen de valorisation sociale. Ici les héros comme Ganarah vivent pour le dôme et par le dôme.

Emmené par un dessin semi réaliste fourmillant de détails et un découpage fluide,cet album promet une série riche en rebondissements. On ne s'ennuie pas un instant lors de sa lecture. J'ai apprécié les tons rougeoyant comme ceux du soleil couchant. Il reste à espérer que le second tome confirme cette bonne impression.

Par , le

Difficile de se faire une opinion définitive sur cette série après ce premier tome, mais la première impression est plutôt bonne.

Les dessins sont très bons quoique dans les canons esthétiques actuels.
Personnellement, j’aime beaucoup l’univers qu’a créé Fabrice Meddour. On ressent le désenchantement des personnages, la décadence de la ville même. Cela me rappelle un peu l’atmosphère de « Hardland » que j’avais adoré.
Les couleurs vont dans ce sens : elles restent dans des tons assez similaires qui renforcent l’atmosphère de décadence qui règne dans le monde de Ganarah.

En fait, le seul bémol que j’ai trouvé à l’histoire, c’est justement le scénario. Je pense que la suite promet d’être très intéressante, mais ce premier tome est un peu trop « mystérieux ». On n’apprend pas grand chose de Ganarah, si ce n’est qu’elle a été banni pour un acte terrible. En fait, Fabrice Meddour prend son temps pour poser son intrigue, placer ses personnages et l’univers dans lequel ils évoluent. La relation entre Ganarah et Tchénée, par exemple, est encore peu développée alors qu’on s’attend à plus dès ce premier tome.

Mais encore une fois, je pense que ce n’est pas une mauvaise chose que la situation soit bien posée, sans se presser, comme c’est souvent le cas des premiers tomes. D’autant que, comme je l’ai déjà dit, le coup de crayon de Fabrice Meddour est vraiment très agréable à l’œil.
J’attends donc avec impatience de lire la suite afin de découvrir un peu plus les mystères qui entourent Ganarah et Tchénée.

Par , le

Les albums de la série GANARAH

Nos interviews liées

A L'ORIGINE DES CONTES

Les quatre auteurs nous parlent de la création de Pinocchio, La Barbe Bleue et Blanche Neige aux éditions Glénat.
    Interviewer : Olivier
Images et Son : Mat
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›