Florence Arthaud, femme libre

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

MARABULLES

Genre :

Aventure

Biographie

Sortie :
ISBN : 9782501133074

Résumé de l'album Florence Arthaud, femme libre

Ce 29 octobre 2011, Florence Arthaud est à bord de son voilier, avec comme seul compagnon  son chat Bylka. Et cette nuit-là, au large du Cap Corse, elle passe par dessus-bord. Elle se retrouve sans gilet, sans sécurité, au beau milieu de l'océan déchainé. En tentant de survivre et d'espérer voir apparaitre des secours, elle se remémore les temps forts de son existence...

 

Par Berthold, le 18/10/2021

Notre avis sur l'album Florence Arthaud, femme libre

Qui n'a pas entendu parler de Florence Arthaud, la "Fiancée de l'Atlantique" ? Cette femme qui a su dompter les mers, qui a su se faire une place dans le monde viril des marins et qui a, hélas, connu une fin tragique lors d'un accident d'hélicoptère, en mars 2015 ?

Mais la connaissiez-vous vraiment, finalement ? Certes, des livres sur sa vie et ses aventures sont déjà sortis en librairies, il y a quelques années. Aujourd'hui, le scénariste de Simone Veil, l'Immortelle, Pascal Bresson, propose un magnifique roman graphique sur cette héroïne, cette femme incroyable. Bresson l'a bien connue. Il l'a rencontrée de nombreuses fois. Il était normal qu'un jour ou l'autre, il ait envie de conter la vie de Flo dans une bande dessinée.

Son Florence Arthaud, femme libre, est un ouvrage d'une grande sensibilité, empreint d'émotions. C'est aussi un vrai récit d'aventures, une lecture passionnante, qui parvient à vous donner l'impression d'être à bord de ces voiliers, en compagnie de Florence, justement. Il est vrai que lors de certaines scènes, dans les courses ou dans les tempêtes, vous avez l'impression de vivre ces moments là et vous arrivez même à avoir peur de passer par dessus bord.

Bresson raconte la vie de Florence par le biais de cette rencontre avec son ami journaliste, Vincent, ce moussaillon qui ne tient pas les gin-tonics. L'auteur parvient à faire sortir le franc-parler de cette compétiteuse hors pair. Nous avons vraiment l'impression de l'entendre parler. Nous vivrons sa première course en solitaire, celle où elle finit 11ème et où elle s'impose déjà auprès des hommes. Puis nous la suivons dans cette course, la 4ème Route du Rhum, où malgré de nombreuses péripéties et dangers, elle finira par s'imposer au final et gagnera le respect auprès des autres et de journalistes moqueurs. Puis il y aura d'autres moments de sa vie, comme le passage avec sa fille, ses accidents en mer, puis par le biais de Vincent, sa fin tragique. J'en oublie certains.

Bresson nous conte cela d'une très belle façon. Il rend ici un très bel hommage à son "amie" Flo. Je comprends que l'histoire de cette navigatrice et aventurière ait marqué autant le conteur d'histoire qu'est l'auteur malouin. D'ailleurs, la ville de Saint-Malo est souvent mise en avant dans ces pages.

Au dessin, nous allons retrouver Sophie Bien fait !  Ruffieux. Au premier abord, je suis convaincu que certains auront des a priori face au style de la jeune femme. Et pourtant, elle fait un travail étonnant et remarquable. Elle a su redonner vie à Florence Arthaud, à cette petite femme qui a su tenir tête aux plus grands des marins et qui n'avait pas froid aux yeux. Son interprétation est juste. Le personnage dessiné prend vie d'une certaine façon. Elle parvient à faire passer les doutes, les joies, les pleurs, la tristesse, la hargne entre autres sentiments, dans le visage de sa Florence Arthaud. Les vues sur Saint-Malo, entre autres, sont aussi somptueuses. Et la plus belle des réussites, ce sont les scènes de mer : que ce soit dans les moments calmes ou dans la tempête, elle nous donne le sentiment d'y être "pour de vrai".

Florence Arthaud, femme libre
est une très belle lecture, un roman graphique que je vous recommande. Pascal Bresson y a fait un magnifique portrait de femme, mais aussi un bel hommage à cette femme qui a bravé la mort à de nombreuses fois. Ce livre est une lecture des plus passionnantes du début à la fin.

