FEUX #1 Fille des reptiles

voir la série FEUX
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

DARGAUD

Collection :

Cosmo

Genre :

Animalier

Science Fiction

Sortie :
ISBN : 287129738X

Résumé de l'album Fille des reptiles

Un capsule venant de l'espace arrive sur la Terre, bouleversant la vie de tout un univers. Ce monde étrange est composé uniquement de Dinosaures regroupés en tribus.
Dans la capsule, un être. Un bébé humain, qui deviendra au fil du temps une jeune adolescente prénommé "Feux" et reccueillie par les sauriens.
Comprennant vite que la civilisation qui la fait grandir n'est pas la sienne, "Feux" cherche à découvrir quel est son rôle et pourquoi elle est ici.

Par Aub, le NC

Notre avis sur l'album Fille des reptiles

J'ai été quelque peu septique du début à la fin de cette nouvelle série. Et pour cause, je n'ai pas forcément compris où veulent nous faire aller les auteurs.

Un mélange de "Tarzan", "Le livre de la Jungle", "Pyrénée" ou encore "Superman", voilà la sensation que j'ai eu au fur et à mesure de la lecture. En effet toutes les situations et les évènements qui se déroulent dans ce premier tome ont des rapports avec ces différentes BDs.

A noter l'excellent travail narratif réalisé, car il y a très peu de textes dans de nombreuses pages, et c'est certainement ceci qui donne le rythme à l'histoire. L'utilisation d'un narrateur donne de nombreuses explications sur l'histoire.

Du côté des illustrations le travail de Marc Hardy n'a certainement pas été aisé, car dessiner des animaux préhistoriques est un exercice peu facile. Pas de modèles vivant, ni de photos pour arriver à reproduire au mieux les mouvements et les postures. Nous pouvons lui tirer notre chapeau car la mission est accomplie et réussie.

J'attends donc le tome 2 pour arriver à me faire une idée un peu plus précise de cette nouvelle série, et j'espère qu'elle saura un peu plus me surprendre que ce 1° numéro.

Par , le

Cette BD m'a laissé une impression très étrange! Non pas qu'elle ne soit pas bonne, mais vraiment, le début surprend. Très peu de dialogues ou de narration, quelques enchaînements un peu rapides...

Et puis, petit à petit, l'action se met en branle, on entre dans l'univers de ces reptiles "civilisés" et c'est finalement assez prenant. Les dessins réussis à mon goût participent grandement à mettre le lecteur à l'aise.
On suit les tensions entre les différentes têtes pensantes des dinosaures avec beaucoup d'intérêt.

Et au milieu de ses querelles intestines, il y a "Feux", cette petite fille venue des étoiles, qui promet des tomes à venir palpitants : va-t-elle se monter contre ses "parents"? Est-elle notre ancêtre et va-t-elle imposer les humains sur Terre??
Il me tarde déjà de lire la suite...

Par , le

Nouvelle série pour le moins surprenante dans le catalogue de l’éditeur Dargaud, plutôt conventionnel d’ordinaire. Nouvelle série pour inaugurer une nouvelle collection : « Cosmo ».
Cosmo pour cosmopolite… L’ambitieuse idée du genre est de rapprocher le lectorat asiatique, grand consommateur de manga, avec la bd européenne. Le point de rencontre pour ces deux cibles devrait être un album à la narration fluide et rapide et au rythme de parution nettement accéléré.
Le principe est à peu près respecté avec « Feux », qui augmente son nombre de page (mais nous sommes loin des plus de 200 pages habituelles pour un volume classique de n’importe quel manga), qui réduit le dialogue et qui se lit vite.
D’un premier abord, la bd est étrange et, au fil de la lecture, elle devient de plus en plus classique. Se rapprochant parfois de l’excellent « Gon », elle n’hésite pas à mettre sur un même plateau monstres, dinosaures et humains ; innocence de l’enfance, amour parental et guerre, rivalités et dieux.
Le dessin est très réussi, expressif et donne très envie d’aller loin et vite dans la lecture. On rencontre un monde hostile, arborant des peintures de guerre ou au contraire, disparaissant dans la masse, transparent.
C’est sur la petite fille, élément clé du roman, que repose la trame de l’histoire.
Bizarrement, cet album se lit vite mais avec intérêt et le mystère, très bien construit, demeure. Les éléments mis en place sont prépondérants, ça on le sait, on le comprend, mais dans quel but ? Là est le talent des auteurs qui ont réussi à captiver notre attention et qui devraient vite nous donner la suite de cette énigme fantastique passionnante même si quelques ficelles sont amusantes. Encore pour cela faudrait-il que le rythme de parution soit respecté … ?
Autant dire que j’ai été surprise par cette histoire et par le dessin de Marc Hardy, totalement différent de son registre habituel. Bravo !
Espérons que la série continuera de surprendre sans se laisser influencer par l’accueil mitigé de ce premier tome. Une œuvre se crée au fil des albums qui la composent, il faut donc un peu de patience… A découvrir !

Par , le

Les albums de la série FEUX