FUZZ ET FIZZBI Intégrale Les 3 quêtes d'Hypercondrie

voir la série FUZZ ET FIZZBI
Dessinateur :


Scénariste :


Coloristes :




Éditions :

VENTS D'OUEST

Genre :

Aventure

Heroic Fantasy

Humour

Jeunesse

Sortie :
ISBN : 2869678320

Résumé de l'album Intégrale Les 3 quêtes d'Hypercondrie

Fuzz est un chien aux allures de renard. Il est le compagnon de Fizzbi, un petit lutin de Splynn reconnaissable à ses longues oreilles pointues. Tous deux étaient en bien piteux état, affamés, contraints à voler de la nourriture lorsqu’ils ont croisé le chemin de Kanzer, un magicien qui a proposé à Fizzbi de devenir son assistant. A ce trio bien sympathique s’est joint Brutus Kompilor, le Monsieur-Muscle de l ‘équipe, un gaillard toujours prêt à se frotter à tout dragon qui pourrait éventuellement retenir une princesse en otage.

Ensemble, ils vont parcourir leur continent, l’Hypercondrie, au gré des aventures qui vont se présenter dans lesquelles ils seront parfois embarqués bien malgré eux.

Par Sylvestre, le NC

Notre avis sur l'album Intégrale Les 3 quêtes d'Hypercondrie

Derrière "Les trois quêtes d’Hypercondrie", BD éditée par Vents d’Ouest, se cache l’intégrale des trois aventures de Fuzz et Fizzbi qui sont parues chez Glénat à partir de 1990 : "Le Mangerunes", "Salmigonde", et "Les Caverneux".

Ce bel album à la non moins belle couverture rassemble le fruit de la collaboration entre Thierry Cailleteau au scénario, Ciro Tota au dessin (Tous deux co-auteurs d’Aquablue) et des trois coloristes qui se sont succédés ou ont collaboré : Patrice Noël ainsi qu’Yves et Jean-Jacques Chagnaud (là, je ne me lancerai pas dans la liste de ses travaux tant elle est longue, mais vous le savez, c’est un très grand monsieur de la couleur !).

Agrémenté d’un cahier-prologue de quelques pages comportant textes rigolos et croquis, cette intégrale remet sur le devant de la scène cette série d’Heroic Fantasy si sympathique et pourtant passée assez inaperçue. Un groupe de gentils partant à l’aventure et ressortant vainqueur de toutes ses confrontations avec les méchants, c’est un schéma classique, me direz-vous, et ce seul élément pourrait freiner votre curiosité... Mais pourtant, ces histoires gagnent à être connues.

Le dessin y est joli, l’humour y est bien présent. C’est à la portée de tous, même des jeunes lecteurs. Pas d’artifice accrocheur, la formule sang + sexe n’y est pas du tout utilisée (même si Kompilor aime bien manier sa masse, ses coups font plus penser à des baffes "à la Tex Avery" qu’à des gestes aux conséquences gore). On a donc affaire à une BD qui a toute sa place dans les rayons de la HF et qui mériterait d’être la première BD de ce style à lire avant d’aller plus loin voir ce que ce genre propose. Conseillé également aux jeunes lecteurs qui voudraient faire un premier pas dans la lecture d’univers magiques.

Par , le

Les albums de la série FUZZ ET FIZZBI

Nos interviews liées

interview Ciro Tota

Sceneario : Comment es-tu arrivé dans le monde de la bande dessinée ?
Tota :
J'ai commencé la bande dessinée en 1976 aux éditions Lug, à Lyon qui a cette époque était surtout connu pour ses petits formats comme Blek le rock, … J'ai commencé par faire des retouches dues à la censure. On travaillait sur les versions italiennes en noir et blanc et on mettait du blanc partout ou c'était gênant comme sur les scènes de bagarres ou on enlevait les dents qui sautaient, des cadavres sur les champs de batailles, des flèches dans le dos des cow-boys, … Cela me faisait mal au cœur de faire cela mais on était obligé. Je crois qu'en ce temps là il n'y avait que la France et l'Albanie qui avait des commissions de censure sur la bande dessinée. On était passé par la parce qu'il y avait des livres qui avait reçu des avis défavorables. Je me souviens d'un Fantask qui avait été interdit au bout de sept numéros parce que les couleurs étaient trop violentes [...]

Lire la suite ›