 

Par , le

Nos interviews liées

Pascal Bresson : Plus fort que la haine

Rencontre avec le scénariste Pascal Bresson qui publie chez Glénat avec René Follet un album chargé d'émotion, fort, sans complaisance ni misérabilisme.


Interviewer : Olivier
Images et Son : Mat
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Entretien avec Pascal Bresson

Sceneario.com : Bonjour Pascal. Ton actualité prochaine est la sortie de Plus fort que la haine, un récit dont le dessinateur est René Follet. Peux tu nous parler de la genèse de ce récit ? De comment est né ce projet ?
Pascal Bresson : C'est une histoire qui se déroule dans les années 1930 à la Nouvelle-Orléans, avec pour cadre la ségrégation raciale. On va suivre une famille d'anciens esclaves ou le plus jeune garçon témoin d'injustices va se rebeller et vouloir entrer dans un gang anti-blancs pour se venger des attaques du Klu Klux Klan et casser du « blanc »... Mais très vite en rencontrant un sage, il va découvrir qu'en montant sur un ring de boxe et devenir boxeur, il va non seulement casser du blanc, mais gagner de l'argent et surtout être l'idole des noirs et des blancs. C'est une réflexion sur l'époque et sur la vie [...]

Lire la suite ›

Pascal Bresson interviewé pour l'affaire Seznec en BD


Sceneario.com :
L'affaire Seznec, 3e bande dessinée en quelques mois, impressionnant ! Pascal Bresson : Le Tome 1 de l'affaire Seznec, paraîtra en janvier 2011 à l'occasion du Festival d'Angoulême.
L'affaire Seznec, c'est mon cheval de bataille ! C'est la première affaire qui m'a le plus passionné ! Un homme accusé d'un crime sans cadavre et sans preuves !
Là, encore, un polar idéal ! Le scénario était déjà terminé et signé aux Editions Glénat avant même la réalisation d'Ushuaïa et Dominici... Quand on aime, ça ne compte pas ! Sceneario.com : Comment travailles-tu en parallèle sur pas moins de trois bandes dessinées ? Pascal Bresson : Il faut être bien organisé et pas du tout brouillon ! Bien connaître son sujet et posséder une bonne documentation [...]

Lire la suite ›

Pascal Bresson, scénariste de Ushuaïa T1

Sceneario.com : Le Trésor des Moaï est ta deuxième sortie BD en tant que scénariste (avec L'affaire Dominici)... 2 sorties BD en un mois : tu es un bourreau de travail !
Pascal Bresson : Ces deux histoires ont été écrites quasiment en même temps ! Le métier de scénariste est plus facile que celui de dessinateur, il faut le reconnaître ! Attention, scénariste c'est aussi un métier ! Mais durant le temps que met un dessinateur à réaliser son album, un scénariste quant à lui, peut travailler sur plusieurs histoires... Peut-être beaucoup plus lucratif aussi ! Mais attention, toujours privilégier la qualité à la quantité.
Sceneario.com : Le Trésor des Moaï est un projet qui mûrissait depuis longtemps dans tes cartons. Comment s'est-il finalement concrétisé ?
Pascal Bresson : Il m'a fallu attendre 5 ans ! Il y a quelques années (2005), lors d'un repas chez Nicolas Hulot, je lui avais proposé l'adaptation de ses aventures en BD [...]

Lire la suite ›

L'AFFAIRE DOMINICI vue par Pascal BRESSON & René FOLLET

Sceneario.com : L'affaire Dominici est ta première bande dessinée, mais tu n'es pas novice dans le métier.
Pascal Bresson : L'affaire Dominici, sera en fait, ma première bande dessinée publiée en album. J'ai commencé par la BD, notamment pour le journal « A Suivre », il y a quelques années (1989). Beaucoup de planches dessinées également pour divers fanzines. Mes principaux travaux publiés en albums, sont des livres pour enfants, édités par divers éditeurs. Je suis au départ illustrateur, dessinateur et depuis peu scénariste... Je fais ce métier depuis plus de dix huit ans et je comptabilise plus de 30 albums... Sceneario.com : Tu as aussi travaillé sur l'affaire Seznec pour la sortie d'un livre illustré, tu as un goût particulier pour les grandes affaires policières de l'histoire ?
Pascal Bresson : Je suis devenu passionné par les affaires criminelles grâce à ma mère, qui adolescente, était déjà abonnée au journal détective [...]

Lire la suite ›