FUZZ ET FIZZBI #2 Salmigonde

voir la série FUZZ ET FIZZBI
Dessinateur :


Scénariste :


Coloristes :



Éditions :

GLENAT

Genre :

Aventure

Heroic Fantasy

Jeunesse

Sortie :
ISBN : 2723413306

Résumé de l'album Salmigonde

Kanzer décide de conduire ses trois compagnons à Salmigonde où il compte retrouver son ami l’astronome Braquepucier, un vieux lutin de Splynn, qui l’aiderait à parfaire l’éducation de Fizzbi et à établir la carte du continent qu’il s’est mis en tête de dessiner chemin faisant. Cela permettrait aussi à Fizzbi de rencontrer un autre lutin de Splynn, comme lui, ce qui est inespéré étant donné que tous les autres représentants de cette race ont disparu.

Salmigonde est une ville sur laquelle règne la cruelle Bahad-Karma. Les "petits" (les nains, les gnomes, les lutins) y sont chassés et Braquepucier est bien le dernier à ne pas avoir été attrapé. Lorsqu’il le sera, ce jour-là, il rejoindra ses compagnons de petite taille qui sont entassés dans les geôles de la cité.

Ces nombreux prisonniers ont un destin tout tracé : dans les arènes de la ville, il vont être jetés en pâture à des monstres dressés pour assurer le spectacle lors de tels face-à-face, pour la plus grande joie du peuple - humain. Le dernier lutin recensé étant désormais capturé, le spectacle peut commencer. Mais Bahad-Karma mesure-t-elle vraiment ce qu’elle pourrait avoir à perdre dans cette entreprise ?

Par Sylvestre, le NC

Notre avis sur l'album Salmigonde

Si ce tome 2 m’a un petit peu moins plu que le précédent, j’ai trouvé néanmoins qu’un message plus profond pouvait être extrait de ses textes. En effet, il propose une réflexion sur la bêtise des humains qui, pour servir leurs propres ambitions, seraient prêts à croire à n’importe qui, n’importe quoi. C’est ce qui se passe dans la soumission des humains à cette Bahad-Karma qui leur fait faire des choses bien... sadiques, finalement !!!

Si l’on peut donc attribuer à cet album une certaine "invitation à la réflexion", il est clair que le but des aventures de Fuzz, Fizzbi, Kanzer et Kompilor reste quand même notre divertissement. Des lutins, des gnomes, des elfes, des jurons et des incantations "jeux-de-mots", tout cela dans de joyeux décors fantaisistes, voilà bien des éléments qui confirment l’appartenance de cette série au style HF humoristique et bonenfant.

"Fuzz et Fizzbi" est une série qui n’a pas fait de grands remous à sa sortie mais qui a le mérite d’être de qualité. Et bien que ces albums datent d’il y a 15 ans (à la date de la rédaction de cet avis), ils pourraient avoir autant de succès que d’autres s’ils étaient édités pour la première fois aujourd’hui : ce sont des histoires qui, comme certains personnages dans ce genre de contes, ne vieillissent pas.

Par , le

Les albums de la série FUZZ ET FIZZBI

Nos interviews liées

interview Ciro Tota

Sceneario : Comment es-tu arrivé dans le monde de la bande dessinée ?
Tota :
J'ai commencé la bande dessinée en 1976 aux éditions Lug, à Lyon qui a cette époque était surtout connu pour ses petits formats comme Blek le rock, … J'ai commencé par faire des retouches dues à la censure. On travaillait sur les versions italiennes en noir et blanc et on mettait du blanc partout ou c'était gênant comme sur les scènes de bagarres ou on enlevait les dents qui sautaient, des cadavres sur les champs de batailles, des flèches dans le dos des cow-boys, … Cela me faisait mal au cœur de faire cela mais on était obligé. Je crois qu'en ce temps là il n'y avait que la France et l'Albanie qui avait des commissions de censure sur la bande dessinée. On était passé par la parce qu'il y avait des livres qui avait reçu des avis défavorables. Je me souviens d'un Fantask qui avait été interdit au bout de sept numéros parce que les couleurs étaient trop violentes [...]

Lire la suite ›