France, terre d'asile(s)

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

LE LOMBARD

Genre :

Blog

Humour

Politique

Sortie :
ISBN : 9782803623846

Résumé de l'album France, terre d'asile(s)

 
Elle a un menton très en avant. Elle a un énorme nez mais de tout petits yeux. Une touffe de cheveux gonflée à la laque et peut-être quelques discrets poils au menton. Elle a les couleurs d’une pomme transgénique, des reflets un tantinet artificiels et cet air béat qui peut facilement virer colérique...

Vous ne voyez pas de qui je parle ?

Mais... d’elle, "plurielle" : de l’actualité, de la politique, de la France de 2007, caricaturées par Maëster !
 
 

Par Sylvestre, le NC

Notre avis sur l'album France, terre d'asile(s)

 
Après le succès de son blog et de son dernier titre du genre L’actu tue, il est normal que Maëster ait remis ça et revienne avec une sélection d’illustrations sur l’actualité française de l’année passée.

Chapitré en mois, France, terre d’asiles aligne donc des caricatures représentant bien, dans leur genre, différents événements qui ont eu lieu en 2007. A noter que les sujets abordés le sont très majoritairement au moyen de représentations se limitant généralement à un personnage. Les décors, quasi inexistants, n’ont d’ailleurs pas besoin d’être là : le texte, associé à la personne à qui il est attribué, suffit à appuyer là où ça a fait mal.

Quel talent de caricaturiste, ce Maëster ! On pourrait croire que ses nez sont tous exagérés de la même manière, que ses bouches et ses mentons répondent tous aux mêmes règles, que ses visages sont tous construits un peu pareil. Et pourtant, les caricatures sont vraiment toutes très différentes en cela que leur qualité extraordinaire fait bien ressembler chaque dessin à la personne moquée. Et bien sûr, aucune ne ressemble à l’autre : ne me dites pas, par exemple, que Sarko ressemble à Bush ou à Le Pen ! ( : sifflote : )

Excellent recueil, France, terre d’asiles se lit malheureusement trop vite. Pour parer à cette déception, ne l’ouvrez donc pas comme vous ouvririez un livre "à lire", mais comme un portfolio où vous picorerez à votre guise l’humour de l’artiste et son acérée analyse des choses !

Par , le