FOOT 2 RUE #7 Les nouveaux bleus

voir la série FOOT 2 RUE
Dessinateurs :



Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Genre :

Jeunesse

Sport

Sortie :
ISBN : 9782302001459

Résumé de l'album Les nouveaux bleus

Tag, Sam et Eloïse supportent de moins en moins cette popularité qu’ils ont acquise et qui fait que tout le monde les interpelle, dans la rue. Comme, en plus, leurs deux coéquipiers sont partis taper le ballon sous d’autres cieux, ils ont décidé de laisser tomber le foot de rue.

Mais c’était sans compter Jérémy, un nouveau de leur classe qui voulait rejoindre leur équipe. Et c’était également sans compter les défis lancés sur leur site internet, notamment ceux lancés par l’équipe de ces gros lourds de Méga Killers...

Comme ces Méga Killers donnaient une mauvaise image de ce sport que « Les Bleus » considèrent comme plein de valeurs, ces derniers ont finalement décidé de rempiler : des tests ont été organisés pour trouver qui, avec Jérémy, viendrait compléter leur équipe.

Place au sport ! Surtout que le match contre les Méga Killers allait être suivi d’une information de la plus haute importance...
 

Par Sylvestre, le NC

Notre avis sur l'album Les nouveaux bleus

Une équipe qui avait si bien marché et qui était au top ne pouvait pas laisser ses fans en manque de nouveaux exploits ! C’est pourquoi à Port-Marie, c’est mercato dans ce tome 7 : du sang neuf est souhaité pour venir grossir les rangs de l’équipe d’Eloïse, de Sam et de Tag et deux coéquipiers vont venir agrandir le trombinoscope de la série Foot 2 rue : Jérémy et Samira !

Cette histoire est très dynamique et se fait forte d’être porteuse de messages positifs : oui, les filles peuvent être aussi talentueuses que les garçons, même en football ! Et bien sûr, les « méchants » qui donnent une mauvaise image du sport en le pratiquant sans règles ou en enfreignant celles qui existent n’ont pas le dernier mot, malgré leurs tronches qui ressemblent à celles des méchants aux allures très vintage du dessin animé Scooby-Doo !!!

Cet album, très dynamique comme je l’écrivais plus haut, se lit en effet très rapidement : pas mal de planches y sont muettes, laissant toute la place à la beauté (et à l’extravagance !) des actions. Le dessin, de plus, est très moderne, très djeun’s, et colorisé avec peps.

Foot 2 rue également déclinée en petits romans et en DVD est une série sans contre-indication que les jeunes lecteurs apprécieront. Carton vert !
 

Par , le

Les albums de la série FOOT 2 RUE

Nos interviews liées

Smoke City

SCENEARIO.COM : Bonjour Benjamin et Mathieu. Trois ans après la sortie du premier tome de Smoke City, sort le tome 2 .Qu’est ce qui a fait que cela a pris du temps pour arriver au bout de ce tome ?
Mathieu MARIOLLE : Beaucoup d’événements personnels et beaucoup de boulot. La principale raison, c’est que la Bd n’est pas l’occupation première de Benjamin. Entre designs de film, couvertures de romans, designs de jeux vidéo, il est très occupé et demandé. Malheureusement, Smoke City a pris du temps, mais on a bien pu le peaufiner. Benjamin CARRE : C’est vrai que trois ans c’est bien long quand on se place du coté des lecteurs. Un tome un pointe le bout de son nez, et puis… plus rien ? Ah si, pouf trois ans après, le tome 2 débarque comme sortit d’un vieux souvenir presque effacé ! Mais il y a un paramètre qui n’est pas pris en compte quand on présente les choses de ce point de vue : le premier tome ne s’est pas fait en vingt secondes [...]

Lire la suite ›

Mathieu Mariolle et Benjamin Carré pour Smoke City

Sceneario.com : Bonjour. Alors, vous voilà arrivés au bout d’une longue tournée de dédicaces ?
Mathieu Mariolle : Oui et c’était de très bons moments. Smoke City a été bien reçu partout et nous avons rencontré des lecteurs enthousiastes. Mais nous ne sommes pas mécontents d’avoir fini car ces séances s’ajoutent à notre travail quotidien. Cela nous éloigne aussi un peu de nos familles bien qu’une grande partie des rencontres avec le public se soit faites dans la région parisienne, donc chez nous. Sceneario.com : Comment en êtes-vous venus à travailler ensemble ?
Mathieu Mariolle : J’avais acheté le collectif Vampires (Carabas) et j’ai pris une claque énorme en découvrant le travail de Benjamin. Il dessinait des choses que j’avais en tête [...]

Lire la suite ›