FEAR AGENT #2 Ma guerre

voir la série FEAR AGENT
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

AKILEOS

Collection :

Colors

Genre :

Comics

Science Fiction

Sortie :
ISBN : 9782355740183

Résumé de l'album Ma guerre

Alors qu’il essaye de s’opposer aux Tetladiens avec l’aide des Astorgiens. Heath et ses amis sont trahis et perdent finalement le combat. Laissé pour mort il est récupérer par une race très avancée qu’il aura déjà affronté dans le futur qui lui fournit un nouveau corps en le clonant a des fins scientifiques. Parvenant à les rallier à son combat ils finissent par venir à bout des Tetladiens, mais en prenant son vaisseau, Heath laissant Mara pour morte, fait de nouveau un bon dans le temps vers le futur cette fois-ci où il se retrouve devant un tribunal pour être juger pour avoir, lui et ses clones pour altération temporelles. Il découvre durant son procès que les Tetladiens ont un nouvel empire mais que la menace qui pèse sur la Terre est toujours présente, à savoir les Dressites sont bien décidés à faire de la Terre une de leurs conquêtes.
Alors qu’il purge sa peine les juges revoient leur jugement et le libère, pour qu’il puisse porter secours à la race humaine…

Par Eric, le NC

Notre avis sur l'album Ma guerre

Pour ce nouvel opus des aventures du plus déjantés des agents de la peur, on change de dessinateur. Tony Moore laisse la place à Jérome Opeña. La couverture de ce second numéro est cependant l’œuvre de Tony Moore et cela nous montre que la différence entre les deux dessinateurs est assez minime. Du coup, on ne perd pas trop nos repères. Seuls les planches où l’on voit Heath Huston en prison montre que les styles diffèrent sensiblement mais dans l’ensemble le changement ne se laisse pas percevoir.
Pour être honnête ce second tome est assez lourd à lire et surtout à appréhender. La gestion des voyages dans le temps est assez fastidieuse et nous amène sur un chemin assez tourmenté. En fait c’est surtout le début et le procès de Heath Huston qui sont dans ce cas. Mais au final dès que Heath se remet en selle la lecture devient plus fluide jusqu’au dénouement de ce tome qui promet un troisième volet des plus passionnant.
Finalement, même s’il se montre un peu plus complexe à suivre que le premier tome, la saga des Fear Agent est passionnante à suivre. Nous sommes loin d’une SF politiquement correcte et propre sur elle. Ici on ne perd pas son temps avec les explications techniques à la Star Trek, la solution n’est pas dans les calculs d’équations, il faut mettre les mains dans le pétrin…

Par , le

Les albums de la série FEAR AGENT