FLOR DE LUNA #3 La fabrica

voir la série FLOR DE LUNA
Dessinateurs :



Scénaristes :



Coloristes :



Éditions :

GLENAT

Collection :

Grafica

Genre :

Aventure

Drame

Historique

Sortie :
ISBN : 9782723468718

Résumé de l'album La fabrica


Missionné par Kathryn Porter pour éliminer Antoine Chatel, Xavier a retrouvé la trace de celui-ci en Suisse. Mais au lieu d'appliquer le contrat prévu, ce dernier, de mèche avec le fugitif, le laisse en vie et se doit d'écouter la fin de la terrible destinée cubaine de l'aventurier Diego Castellano. En effet, en ce journal de bord qu'Antoine a pu récupérer, se cachent les motivations de la guerre sans pitié que se mènent deux familles depuis plus d'un siècle. Et les coups bas sont légions de même que le tabac a le goût de sang !
 

Par Phibes, le NC

Notre avis sur l'album La fabrica


Ce troisième album clôture le premier cycle qui porte haut la main la superbe et périlleuse épopée d'un aventurier à l'origine de la création d'un empire basé sur le négoce du cigare. Pierre Boisserie et Eric Stalner qui ont déjà oeuvré ensemble sur les séries de "La croix de Cazenac" ou "Voyageur", auront su avec un talent avéré nous emmener, comme Jean Van Hamme l'a fait avec sa saga "Les Maîtres de l'Orge", dans une histoire de famille déchirée par des manœuvres de bas étage et de quête absolue de pouvoir.

Cet épisode apporte par l'intermédiaire des mémoires de Diego Castellano les réponses que le lecteur était en droit d'attendre et, le fait, on en sait gré à ses auteurs, adroitement en révélant les fumeuses origines de la lutte fraternelle. Pour ce faire, le tandem visé ci-dessus a su, par le biais des retours en arrière judicieusement mis en place, nous faire toucher du doigt la fourberie à l'état pur de ce Portero, qui, par soif de pouvoir, est passé par toutes les étapes de la médiocrité et de la malfaisance. Sacrifiant au nom de l'argent sa famille et ceux qui lui font barrage dans son ascension, il devient celui par qui le sang va couler. De fait, si la finca Lucia évoque plus la probité et le savoir-vivre, la casa Portero incarne, par opposition, le malheur et la destruction.

La vision romanesque que nous offre ce récit est d'autant plus forte qu'elle se permet, hormis le secret latent, de jouer habilement sur deux tableaux : le présent et le passé. Sur les deux époques, l'on assistera à des échanges intrafamiliaux d'une dureté absolue, empreints de trahison, de fierté extravagante et de manipulations machiavéliques. Comme l'on peut s'en douter, les frictions sont pléthores et donnent à cet ensemble un attrait historico-fictif très prenant.

Un grand bravo aux artistes patentés et avertis que sont les deux Eric (Lambert et Stalner). Ils nous font un étalage de dessins d'une beauté subjuguante. On ne se lasse d'apprécier à leur juste mesure les décors et les personnages (il est vrai que les visages portent la signature de Stalner) qui défilent tout au long des superbes vignettes hautes en couleurs qui font l'apologie de la faune et la flore cubaine du 19ème.

Si fumer nuit gravement à la santé, lire un tel ouvrage ne porte pas préjudice à notre envie d'aventures. Cet épisode représente donc un grand moment de lecture fumeuse dont les volutes auront de quoi rassasier le lecteur le plus exigeant. Et en plus, on en redemande !
 

Par , le

Les albums de la série FLOR DE LUNA

Nos interviews liées

Interview de Pierre Boisserie pour sa série Voyageur Oméga

Sceneario.com : 13ème album de cette série, Voyageur Oméga représente pour les lecteurs la fin de l'aventure de Vedder, est-ce qu'il est facile de laisser un personnage vivre sa vie en toute indépendance après 5 ans d'aventures passionnantes?

Pierre Boisserie : C’est un mélange étrange de soulagement que cette aventure ait été menée à son terme dans les meilleures conditions possibles et de regret de quitter ces personnages auxquels nous nous sommes attachés depuis sept ans en ce qui me concerne. Sceneario.com : Dès que l'on se lance dans les voyages dans le temps, l'histoire peut rapidement devenir fort complexe, comment avez-vous travaillé pour garder le fil et la cohérence à un scénario qui se développe dans l'espace et le temps?

Pierre Boisserie : Avec Eric, nous nous sommes fixé un modus operandi dès le début de l’écriture [...]

Lire la suite ›

Pierre Boisserie répond à nos questions sur Flor de Luna

Sceneario.com : Bonjour ! Et merci d'avoir accepté de répondre à nos questions ! Pourquoi avoir choisi une nouvelle collaboration avec Eric Stalner, qui, s’il est un artiste prolifique, n’en est pas moins très occupé ? 

Pierre Boisserie :
  En fait, les choses se sont faites un peu progressivement. Au départ de ce projet, il y avait le désir de Jacques Glénat de faire une saga autour des cigares, dont il est amateur, et Cuba, dans l'esprit des "Maîtres de l'Orge". Il m'a sollicité, mais étant à l'époque déjà engagé sur d'autres projets, et ne connaissant pas grand chose à l'univers de cigares, j'ai proposé à Eric d'écrire ensemble le scénario, lui-même étant aussi un amateur de cigares. A partir de là, Jacques a fait le forcing pour qu'Eric s'investisse aussi dans le dessin [...]

Lire la suite ›