FOOT 2 RUE #2 Une fille dans les buts

voir la série FOOT 2 RUE
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

SOLEIL

Genre :

Aventure

Fiction

Jeunesse

Sport

Sortie :
ISBN : 9782302003446

Résumé de l'album Une fille dans les buts

 
Tag et les potes de son équipe jouaient au foot dans le hall de l’Institut Riffler où ils sont scolarisés quand le ballon est allé cogner le buste du Comte Riffler qui est tombé et s’est brisé en mille morceaux. Attirée par le bruit, Madame Zelle a tout de suite confisqué le ballon (ce qui a mis les footeux dans l’embarras vu qu’ils devaient bientôt disputer un match) et a sommé le garnements de reconstituer la statue pour le lendemain matin, jour de la cérémonie annuelle de l’Institut à laquelle le maire participerait...

Une fois le buste réparé plus ou moins à l’arrache et le ballon récupéré à l’insu de Madame Zelle, l’équipe est allée jouer son match dans une rue de la ville, mais la partie a été perturbée car des riverains, excédés, ont appelé la police.

Oubliant leur slogan "Secret et Solidarité", le gardien de buts de l’équipe de Tag (Toni) a filé quand il a su que la police allait bientôt débarquer et c’est Éloïse Riffler qui, avec brio, l’a remplacé au pied levé. La petite fille du comte qui assistait, envieuse, au match était elle aussi une fan de foot et une virtuose du ballon rond. Sur le terrain puis le lendemain, le jour de la cérémonie annuelle de l’Institut, elle prouvera mériter sa place dans l’équipe.
 

Par Sylvestre, le 01/10/2013

Notre avis sur l'album Une fille dans les buts

 
Le titre du tome 2 de la version roman de Foot 2 rue est "Goal surprise", et c’est bien le cas ici aussi où Éloïse, que tout devrait séparer des garçons que sont Tags et ses potes, gagne sa place en la méritant dans l’équipe de foot de nos jeunes héros, voire dans le cœur de certains d’entre eux (!)

Le côté "différence entre filles et garçons" est évoqué dans cet album. A l’âge adolescent, filles et garçons ne se mélangent pas trop, voire les uns ont la honte de fréquenter les autres. Ici, c’est le cliché "les filles ne savent pas jouer au foot" qui est de mise... Alors qu’Éloïse (bien évidemment !) s’avère être super fortiche au ballon rond ! En plus de cette bipolarité garçons-filles, on a droit aussi à une bonne grosse différenciation entre gentils et méchants. Pourtant, les adversaires de Tag et de ses coéquipiers, tout adversaires qu’ils sont, n’avaient pas vraiment besoin d’être dépeints comme des méchants. N’empêche, ils ont été imaginés avec trombines et accessoire qui en font visuellement des méchants !

Il faut dire que cette série est destinée à un public ado et qu’à cet âge-là, on est complètement là-dedans. On peut donc comprend ces petites libertés que se sont permis les auteurs. Mais le fond de l’histoire reste le principal à retenir puisque Foot 2 rue se veut une série pleine de bon sens et forte de messages de paix, d’amitié, de courage, de solidarité et autres valeurs nobles.

Un tome 2 bien sympa qui sera logiquement apprécié par ceux qui aiment le foot et par ceux qui ont aimé le tome 1 ou la série animée. A suivre !
 

Par , le

Les albums de la série FOOT 2 RUE

Nos interviews liées

Smoke City

SCENEARIO.COM : Bonjour Benjamin et Mathieu. Trois ans après la sortie du premier tome de Smoke City, sort le tome 2 .Qu’est ce qui a fait que cela a pris du temps pour arriver au bout de ce tome ?
Mathieu MARIOLLE : Beaucoup d’événements personnels et beaucoup de boulot. La principale raison, c’est que la Bd n’est pas l’occupation première de Benjamin. Entre designs de film, couvertures de romans, designs de jeux vidéo, il est très occupé et demandé. Malheureusement, Smoke City a pris du temps, mais on a bien pu le peaufiner. Benjamin CARRE : C’est vrai que trois ans c’est bien long quand on se place du coté des lecteurs. Un tome un pointe le bout de son nez, et puis… plus rien ? Ah si, pouf trois ans après, le tome 2 débarque comme sortit d’un vieux souvenir presque effacé ! Mais il y a un paramètre qui n’est pas pris en compte quand on présente les choses de ce point de vue : le premier tome ne s’est pas fait en vingt secondes [...]

Lire la suite ›

Mathieu Mariolle et Benjamin Carré pour Smoke City

Sceneario.com : Bonjour. Alors, vous voilà arrivés au bout d’une longue tournée de dédicaces ?
Mathieu Mariolle : Oui et c’était de très bons moments. Smoke City a été bien reçu partout et nous avons rencontré des lecteurs enthousiastes. Mais nous ne sommes pas mécontents d’avoir fini car ces séances s’ajoutent à notre travail quotidien. Cela nous éloigne aussi un peu de nos familles bien qu’une grande partie des rencontres avec le public se soit faites dans la région parisienne, donc chez nous. Sceneario.com : Comment en êtes-vous venus à travailler ensemble ?
Mathieu Mariolle : J’avais acheté le collectif Vampires (Carabas) et j’ai pris une claque énorme en découvrant le travail de Benjamin. Il dessinait des choses que j’avais en tête [...]

Lire la suite ›