Fromage confiture

Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

ATRABILE

Sortie :

Résumé de l'album Fromage confiture

Le narrateur est un vieux magicien qui raconte l'histoire du jour ou, gamin, il vit entrer dans l'hotel de ses parents un autre magicien. Il nous explique ensuite la raison pour laquelle sa mère décida de partir avec cet illusionniste en laissant son fils derrière elle. Puis il nous présente son père et la maladie qui l'emporta, le laissant désormais libre, en grandissant, de pouvoir faire ses propres tours de magie de son côté.

Par Fredgri, le NC

Notre avis sur l'album Fromage confiture

Ce petit album, avec couverture sérigraphié, est un petit objet qui se lit en 10 mn mais tranquillement, un verre de lait à la main ;-). Peeters ne construit pas une histoire très compliquée, le destin des personnages est somme toute très simple, ca fait un peu brouillon, on passe du présent au passé et vice versa mais ça n'est en rien génant, bien au contraire !
Le style graphique de Peeters a évolué depuis "Brendon Bellard", il est plus réaliste, il rappelle même à certain moment celui de De Crecy principalement à cause du trait plus laché et des cadrages plus sérrés !
"Fromage Confiture" est donc un beau petit album qui se déguste agréablement. Délicieux.

Par , le

Fromage confiture est un clin d’œil poétique sur l’amour qu’un fils peut porter à sa mère.
Un jour, un homme passe dans la vie de cette mère idéalisée et cet homme la fait sourire.. !
Pour le jeune homme c’est magique !

Quoi qu’il en soit, Frederik Peeters dresse un tableau noir sur la vie d’une famille, surtout d’un couple avec l’amour qui s’éteint. Tableau un peu classique du père qui se laisse aller, oublie de regarder sa femme, et finit mal et de la mère, toujours rêveuse, qui finit bien.

Que dit l’auteur ? Mieux vaut rêver sa vie que vivre la réalité ? Certes, en tout cas, Fromage confiture démarre avec douceur puis se déroule comme une critique ouverte, noire et réaliste. Triste et fort en même temps, ce petit album surprend d’abord, puis captive et finalement laisse une étrange sensation de désarroi. Très original, à découvrir.

Par , le

Nos interviews liées

Entretien avec Frederik Peeters pour Aâma

Sceneario.com : Avant de se lancer véritablement dans le cœur de cette interview, pouvez-vous nous dire comment vous êtes entré dans le monde de la bande dessinée ?
Frederik Peeters : J'ai toujours raconté des histoires en bandes dessinées depuis que je suis tout petit. Ma mère possède une bd que j'ai faite à l'âge de 7 ans. Je n'ai jamais arrêté depuis. A l'école, le soir, tout le temps. Mais je n'ai commencé à me poser la question d'en faire un métier que vers l'âge de 18 ans. Et puis nous avons progressivement créé les éditions Atrabile avec des copains, en commençant par des fanzines agrafés.
Sceneario.com : Qu’est-ce qui vous attirait en particulier dans la bande dessinée plus que dans une autre discipline artistique ?
Frederik Peeters : Je pense que le dessin a toujours été lié pour moi au fait de raconter des histoires, d'exprimer des idées et des sensations [...]

Lire la suite ›