FLOWER OF EVIL #1 Tome 1

voir la série FLOWER OF EVIL
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

PANINI

Collection :

Panini Manhwa

Genre :

Chronique sociale

Drame

Manhwa

Sortie :
ISBN : 9782809401479

Résumé de l'album Tome 1

 
Sai-Wa et Sai-Jun sont des faux jumeaux. Alors que le second montre des facilités de sociabilisation normales, sa sœur, au contraire, a beaucoup de mal à être séparée de lui et réussit d’ailleurs encore à passer ses nuits dans le lit de son frère.

Un jour, à l’école, ils vont être surpris en train de s’embrasser par Ki-Hoon, un garçon qui s’avère être une ancienne connaissance des deux jumeaux.

Comprenant le malaise de la situation et les difficultés qui s’annonceront à lui s’il n’arrive pas à mettre un peu d’espace entre lui et sa sœur tout en continuant à l’aimer et à la respecter comme un frère, Sai-Jun va demander de l’aide à Ki-Hoon...
  

Par Sylvestre, le NC

Notre avis sur l'album Tome 1

 
Flower of evil. Avec un titre comme celui-ci et une couverture somme toute assez lugubre, on ne sait pas trop si l’on va avoir affaire à du vampirisme ou pas ! Il n’en est en fait rien dans ce premier tome, ou du moins, rien d’autre n’y fait penser. Par contre, il est clair que tout va se jouer sur la personnalité et la psychologie de la jeune et jolie Sai-Wa et du pouvoir qu’elle exerce sur son entourage par ses caprices et sa difficulté à laisser son frère jumeau s’éloigner d’elle.

On n’est pas dans un schéma triangulaire comme dans L’infirmerie après les cours (Asuka) où Mashiro cherche de quel sexe elle est. Ni comme celle, incestueuse, d’une des historiettes de Nico Says (Delcourt) où une sœur avait besoin d’être honorée par son frère pour être heureuse. Non. Là, on assiste à une belle et forte gémelléité, mais on comprend également vite qu’aussi belle soit-elle, cette gémelléité a ses limites et que les dépasser ne se fera pas sans conséquences.

Sai-Wa est probablement malade, en quelques sortes. Son frère Sai-Jun et Ki-Hoon vont essayer de lui faire modérer ses sentiments envers le premier (qui par ailleurs a une petite amie). Y parviendront-ils ? Et... finalement, dans quelles mesures ne sont-ils pas eux aussi à l’origine du mal-être qui habite la jeune fille ? La question se pose et le lecteur voudra forcément en savoir plus ; savoir aussi ce qu’on lui cache encore de ce Ki-Hoon qu’une fille qui apparaît sur la fin tente de faire revenir à elle...

Pour le dessin aussi, d’une très grande finesse et d’une très grande sensibilité, le lecteur suivra cette série qui s’annonce comme une excellente lecture psychologique – à ne pas mettre toutefois entre les mains des plus jeunes comme le conseille le macaron "Pour public averti" sur la couverture.

Flower of Evil est une très bonne surprise de la fin d’année 2007, une série que les amateurs de drames psychologiques esthétiques auront à surveiller absolument.
 

Par , le

Les albums de la série FLOWER OF EVIL